Contenu | Menu | Recherche

Well, my days of not taking you seriously are certainly coming to a middle

Warlock of the Stonecrowns

.

Références

  • Gamme : AD&D - Birthright
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1995
  • EAN/ISBN : 0-7869-0185-3
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 64 pages avec couverture détachable.

Description

Cette aventure s'adresse à six personnages de niveau 4 à 10. Tout commence quand les sources de magie des royaumes des PJ semblent altérées par une force qui prive les régents de leur énergie. Dans l'impossibilité de lancer des sorts de magie de domaine, les régents vont se rendre compte que des mouvements de troupes importants ont lieu et qu'une invasion semble sur le point d'éclater. Et ces troupes semblent avoir été créées par l'énergie récemment drainée. Tout semble désigner la responsabilité du "Warlock of the Stonecrowns" dans cette histoire. Et ce que l'on raconte sur ce puissant Awnshegh n'est pas pour rassurer les PJ : on prétend que ce n'est rien de moins que l'ancien dragon de compagnie de la Gorgone elle-même ! Autant dire qu'il va falloir lutter militairement contre les unités de cette créature pour finalement investir son fief et lui régler son compte directement dans son antre. Une tâche qui va demander plus d'un combat pour faire cesser ces troubles.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 7 juillet 2009.

Critiques

Cédric Ferrand  

Là encore, on ne peut pas dire que le scénario soit mal bouclé : c'est de l'honnête donjon qui propose une aventure risquée et longue, où les combats vont se succéder jusqu'à l'affrontement final où le méchant va se téléporter dès qu'il sera un peu trop faible. Beaucoup de frustration, une fois de plus. Les PJ auront lutté dans les couloirs du donj' comme des dingues pour finalement se rendre compte que ce n'est qu'un donjon de plus et que la dimension diplomatique ou géopolitique de Birthright n'a été une fois de plus qu'un prétexte à du crawling basique.

Ceci dit, le background du méchant est sympathique à mes yeux et il fait un excellent pion dans l'échiquier politique d'Anuire. Dommage qu'il ne serve pratiquement que de monstre caché en haut du donjon. Reste le plaisir de mettre en scène la montée en puissance héroïque de vos régents.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques