Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

Celestial Empire (The)

.

Références

  • Gamme : BaSIC / Basic Role-Playing
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Alephtar Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : décembre 2010
  • EAN/ISBN : 978-0-85744-041-9
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 132 pages.

Description

Cet ouvrage propose d'utiliser la mécanique Basic RPG pour jouer dans toutes les périodes historiques de la Chine impériale, en mettant plus l'accent sur la réalité historique que dans Dragon Lines, de la même gamme. Néanmoins, le niveau de réalisme est modulable au choix du MJ, qui peut accepter ou rejeter certaines options. Une version antérieure en français fut proposé gratuitement par l'auteur sous le nom de Basic Chine impériale.

Aprés une page de crédits et sommaire et une d'index, commence l'introduction, 3 pages, qui présente les objectifs de l'ouvrage, mais aussi des informations sur la langue chinoise, sa prononciation, la manière de l'écrire en caractères latins, et quelques concepts chinois pas toujours bien compris en occident. Les variations de ces données suivant les périodes et les régions sont évoquées.

Le premier chapitre, The setting (36 pages), décrit les diverses périodes jouables. La famille, la société, le rôle des femmes, les classes sociales sont abordés tour à tour, en précisant les évolutions éventuelles. Les lois et les traditions qui, de la naissance à la mort, régissent la vie des chinois, sont expliquées, toujours en partant de l'idée que le lecteur est un occidental et qu'il ignore à peu prés tout des réalités de l'ancienne Chine. Puis une chronologie des principaux événements et des inventions et découvertes vient accompagner des cartes et des détails sur les groupes ethniques. Pour terminer, le texte aborde la question des types de campagnes, des niveaux de puissance et de réalisme correspondant, ainsi que des films et ouvrages de référence correspondants.

Puis le chapitre 2, Character generation détaille sur 24 pages la création de personnages, en suivant les régles du Basic RPG, avec quelques options. En particulier, métiers et religions accessibles dépendent de la période concernée. Les profession proposées sont au nombre de 24, incluant les magistrats, les exorcistes daoïstes et les érudits. Un certain nombre de compétences sont modifiées, en particulier litteracy qui doit être adaptée à la complexité de l'écriture chinoise. Les personnages ont à la création un niveau d'allégeance à leur religion, qui peut évoluer suivant leurs actions. Cela peut les conduire à des difficultés religieuse ou au contraire à une apothéose spécifique à leur foi.

Le bref chapitre Chinese martial arts traite en 6 pages des diverses écoles et de leurs enseignements, considérés comme des super-pouvoirs en terme de régles. Ils ne doivent donc pas être utilisés dans une campagne strictement historique.

Dans le chapitre Chinese magic, 18 pages, il est beaucoup question de religion, car en Asie, les magiciens tirent leurs pouvoirs de leurs croyances. Les quatre traditions magiques abordées ici sont la magie shamanique, la magie de bataille, la magie daoïste et la magie bouddhiste. Chacune a accés à une liste de sorts et quelques régles spécifiques. L'usage de certains sorts peut avoir un effet néfaste sur l'allégeance du sorcier. Deux pages abordent également la magie islamique.

Dans le chapitre Sects and organisations (14 pages), il est question des diverses sectes religieuses, destinées aux PNJ pour certaines, en se concentrant sur celles qui ont existé sur plusieurs périodes, et qui ont donc plus de chance de servir à une campagne donnée. Lorsqu'elles sont persécutées, certaines de ces sectes se transforment en sociétés secrétes. D'autres organisations sont également abordées, réelles comme les académies et les chambres de commerces ou fictives comme la guilde des mendiants.

Le chapitre Equipment, 4 pages, traite briévement des armes et armures disponibles, et de la qualité des matériaux accessibles. Puis le chapitre Creatures, 20 pages, détaille les créatures variées qui peuvent se rencontrer. Cela va des animaux tout à fait ordinaire comme les chameaux et les tigres aux plantes monstrueuses et autres démons et vampires. Certains sont suffisamment intelligents pour avoir une allégeance religieuse, des suivants et des sorts. Les monstres des légendes indiennes sont également présentés, comme les Naga et les Rakshasa.

Enfin l'appendice vient en une page apporter quelques informations sur les autres ouvrages de la gamme Basic RPG utilisables ici, en particulier Dragon Lines.

Cette fiche a été rédigée le 24 avril 2011.  Dernière mise à jour le 24 avril 2011.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.