Contenu | Menu | Recherche

Excellence is the minimum standard acceptable

Road of the Beast

.

Références

  • Gamme : Age des Ténèbres (L') / Dark Ages
  • Sous-gamme : Dark Ages : Vampire
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2002
  • EAN/ISBN : 1-58846-280-3
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 96 pages à couverture souple.

Description

Dark Ages : Vampire insiste sur l'importance des voies, ces philosophies qui aident les vampires à rester maîtres d'eux malgré la Bête féroce qui rode en eux. Ceux qui ont complètement abandonné ces voies deviennent des créatures assoiffées de sang sans aucune maîtrise de leurs instincts.

Road of the Beast est le premier supplément consacré aux voies et il aborde une de celles qu'il est le plus difficile à interpréter sans caricature : la voie de la Bête.
Même si ce sont les Gangrel qui suivent le plus volontiers cette voie, ils ne sont pas les seuls et la nouvelle d'introduction commence avec Rodrigo, un Brujah qui suit une variante de cette voie, adaptée à la vie urbaine, et introduit progressivement tous les personnages qui parleront à la première personne dans cet ouvrage : Gerard le Tremere renégat, Qarakh, le mongol exilé, Cornelia la Nosferatu, Liolya, la Gangrel nomade et Grand-Père, le conteur.

Les adeptes de la Bête restent une énigme pour leurs confrères vampire : quoi de plus simple en effet, et de plus naturel que de laisser la Bête sortir et de devenir le prédateur suprême? Mais il faut également apprendre à contenir cette Bête, même si l'on vit en partie selon ses lois. Il faut du temps pour en méditer les commandements, et même si l'on est capable de les découvrir livré à soi même, il n'est pas inutile de s'initier auprès des autres. Un grand nombre d'épreuves initiatiques sont nécessaires pour comprendre ce qui reste mystérieux après des millénaires d'apprentissage.

La voie de la Bête, comme les autres, a ses rites, ses célébrations, ses pénitences, et ses lieux saints qui sont autant d'occasions d'aventure. Nous avons aussi droit à un panorama autant des lieux idylliques de l'Europe bestiale que des lieux de conflit, chacun source d'aventures originales. La voie a également ses parangons, ses leaders, et ses apostats célèbres. Même s'ils interagissent avec les autres vampires, les Sauvages n'ont généralement que faire des traditions vampiriques, des clans ou des autres voies.

Il existe de nombreuses variantes de la voie de la Bête :
- la voie du chasseur qui met en avant le rôle de prédateur
- la voie du nomade
- la voie du barbare (Savage)
- la voie des chasseurs Gris, ces prédateurs urbains qui suivent les préceptes de Clarisse de Gris.
- la voie des nordiques Einherjar et la voie des nomades mongols Anda pour lesquels des règles (table des interdits) ne sont pas fournis.

Un certain nombre de conseils sont donnés pour créer un personnage, lui inventer un prélude et lui donner des occasions de progresser dans sa voie par des instants de vérité, sans oublier quelques pouvoirs, avantages et défauts, et même des artefacts et des textes sacrés.
Terminons par quelques archétypes de personnage prêts à jouer : la diableriste (activité déconseillée en d'autres parties de l'ouvrage), le philosophe pouilleux, le ravageur, la gardienne du Savoir, le séducteur bestial et l'homme lige.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 8 juillet 2013.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

J'avoue que j'étais assez lassé de la littérature white-wolfienne, un peu trop stéréotypée (exploitation du même filon décliné sous différentes variantes) et que j'ai vu passer Road of the Beast sans même daigner le feuilleter. Et puis, le devoir pour le Grog aidant, je me le suis procuré pour en faire la fiche.

Quelle n'a pas été ma surprise ! C'est écrit de façon très tonique et cela aborde... le mythe du Gangrel en somme, mais de façon à s'affranchir de toutes les caricatures. A l'aide de quelques personnages bien typés et originaux qui parlent à la première personne et qui ont une expérience à raconter, on entre de façon très vivante dans la voie de la Bête.

Et ce n'est pas facile, oh non. Dans mon enthousiasme, j'ai voulu appliquer dès le lendemain ces idées à ma campagne mais j'ai trouvé mes PNJs Gangrels encore un peu trop caricaturaux. Il y a du travail à faire pour faire vivre cette voie car le concept est difficile (pour moi au moins). Mais il est expliqué de façon très vivante, et cela, ça donne envie.

Même les archétypes de personnage sont intéressants, j'en ai d'emblée utilisé un comme PNJ. Enfin il y a là-dedans quelques idées de campagne. Comme de partir à la recherche de l'Os de Caïn, celui avec lequel il a tué Abel...

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques