Contenu | Menu | Recherche

We've done the impossible, and that makes us mighty

Planescape Campaign Setting

.

Références

  • Gamme : AD&D - Planescape
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1994
  • EAN/ISBN : 1-56076-834-7
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Planescape : Campaign Setting, boîte comprenant :

  • Sigil and Beyond, livret de 96 pages
  • A Player's Guide to the Planes, livret de 32 pages
  • A DM Guide Guide to the Planes, livret de 64 pages
  • Monstrous Supplement, livret de 32 pages en quadrichromie
  • 4 cartes 80x53 cm imprimées recto (quadrichromie) et verso (N&B) un écran 4 volets

Description

Planescape est un décor de campagne destiné à AD&D 2e édition. Il développe un aspect de l'univers évoqué de nombreuses fois dans des scénarios et des suppléments antérieurs de donjons et dragons : les plans.

Les plans sont des mondes ou des ensembles de mondes qui opèrent selon leurs propres lois (physiques, magiques, philosophiques). Les plans sont à la fois les lieux de résidence des dieux et des créatures planaires (diables, démons, "anges", modrones, githyankis et beaucoup d'autres), la destination des esprits des morts, le siège de sites mythiques (le Styx, Tir Nan Og, Yggdrasil...).

Planescape est donc un support de campagne ambitieux et très ouvert.

Le Manuel des plans pour le joueur (32p.) propose d'abord une rapide introduction cosmologique de l'univers.

Il décrit ensuite trois nouvelles races de personnages planaires jouables.

Enfin la seconde moitié du livret est consacrée aux factions. Les factions sont des groupes construits autour d'une conception philosophique du multivers. Ces groupes sont d'autant plus influents dans les plans que plus une croyance est développée, plus elle influe sur la réalité. L'ouvrage développe la philosophie des factions, l'attitude de leurs membres, les conditions pour qu'un personnage puisse y appartenir et les avantages qu'il peut en tirer.

Après quelques généralités sur les plans, le guide des plans pour le maître du donjon (64p.) précise les modifications subies par la magie dans les plans.

Ensuite vient une description des différents moyens disponibles pour voyager entre les plans.

Puis on trouve dans l'ouvrage une description des plans intérieurs ; de manière simplifiée ce sont les plans élémentaires (eau, feu, air, terre, sel, radiance, vase, magma, foudre, etc... ) et leurs environnements, très hostiles pour un non natif.

Enfin suit la description des plans extérieurs, ce sont les plans où résident la majorité des divinités et où se rendent les esprits des morts. Chacun est associé à un alignement et son environnement est conditionné par celui-ci, ainsi BAATOR (les neuf enfers) est d'essence mauvaise et loyale, c'est là que vivent les Baatezus (diables) et c'est un monde infernal. Un page de description est consacrée à chaque plan, avec parfois la description de lieux particuliers sur ces plans.

Le troisième volume, Sigil et l'Outre-terre (96p.) débute par quelques conseils généraux sur l'animation d'une campagne dans le cadre de Planescape. Le reste du livret est consacré à la description du plan extérieur central, l'Outre-terre, ainsi que de la cité de Sigil située au centre de ce plan. Aligné sur la neutralité, ce plan est un carrefour privilégié d'échanges entre les plans extérieurs. Quelques pages sont consacrées à l'argot pittoresque de Sigil (repris en pratique de celui des truands du XVIIème au XIXème siècle).

La fin du livret se focalise sur Sigil qui est une cité cosmopolite et riche en opportunités mais pas sans risques. La cité a la particularité d'être le lieu où convergent de nombreux portails reliant celle-ci aux autres plans. Fidèle à l'éthique du plan sur laquelle elle se trouve, cette cité est assez tolérante et offre donc un site privilégié pour les aventuriers. Le livret décrit l'étrange géographie de la ville, les détenteurs du pouvoir (la Dame des Douleurs et les Factions) et les dispositifs de sécurité de celle-ci. Enfin les différents quartiers de la ville sont esquissés avec entre autres des descriptions des quartiers généraux des factions.

Le supplément monstrueux de 32 pages décrit 12 créatures des plans. On notera la réapparition des modrones qui avaient disparu dans la seconde édition, ainsi que le dabus, créature importante de Sigil.

Sur l'extérieur de l'écran se trouve un bas-relief représentant le visage de la Dame des Douleurs ainsi que les symboles des différentes factions. Sur l'intérieur, les principales tables de jeu (jets de protection, TAC0, dommages des armes ...) ainsi que des informations relatives à Planescape (altérations des écoles de magie, réactions entre factions...).

Sur le premier poster se trouve une représentation schématique en couleurs du multivers, au dos et en noir et blanc une liste complète des plans extérieurs avec les différents royaumes et sites importants.

Sur le second poster : la représentation en couleur des symboles des différentes factions. Au dos la liste des plans avec les puissances qui y résident.

Sur le troisième poster : un plan en couleur de l'Outre-terre avec au dos en noir et blanc quatre dessins de sites connus.

Sur le quatrième poster : un plan de Sigil en couleurs avec au dos une vue de la ville en noir et blanc.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 13 novembre 2009.

Critiques

JyP  

En tant que lecteur assidu de Dragon Magazine US à l'époque, j'ai tout de suite accroché à l'atmosphère de Planescape, très étrange et exotique. J'ai même acheté la majeure partie de la gamme pour le plaisir de lire, sans espoir d'y jouer un jour (faute de traduction des termes d'argot en Français, chose maintenant réparée. La correspondance de l'argot anglais/français est d'ailleurs en ligne sur le SdEN).

La boîte fournit beaucoup de matériel, des cartes somptueuses, une description de Sigil, etc. Mais en tant que MJ, je n'ai pas encore osé faire visiter cette ville mythique à mes joueurs, tant l'étrangeté et l'originalité de Planescape se concentre en ce lieu.

En un mot, excellent. Le seul bémol que j'aurais à dire, en tant que MJ, est l'énorme décalage qui existe entre l'atmosphère de ce cadre de jeu et les règles ADD, trop orientées combat et héroïques à mon goût.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :