Contenu | Menu | Recherche

L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile (V. Nabokov)

Ecran

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Un écran format A4 en 4 volets. L'illustration couleur est plastifié mais la face destinée au MJ est simplement cartonnée. L'écran est accompagné d'un fascicule agrafé de 8 pages contenant un scénario intitulé Le Spectacle Continue.

Description

L'écran est très complet, proposant aussi bien les tables récapitulatives des armes et des prix que l'essentiel des rappels de règle (combats, soins, modificateurs, influence des lunes). Un des volets est entièrement dédié aux valeurs standards des PNJ rencontrés : pour chacun des neuf peuples du jeu on trouve les niveaux des caractéristiques et des compétences en fonction de la puissance relative du PNJ (normal, vétéran, élite, leader, porteur). Sur le même principe, les valeurs des animaux communs que sont le chagar, le cheval, le poney et le chien de guerre sont également présentes.

Le scénario se déroule à Inaccessability et confronte les personnages engagés dans la milice de la ville à une série de meurtres. Il est prévu pour faire suite au scénario des règles mais peut être joué indépendamment.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 août 2019.

Critiques

Emmanuel 'ketzol' LANDAIS  

Il est tout simplement MAGNIFIQUE ! Et représente bien l'esprit guerrier du jeu sans rentrer dans le gore. Les tableaux sont utiles, bref, à posséder.

Nyckeau  

Un des plus beaux écrans qu'il m'ait été donné de voir. Il est très dans l'ambiance Piorad, et il est pas mal agencé intérieurement.

Le scénario est assez sympathique, même s'il n'est pas de la trempe de celui du livre de base. Cela permettra aux joueurs de faire un petit break avant d'entamer la campagne "éclat de lune".

Twinky  

Un des écrans les plus magnifiques de l'univers du JdR (note : 5), associé à l'un des scénarios les plus nuls de ce même univers (note : 1). C'est simple : la résolution de l'intrigue se résout par UN jet de dé... Dommage...

william.macbullet  

Je ne peux être rationnel devant la beauté de cet écran, d'ailleurs c'est pour moi le plus beau que j'aie vu pour un jdr. Il représente bien l'univers, fait joli sur la table de jeu, il inspire : j'ai été bien souvent joueur et bien l'écran donne une impression de -je sais pas moi...-liberté, rêve, évasion ? Un peu de tout ça mais à la puissance 10...

Bref, c'est un outil magnifique qu'on peut exhiber fièrement (l'écran, hein ?!, on est bien d'accord !?) et qui fait que si on se laissait aller, on ne jouerait qu'à Bloodlust, encore et toujours... -eh garçon ! y'a d'aut' jeux ! Ah ouais c'est vrai mais bon, contempler cet écran ça fait ça, on a qu'une envie : partir arpenter les plaines de Tanaephis, univers magnifique aux multiples ambiances et vivre la grande aventure.

En plus, j'ai rarement vu un écran ausi complet derrière. Cherchez pas y'a tout ! Bon c'est vrai le scénar est naze, mais où s'en situe l'importance quand on a ce somptueux objet d'art ? Et puis comme je dis souvent "le mj, s'il a vraiment envie de jouer, il n'a qu'à bosser un peu, c'est les scénars qu'on fait soi-même qui sont les meilleurs !"

FabriceB  

J'évacue tout de suite le scénario du livret : pas bon. C'est dit. L'histoire est banale, la résolution stupide, bref le monde de Tanaephis mérite bien mieux.

Ensuite, l'écran. Et bien, pour moi, il est aussi magnifique que hors-sujet. C'est dur à écrire, mais l'illustration ne met en avant ni les Armes ni la diversité du continent, et se contente de représenter des Piorads sur le chemin de la guerre. Par contre, en effet, ils sont splendides, et cette illustration est très évocatrice de la brutalité des contrées enneigées.

Mais mon Batranoban, il est où? Et ma Sekeker, elle est où? Et la fantastique cité de Pôle prise d'assaut de tous côtés et régulièrement, elle est où?

Bref, un splendide objet qui peut tout à fait être utilisé dans n'importe quel jeu mettant en scène des guerriers nordiques. C'est d'ailleurs pour celà que je l'ai gardé.

Critique écrite en septembre 2010.

matreve  

Il était une tradition chez Siroz de faire de beaux écrans en 4 volets avec un livret anémique au contenu pas terrible.

L'écran de Bloodlust confirme à merveille cette règle. L'illustration est parfaitement dans le ton barbare et guerrier du jeu. Je sais que c'est affaire de goût mais il y a vraiment une atmosphère qui me plait dedans et qui fait de cet écran autre chose qu'une aide de jeu utilitaire en carton.

Le livret ne pèse pas lourd en face : présenté comme un intermède à la campagne Éclats de Lune démarrée dans la boite de base, ce scénario court et oubliable n'est effectivement pas un point de passage obligatoire pour ladite campagne.

Histoire d'être sympa, on va dire qu'on achète rarement un écran pour son livret et que celui-ci malgré son utilité très limitée ne m’a pas filé des boutons outre-mesure. Verdict final pour cet écran : une note de 3.5 arrondi à 4 que je lui accorde de façon magnanime.

Critique écrite en juillet 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques