Contenu | Menu | Recherche

Non, pas l'auteur de Bitume...

Enclume et le Marteau (L')

.

Références

  • Gamme : Bloodlust
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Asmodée Editions - Siroz
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1992
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 94 pages à couverture rigide.

Description

Troisième extension pour Bloodlust, L'Enclume et le Marteau se penche sur une description approfondie des régions civilisées du continent de Tanaephis et des peuples qui y vivent. Quatre chapitres principaux composent le sommaire de cet ouvrage.

Tout d'abord ce sont les territoires de l'Ouest et du Centre qui sont à l'honneur (6 pages) : une page suffit à faire le tour des conditions climatiques et géographiques ainsi que des dangers les plus courants. Ensuite, chaque région est introduite par une carte et la description rapide des principaux lieux qui s'y trouvent représentés. On trouve ainsi les plaines du centre, les régions d'Inac et de la Kiine Maude, les territoires de Vilnorie et les rocs de Delinelle chacun détaillé sur une page. Les 10 pages restantes sont chacune dédiées à l'un des animaux caractéristiques de ces régions. La description est illustrée et comprend le mode de vie, le comportement et l'utilisation possible des animaux ainsi que leurs caractéristiques (4 tableaux différents, généralement en fonction de l'âge). Elle est augmentée d'un paragraphe d'ambiance invoquant une particularité liée à l'animal, à son histoire ou son utilisation. Les animaux ainsi décrits sont l'aigle, le cheval, le chien de guerre, le diatrima, le glouton, l'hippopotame, le ligron, le polac, l'ours nandi et le zèbre.

Les second et troisième chapitres traitent respectivement des Derigions (18 pages) et des Vorozions (20 pages). La construction de ces parties est similaire : un rapide historique commence par résumer les origines et l'évolution de ces peuples, impliquant à chaque fois les caractéristiques de la population, son mode de vie, l'éducation, le rôle des femmes, l'organisation politique et militaire, le langage, les particularités du peuple, la réaction qu'engendrent la présence de porteurs d'armes, les relations avec les guildes, l'opinion sur les autres peuples, le prestige et le commerce. Suivent des tables techniques concernant les armées de chaque nation, la description des unités d'élite (gladiateurs et gardes impériaux pour les Derigions, fauconniers et faucheurs pour les Vorozions) et la création d'un personnage caractéristique. Chaque partie s'achève sur quelques pages présentant des PNJ célèbres du peuple traité, le plus souvent des porteurs d'armes dont les valeurs sont également précisées.

Le quatrième et dernier chapitre propose les sixième et septième scénarios (De Nouveau Mortels et Et l'homme s'élèvera tel un oiseau) de la campagne Eclat de Lune (35 pages). Le cadre est évidemment lié au reste du supplément et conduira les personnages de Pôle, la capitale de l'empire Derigion, aux territoires Vorozions. L'ouvrage se termine sur une nouvelle version de la feuille de personnage, incluant la compétence "connaissance des armes" qui ne figurait pas dans les règles de base.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 11 juin 2012.

Critiques

Fab  

Même contenu que les autres suppléments "classiques" du jeu, même punition - voir ma critique sur "Flocons de Sang".

Pour mémoire : infos géographiques riquiqui, infos sur les animaux bof, infos sur les peuples redondantes avec le livre de base. Ce qui change d'un supplément à l'autre ce sont les scénarios, et ceux de l'Enclume et le Marteau sont honnêtes, surtout pour récupérer des infos sur les sous-sols de Tanaephis.

Nyckeau  

Dans la série des suppléments insipides, celui-là s'en tire pas trop mal. Du même tonneau que Poussière d'ange, avec les règles sur les épices en moins. Toujours la même structure, la même sensation de remplissage, mais les scénarios sont honorables et auraient valu un 3 à cette extension si l'un d'eux ne m'avait pas profondément horripilé.

Soyons clairs : l'intrigue est sympa dans les deux, il y a moyen de faire quelque chose de bien, mais la présence de nains de jardin dans le premier m'a profondément gâché le plaisir. Oui, des nains de jardin, toute une horde et potentiellement dangereux avec leurs petites pioches et brouettes! Il avait fumé quoi, le scénariste?

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques