Contenu | Menu | Recherche

No power in the verse can stop us

Albedo

Références

Thème(s) : Space Opera

  • Ouvrages référencés : 0
  • Nombre de critiques : 0
  • Moyenne des critiques : 0

Description

Le jeu de rôle Albedo est basé sur le Comic "Albedo, Anthropomorphics" et les séries "Erma Felna" et "Birthright", parfaitement inconnues de ce côté-ci de l'Atlantique.

Ce jeu de space opéra met en scène des "Furries" ou "Critters" , animaux anthropomorphiques en pleine conquête spatiale en prise avec une situation de guerre civile insurrectionnelle.

La société d'Albedo est une jeune culture. Son histoire commença effectivement il y a quelques deux cents ans sur la planète Arras Chanka, par une sorte d'Éveil. Sur une courte période de quelques années, les gens se rendirent compte qu'ils n'avaient aucune explication adéquate pour justifier la création de leur civilisation techniquement si avancée. Cette question obsédante amena une période d'investigations frénétiques qui aboutit au constat que, non seulement il n'y avait aucune trace archéologique permettant de retracer le passé de la planète, mais en plus aucune relation biologique ne pouvait être établie entre les cent-soixante races intelligentes différentes qui composaient la biosphère de la planète. La conclusion fut que les habitants de la planète Arras Chanka devaient être le résultat d'une sorte d'effort de création/colonisation d'une faction inconnue, effort terminé ou abandonné à un moment indéterminé du passé. Cette théorie demeure à ce jour ni prouvée ni démentie.

L'intuition d'une origine extra-planétaire ou plus certainement extra-stellaire de la civilisation accéléra le développement des technologies de vol spatial. La création d'un système efficace de propulsion par fusion, couplée avec le développement plus tardif de la technologie de saut hyper-spatials, provoqua une grande vague d'exploration et de colonisation qui vit l'établissement de nombreuses colonies dans la sphère des cinquante années lumière autour du système solaire originel. Cette première vague de colonisation fut précautionneusement organisée et permit l'établissement de quinze planètes habitées sur une période de cinquante années. La rigueur et le professionnalisme de ces colonies des premières heures est maintenant partie intégrante de la culture des ces planètes. Douze de ces colonies survécurent et prospérèrent pour devenir les membres créateurs de la Charte de la ConFédération de notre époque.

La vague de colonisation suivante amena plus de cinquante planètes viables sur une zone de plus de cent années-lumière de rayon. Les populations coloniales de cette deuxième vague établirent des environnements socio-économiques plus radicaux qu'auparavant. Et dans les décades qui suivirent, nombre de ces planètes s'autoproclamèrent indépendantes et commencèrent à coloniser d'autres mondes sous leur propre autorité, dans une zone d'environ deux cents années lumière de rayon que l'on appelle maintenant les colonies tertiaires, ou "les mondes de la ceinture".

Deux de ces colonies secondaires, Hiahhohch et Baliannian, avaient une population majoritairement composée de lapins. Ces mondes décidèrent que l'expansion de leur société serait plus simplement conduite en s'emparant de systèmes voisins à l'infrastructure déjà existante plutôt que de coloniser des mondes vierges où tout était à construire depuis le début. Ainsi, rapidement commença la guerre entre la République Lapine Indépendante (ILR pour Independant Lapine Republic) et une confédération hâtivement formée par les autres systèmes. L'immense potentiel de production de la Confédération fut lent à s'imposer devant les massives forces Républicaines, qui avaient planifié leur essor durant les années précédentes. Au cours de cette guerre, les engagements furent caractérisés par la brutalité des rencontres, des échanges sanglants, diverses atrocités, des actes de bravoure insensés, des deux côtés. L'expansion de la République fut enfin stoppée dans le sang, après qu'elle ait réussi à annexer bon nombre de systèmes, parmi lesquels certains furent restitués plus tard lors des accords de paix.

Dans sa forme actuelle, la ConFed est formée des douze colonies originelles, avec un nombre important de colonies secondaires alliées. L'ILR consiste en une sphère d'environ vingt années-lumière de diamètre, contenant les deux colonies lapines originales ainsi que leurs premières conquêtes. Autour de cette zone ILR se trouve toute une série d'alliés ou de systèmes vaguement dépendants de l'ILR. Depuis dix-huit ans, une guerre froide a succédé aux conflits, avec la ConFed réorganisant ses troupes militaires en cas de reprise des hostilités. Depuis dix-huit ans, une paix souvent difficile à maintenir est de rigueur.

Aujourd'hui, la paix n'est plus : L'ILR a repris la voie de l'aventurisme militaire, ce qui a provoqué une rapide réponse de la machine de guerre de la ConFed. Un petit corps expéditionnaire de l'ILR s'est infiltré et a assiégé la colonie de Derzon, une action qui provoqua le déploiement immédiat de la force de l'EDF locale. Dans un court mais très violent engagement sur la planète Derzon, et plus particulièrement sur sa cité principale d'Andis, une force de huit mille soldats de la ConFed fut déployée pour anéantir plus de huit cents soldats de l'ILR, au coût de près de cinq mille pertes civiles et d'incalculables pertes matérielles.

Les services de renseignement de l'EDF ont déterminé après coup que les forces de l'ILR étaient délibérément déployées parmi la population civile de Derzon dans un effort de maximisation des dommages collatéraux lors de l'engagement militaire. Cette révélation a eu néanmoins peu d'effet sur les médias, qui ont lancé une campagne de remise en question du bien fondé de l'EDF.

Une période d'actes terroristes a commencé. Alors qu'aucune guerre n'a été déclarée, la Confédération est maintenant sur le pied de guerre et attend les prochains mouvements. En plus de ces soucis, des tierces-parties peu scrupuleuses exploitent l'environnement politique confus, masquant leurs activités pour tirer partie de cet affrontement entre ILR et ConFed.

Bienvenue dans la galaxie d'Albedo, date stellaire 201.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Pas d'actualité récente pour cette gamme.

Ouvrages recherchés

  • Albedo (boîte, 1988)
  • Albedo (livre à couverture souple, 1993)
  • The Drift (1994)
  • Zho-Chaka (1994)
  • Ship Sourcebook (1995)
  • Albedo : Platinum Catalyst (2004)

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 31 mars 2010.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...