Contenu | Menu | Recherche

Peur et Ignorance !

Etre un meilleur joueur de JdR

Par Stephane 'Docteur Fox' Renard

Rubrique : Analyses
Date : 02 juillet 2013

Jouer c'est inné, mais bien jouer dans un groupe, comme le proposent la plupart des JdR, ça s'apprend sur le tas, et on peut toujours progresser pour une meilleure expérience de jeu. Voici quelques conseils aux joueurs, appris au cours des années.

Soyez actifs et participatifs.

Le maître de jeu vient avec un scénario, vous venez avec votre bonne volonté, et votre fiche de personnage. Cette bonne volonté doit d’abord s’incarner dans une attitude positive par rapport à l’histoire, au monde, et aux enjeux du scénario. Vous êtes peut être un rebelle qui n’accepte pas volontiers qu’on lui confie des missions (et on voit souvent ce type de personnage dans les films), mais vous êtes néanmoins confronté en tant que personnage à une adversité qui vous donne envie d’y aller, de vous investir. Vous le devez au maître de jeu qui se donne le mal d’animer la partie, vous le devez aux autres joueurs, car cette histoire vous la faites vivre ensemble.

Jouer un rôle, c’est incarner un personnage

Votre personnage n’est pas qu’une suite de chiffres sur une feuille, c’est un être vivant avec ses qualités et ses défauts. Il sait faire des acrobaties? Et bien, il faut en faire, et ne pas attendre que ce soit utile dans le scénario. S’il est si bon en acrobaties, c’est qu’il s’entraine à tout instant. Il est bon en tchatche, eh bien, ça doit se voir. Vous n’êtes pas forcément aussi bavard que lui ? Qu’à cela ne tienne, on n’est pas au théâtre, il vous suffit de rappeler à l’occasion combien il baratine les gens qu’ils rencontre : «j’essaie de me faire offrir une bière». Peut être a t il des défauts ? C’est cela qui le rendra plus humain, il faut essayer de les rendre subtilement en jeu.

Accepter de bon coeur les aléas du jeu

Un jet de dé raté et l’action qui devait vous rendre célèbre s’est terminée en catastrophe ? Pas grave, bien au contraire, vous voilà avec un défi de plus à relever. Peut être même pouvez vous rendre votre échec épique, un moment dont on se souviendra. Jouez le jeu ! ! Vous n’êtes pas là pour gagner les trophées, les uns à la suite des autres, mais pour vivre une histoire avec ses difficultés, ses déceptions, ses défis. C’est comme cela que se forgent les héros.

On n’est pas là que pour faire rouler des dés

Chaque jet de dé lancé doit s’accompagner d’une description dans l’histoire. Il faut progressivement abandonner la mauvaise habitude de dire «mon guerrier donne un coup d’épée et fait 8 points de dégâts», il faut imaginer la scène: «dans un accès de fureur vengeresse, je tente la célèbre botte du héron masqué, et je me fends pour lui ouvrir le ventre», ou sur un jet raté: «je fais une feinte à droite, mais je me laisse entrainer par son esquive et je me retrouve déséquilibré.»

Les autres joueurs jouent aussi, ils ont le droit de s’amuser

Que tes actions n’empêchent jamais les autres joueurs de s’amuser, comme tu n’aimerais pas que ce soit le cas pour toi. Dans la plupart des jeux, les personnages coopérent, mais même si ce n’était pas le cas, tes actions doivent être un stimulant pour les autres, pas un frein. C’est complètement idiot, et bien trop facile, de couper la corde quand ton voisin est au dessus du précipice, par contre tu peux lui faire croire qu’elle s’était usée et que tu l’as sauvé de justesse, il te devra la vie. Mais en général, garde tes bonnes idées pour faire avancer l’histoire, pas pour coincer les autres.

Et puis aussi, respecte ton tour de jeu, laisse du temps aux autres pour parler, surtout ceux qui ont moins d’aisance que toi. Résiste à la tentation de leur dire ce qu’il faut faire, même si tu as la meilleure idée. A la limite, manipule "en jouant dans le personnage" mais accepte aussi que ce soient leurs idées qui passent même si elles sont moins bonnes.

Connais un minimum les règles

Tu as très peu de règles à connaitre en général. C’est bien de s’en remettre au maître de jeu, mais c’est aussi bien pour la fluidité du jeu de noter quelque part, ou de mémoriser, ce dont tu as le plus souvent besoin.

Et voilà

Armé de ces conseils, tu vois un peu mieux comment tu vas pouvoir sans cesse améliorer ta façon de jouer et tes interactions avec ton équipe préférée.