Contenu | Menu | Recherche

Sex, Drugs and Rock & Rôle

DLE2 - Dragon Magic

.

Références

  • Gamme : AD&D - Dragonlance
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1989
  • EAN/ISBN : 0-88038-740-8
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Couverture souple couleur au format US letter contenant :
- Un livret 64 pages noir et blanc
- Une carte grand format en couleur (équivalent A1)

Description

Ce module prend la suite du DLE1 - In Search of Dragons, un mois environ après la fin de celui-ci. Il peut toutefois être joué indépendamment. L'histoire se poursuit dans un format quasiment identique au premier module de la série.

Une introduction de trois pages présente les particularités du monde de Krynn et de la trilogie. Un résumé du scénario précédent est présent ainsi qu'un court synopsis de l'aventure à venir. Suit un prologue de sept pages servant à impliquer les personnages dans l'aventure. Il est alors possible de faire intervenir dans l'aventure des personnages n'ayant pas participé au scénario précédent. Les personnages pré-tirés fournis sont par contre inchangés d'un module à l'autre.

Ensuite viennent les quatre chapitres de l'aventure elle-même, nommés "City of Clouds" (14 pages), "Night of Fire" (8 pages), "Garden of the Dead" (11 pages) et "Isle of the Dragons" (10 pages). Tous les plans nécessaires sont réunis au milieu du livret ou sur l'intérieur de la couverture.

Enfin, épilogue et annexes concluent le module. L'enchaînement avec le module suivant (DLE3 - Dragon Keep) y est préparé. Trois créatures sont présentées sous la forme d'une page du manuel des monstres, dont le kodragon, une créature draconique neutre, un pendant des dragons métalliques servant le Bien et des dragons chromatiques servant le Mal.

Joueurs, passez votre chemin. Ce qui suit ne vous concerne en rien.

Dans le DLE1 - In Search of Dragons, les personnages assistaient à la mort d'un dragon d'argent nommé Saramber. Or, même après sa mort, l'esprit du dragon a perçu un danger pour les siens et notamment pour leur refuge secret, Cirulon, une cité draconique dans les nuages. Persuadé que seule une union des dragons et de représentants des peuples de Krynn peut venir à bout de cette nouvelle menace, Saramber a fait tout ce qui était en son pouvoir pour que les dragons s'appuient sur les personnages.

C'est ainsi que le groupe va découvrir la cité draconique et rencontrer des dragons, jeunes ou anciens, n'ayant jamais foulé la surface de Krynn. Ils vont devoir aider les dragons à se défendre contre les assauts répétés des dragons métalliques, guidés par Artha, la fille de la Reine des Ténèbres, qu'ils ont déjà combattu auparavant. Ils auront aussi l'occasion de découvrir l'origine de la mystérieuse maladie qui touche les dragons d'argent et d'y apporter un remède. Ce faisant, ils rencontreront un ancien peuple vivant sur une île isolée du reste de l'Ansalonie (Schallsea). Enfin, dans une dernière confrontation, ils aideront à nouveau les dragons, assaillis cette fois sur les îles où ils résident.

Mais ils ne pourront empêcher que le plus grand secret des dragons bons tombe entre les mains d'Artha, menace qui sera l'objet du module suivant (DLE3 - Dragon Keep).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Thom'  

Vous avez lu ma critique du DLE1. Curieux, vous voulez savoir ce qu'il peut y avoir de plus mauvais après cela ? Allons-y de ce pas...

Pour faire bref, je dirais que je reproche principalement à ce module le fait d'être totalement incohérent avec tout le reste de la gamme (et je dis bien tout). On en ressort avec la désagréable impression que l'auteur a trouvé ses idées sous ectasy bon marché, ou qu'on se moque de nous :
- Pour débuter, l'idée ridicule d'une cité draconique dans les nuages alors que, déjà à l'époque, tous les autres suppléments présentent le refuge draconique dans les Dragon Isles, au nord.
- Encore pourrait-on pardonner l'idée d'un refuge supplémentaire si, en plus, l'idée n'était pas aussi traitée de manière ridicule : quelques bâtiments perchés sur des nuages en haut d'un escalier magique de cristal, avec un arc-en-ciel qui survole le tout. Ca ne vous fait penser à rien ? Moi, ça m'a fait furieusement pensé aux bisounours. Et heureusement que je lisais le document pdf et pas le module papier, ou dans mes crises de spasmes j'aurais pu déchirer mon "précieux".
- Je ne parlerai pas longtemps du scénario lui-même, il est à l'aune de son lieu de déroulement. Les personnages (des humanoides, je tiens à le rappeler) participent à la défense de la cité contre des dragons mauvais ! A se demander quand même ce que foutent les dragons bons, même pas capables d'assurer leur propre défense et qui doivent s'en remettre à des formes de vie aussi fragiles. Alors, bien sûr, on nous sert l'argument qui tue : les personnages sont là pour recréer le lien entre dragons et autres races de Krynn, un lien dont il n'est fait cas nulle part ailleurs... Etrange, non ?
- Pour finir, les PNJ sont ridicules au possible. Entre ces Kodragons sortes de Jar-Jar Binks ailés par leur côté humoristique forcé, les frère et soeur dragons aux caractères si opposés qu'on croirait un délire schyzophrénique Chaplinien ou encore ces dragons obtus au possible à qui les personnages (encore eux) devront faire comprendre l'évidence. A croire que les dragons, en bons représentants de choix du Manuel des Monstres, se doivent d'avoir une intelligence confinant à un niveau goblinoide. Navrant.

Au final, on a un grand n'importe quoi qui, étonnamment, n'a jamais été pris comme référent par aucun autre module de la gamme. Et même les suppléments de contexte postérieurs oublient de mentionner certaines théories ajoutées par les DLE. Edifiant.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques