Contenu | Menu | Recherche

Globalement inoffensif

Pour L'Amour et Liberte : The Book of Houses II

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

livret à couverture souple de 150 pages

Description

Ce livret est consacré aux trois maisons Unseelies présentes sur terre depuis la résurgence et dont on trouvera les privilèges/faiblesses dans "the shadow court" ou book of lost dreams. Chaque maison est présentée avec son histoire, sa vision du monde, ses projets et ses factions secrètes, des personnages clé et des trésors caractéristiques.

La maison Ailil est le leader des maisons Unseelie et cherche activement à promouvoir l'hiver grâce auquel elle espère pouvoir régner. Le drame des Ailil, c'est que les nobles Seelie leur ont pris leurs lieux enchantés. La nouvelle d'introduction illustre clairement comment la duplicité peut s'exercer dans les limites subtiles du jeu de l'honneur et du Glamour.

La maison Leanhaun est Unseelie parce qu'elle a besoin de glaner régulièrement du glamour par rhapsodie. Des nobles d'autres maisons rejoignent les Leanhaun malgré la malédiction tant elle est fascinante. La malédiction des Leanhaun leur donne une attirance particulière pour l'hiver qui vient. La nouvelle d'introduction montre combien les Leanhaun sont capables de rédemption par l'amour.

La maison Balor, présentée dans des suppléments précédents comme gardienne contre les fomoriens se révèle complètement sous leur coupe. Leurs sombres alliances avec tous les vilains du monde des ténèbres sont détaillées ainsi que les stratégies qu'ils construisent sur leur insensibilité au fer. La nouvelle d'introduction raconte la sinistre trahison d'un lieu enchanté. Mais dans le chapitre historique, il y a aussi la fascinante histoire de la mort de Balor, inspirée des légendes celtes.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 1 septembre 2014.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Un excellent supplément permettant de rajouter des méchants bien "evil" sans pour autant compromettre la féerie. Avec Denizens, ce supplément forme un duo qui introduit le cauchemar dans Changelin, et laisse le faire dans l'exacte mesure que l'on souhaite.

Ne pas confondre unseelie avec "mauvais" parce que toute la gamme existe chez les unseelie (sauf peut être la maison Balor qui me semble bien corrompue) et les nouvelles de ce recueil le montrent bien.On lui reprochera bien sur de ne pas donner les avantages et défauts des maisons pour lesquels il faut consulter d'autres manuels (épuisés) mais heureusement, on les trouve sur le web. Chapeau pour introduire le mal sans vraiment quitter la féerie. De ce point là, Changelin est un jeu qui tient ses promesses.

BetterDayz  

La nouvelle d'introduction de la maison Ailil justifierait à elle seule cette note, ces quelques pages m'ont plus inspiré sur les sidhe que Nobles: the Shining Host et The Shadow Court réunis.

Comme dans le premier Book Of Houses, les trois maisons Unseelie décrites acquièrent l'âme qui leur manquait; et une fois de plus, j'ai envie de tout jouer en refermant le livre. Les secrets révélés sur les Tuhata de Danaan et les Fomoriens dans la section de la maison Balor clarifient et enrichissent incroyablement l'histoire mythique des Kithains.

Sublime, indispensable mais hélas de plus en plus difficile à trouver.

Thabanne  

Un bon supplément, mais j'hésitais entre le 4 et le 3 : la lecture des trois parties est souvent agaçante : chacune des trois maisons, à sa façon, nous explique comment elle va trahir les deux autres et régner sur le monde... je veux bien, il sont unseelies, la trahison est plus ou moins dans leur nature. Mais au bout de dizaines et de dizaines de pages, c'est lassant.

La maison la plus intéressante est pour moi la maison Ailil : nouvelle d'introduction géniale (comprendre, enfin ce que veux dire jouer un unseelies ! rhaaahhhh), maison riche et intéressante. Leanhaun est pas mal non plus, et fournit une source d'inspiration très intéressante pour mes chroniques.

Quant à la maison Balor :
1) ils sont vraiment, mais alors vraiment pas originaux ;
2) ce qu'ils racontent ne correspond pas à ce que l'on trouve dans Denizens. Un peu dommage...

On peut également regretter qu'il manque les avantages/faiblesses des maisons, qui se trouvent dans the Shadow Court, et qu'on ne trouve pas non plus les Merits & Flaws et l'Art promis sur la quatrième de couverture :o)

Ceci dit cela reste un très bon supplément pour ceux qui veulent orienter leur campagne sur le thème de la lutte seelie/unseelie. Voire indispensable, même.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques