Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

War in Concordia : the Shattered Dream

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret à couverture souple de 130 pages.

Description

War in Concordia décrit l'effondrement du royaume de Concordia suite à la disparition mystérieuse du Haut Roi David évoquée dans les précédents ouvrages de la gamme.

 

Tous les éléments politiques du monde de Changelin sont retravaillés à la lumière de ces événements, le thème général étant le lien entre les personnalités, les rêves qu'elles batissent et le destin de la terre.

La nouvelle d'introduction décrit l'apparition mystérieuse de Niall le pacificateur, un Sidhe amnésique aux grands pouvoirs qui semble appeler à se battre pour la paix.

Le chapitre un présente les événements survenus en 1999 et 2000, vus par les principaux protagonistes : des défenseurs des différents prétendants au trône, des changelins communs responsables des premières escarmouches, un messager, un prophète de la cour des ombres qui tente d'expliquer ses visions. Chaque point de vue est suffisamment détaillé pour donner du corps au personnage et de la vie aux événements. Enfin presque toutes les sociétés secrètes (ou non) de changelins sont revues à travers le filtre du conflit.

Le chapitre deux présente essentiellement des lieux du royaume des pommes (est des Etats-Unis), le centre du conflit, en particulier le chateau féerique du roi disparu et les différentes demeures enchantées des environs. Chaque lieu a sa propre couleur et suscite des idées de campagne.

Le chapitre trois présente en détail de nouvelles personnalités ou l'évolution de personnages connus. Une grande diversité de caractères et de talents caractérise les multiples factions de ce conflit.

Le chapitre quatre évoque les différentes possibilités d'action pendant le conflit et quelques pistes pour impliquer des personnages dans des batailles de moyenne ampleur, et pour finir quelques véhicules de guerre féeriques sont décrits.

A aucun moment, la guerre ne semble devoir prendre la forme d'une bataille rangée car la multitude des factions ennemies entraine nécessairement un jeu d'alliance complexes. Si elle prend parfois la forme d'une bataille des Sidhes contre les communs, les deux factions sont elles mêmes trop divisées. Les Sidhes sont rangés derrière au moins quatre prétendants au trone, les communs présentent toutes les nuances, entre ceux qui ont prêté un serment d'allégeance aux nobles, et les terroristes sanguinaires. Enfin la cour Unseelie fait valoir l'arrivée de l'hiver et la nécessité d'un règne Unseelie. Ce conflit peut donc se décliner en tous lieux en dehors de Concordia.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 30 août 2019.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

War in Concordia est un supplément destiné à relancer la gamme Changelin avec une approche plus dark, plus politique, et à faire avancer la storyline autour de la disparition du haut Roi David. Il fait suite à Denizens of the Dreaming qui a introduit de nouveaux ennemis puissants venus du Songe profond.

A défaut de faire venir l'hiver, qui serait la fin du monde pour les Changelins, il en donne quelques signes avant coureurs et notamment une puissante discorde qui parcourt ce monde si policé des changelins. L'unité du royaume américain, Concordia, reposait sur l'homme providentiel, le roi David, légitimé par son épée magique Caliburn (c'est clair qu'en français, ce nom peut causer quelques fous rires). Avec sa disparition, c'est le royaume tout entier qui ne mérite plus son nom de Concordia. Et c'est un complot de grand ampleur, ourdi de main de maitre qui nous est révélé.

White Wolf renoue avec un vieu truc qui consiste à présenter le monde via les yeux de différents protagonistes de l'histoire et le livre est ponctué de compte rendus subjectifs des différentes factions en jeu, pas toujours heureux ni toujours enrichissants, mais ça a le mérite de rendre ces factions plus vivantes et de rappeler au MJ quelle multitudes de points de vue il peut évoquer dans une chronique. Ça fait quand même au final pas mal de pages consacrées à la réutilisation d'ancien matériel comme les sociétés secrètes qui sont réactualisées avec pas grand chose.

La lecture est passionante parce que ce jeu d'intrigues complexe est très intéressant pour le style de jeu très politique apprécié par les joueurs du monde des ténèbres. Je regrette par contre que la partie sur la façon de jouer les batailles soit trop courte et se résume à quelques statistiques d'engins de guerre et que le role des denizens ne soit pas pris en compte dans cette guerre qui se profile.

Ce livre assez dense fourmille littéralement de PNJ, de lieux et d'idées de scénarios.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques