Contenu | Menu | Recherche

Recommandé par les éleveurs de rôlistes

Riccardo Piovan

Illustration

Identité

Biographie

J'ai toujours eu la passion des mondes de fantasy, pour aussi longtemps que je me souvienne, et pour les jeux en général. Les premiers jeux auxquels j'ai joué n'étaient pas sur le même thème, mais des jeux très connus quand j'étais enfant, comme pokemon ou le premier Age of Empires. Après un moment je suis passé de AoE à Imperium, qui est sorti chez FX Interactive, la même compagnie qui a lancé à un moment Sacred et puis ensuite Sacred édition gold. Ce jeu était un jeu genre Diablo vraiment fun, dans un monde moins sombre, et ça a été à la fois le premier jeu en ligne et le premier jeu de fantasy auquel j'ai joué, pour lequel j'ai encore de l'affection.

Dans ces jeux, en particulier les jeux de stratégie en temps réel mentionnés, j'essayais tout le temps de bricoler avec l'éditeur d'environnement, avec peu de succès. Tandis que mes copains de classe faisaient leurs devoirs je pensais à des nouvelles manières de créer, ce qui m'a donné des notes minables à l'école :D. J'aimais aussi énormément les montagnes et forêts des Dolomites où ma tante avait l'habitude de m'emmener en vacances quand j'étais petit vu que je n'habite pas loin d'elles. Ça a été la base, tout ça s'est combiné dans l'idée qu'au fond de moi je voulais faire des jeux, et en particulier leur partie environnement.

Après tout ça j'avais 13 ans, des moments difficiles m'attendaient à l'école, mais en fin de compte, après une pause concernant ces jeux, j'ai pu acheter un nouveau PC où les jeux plus récents pouvaient tourner. J'ai fait un peu de Gothic, et puis je suis passé à Elder Scrolls IV - Oblivion, qui est sans doute le jeu que j'ai aimé le plus : autant pour les environnements incroyables et luxuriants que pour le support des mods et le potentiel de créativité que le set de construction qui venait avec l'éditeur me fournissait. A 18 ans j'y jouais encore pour le plaisir, avec les autres jeux qui sortaient à l'époque. J'avais même fait une carte pour un mod de conversion totale du jeu et une partie de l'environnement, Yravor, que je faisais seul, et puis j'ai fini par l'abandonner. On devrait encore pouvoir en trouver des images sur Google.

Après le bac j'ai eu une vie sociale bien plus intense et j'ai essayé de passer un diplôme d'ingénieurie, vu que c'est là que me menaient mes études. Mais en fin de compte je suis tombé en dépression. A un moment, j'ai décidé que cette vie n'était pas pour moi, je me sentais mieux seulement quand j'étais en face de mon PC à faire mon impossible pour finir le mod. Et en même temps, j'ai découvert le dessin numérique qui a ouvert mon désir de création davantage. Après ça, j'ai réalisé que je voulais faire quelque chose de créatif. Alors j'ai quitté l'université de Padua contre l'avis de tout le monde, famille et petite amie de l'époque comprise. Sauf ma mère, qui voulait être dessinatrice quand elle était jeune et qui a été forcée d'aller à une école de comptabilité. Et à la place, je suis allé à l'école de bande dessinée de Padua.

C'était très difficile, surtout les premiers jours, vu que mes collègues avaient tous une pratique du dessin, et je n'avais jamais tenu un crayon en main pour dessiner depuis que j'étais petit. Mais après un peu de temps, j'ai commencé à sentir que j'étais exactement à ma place. Mes collègues étaient de tout âge et il y avait des gens incroyables et mes profs étaient des artistes formidables. Après le diplôme j'ai continué mes études en autodidacte pendant un an, jusqu'à ce que j'arrive à réaliser des dessins qui me plaisent vraiment. Alors j'ai demandé un identifiant de TVA le 8 mars 2017 et je me suis lancé dans une carrière freelance.

J'ai eu quelques bons boulots sur Upwork, même si j'ai fini par utiliser juste Artstation et d'autres sites pour trouver des clients, ou alors je me présente en personne. En ce moment (mars 2021) je joue à des jeux presque chaque jour, avec des amis, et parfois j'ai des invitations à participer à des tests de jeux avec les gens qui font ces jeux. Je n'ai pas de jeu préféré en général, pour moi la plupart des jeux sont incroyables pour une chose ou l'autre, de Endless Legend à Elder Scrolls Online. Mais plus récemment, ceux qui m'ont vraiment attiré, c'étaient les séries Divinity et Pillars of Eternity. Quand je ne joue pas aux jeux vidéo, je suis sans doute un verre à la main à m'amuser avec des amis à des heures tardives, ou à me balader au fin fond de la nature.

A présent j'ai travaillé pour quelques jeux. J'ai commencé avec Seize the Imperium, un jeu de plateau lancé sur Kickstarter, et puis j'ai travaillé pour Solar Ocean: Colonies, où j'ai fait le dessin des boîtes de jeu pour la vente au festival PAX à Melbourne, en combinant les dessins du jeu déjà faits. Après ça, j'ai fait quelques dessins pour Ravenwood Games: Gaming Supply, et puis les droits de certains de mes dessins personnels ont été achetés pour Seeds of Wars.

Mon travail préféré est sans doute ce dernier, mais je suis aussi très fier des dessins que j'ai réalisés pour Solar Ocean: Colonies. Je travaille sur d'autres projets professionnels en ce moment, et sur une refonte complète de mon portfolio. Mais j'en parlerai une autre fois.

Ouvrages Professionnels

Illustrations
Parution
Gamme
Editeur
Seeds of Wars
première édition
mai 2020Seeds of WarsSpecta Solutions
Seeds of Wars
première édition
mai 2020Seeds of WarsSpecta Solutions

Cette bio a été rédigée le 13 novembre 2020.  Dernière mise à jour le 17 mars 2021.