Contenu | Menu | Recherche

Non, pas l'auteur de Bitume...

L'Empire des Cerisiers : Sous les cerisiers en fleurs du mois d'avril, pour nous se dessine un Empire

4月に桜が咲き、帝国が姿を現す

Sakura, la saison des cerisiers, le moment où ces derniers enchantent le pays du soleil levant avec leur fleurissement, offrant contemplation et poésie.

Ce sont ces instants qui ont charmé notre équipage et qui nous ont convaincu de faire une halte sur cette terre riche en histoire et folklore : l’Empire des Cerisiers. Et pour le parcourir, nous avons la chance de profiter du meilleur des guides en la personne d'Akae, enlumineur et chroniqueur à la Cour de l'empereur Nanda.

C’est effectivement tout un univers qui nous a offert et qui nous rappelle notre Japon terrestre, avec ses mythes et ses traditions. Shintoïsme, bouddhisme, mais aussi onirisme et poésie qui plairaient tant à Miyazaki.

Et, si cette nature est bouleversante de vérité, c’est sans oublier ses peuples, dont les sakurajin, les habitants de l’Empire, forment une palette de diversité qui inspire. D’ailleurs, cet archipel, où se situe l’Empire, est loin d’être unitaire, avec certains de ces peuples qui restent les derniers représentants de traditions très anciennes, parfois oubliés du commun du reste des habitants de l’Empire.

Surtout, chacun de ses habitants, dont certains sont une belle représentation de l’imagination des joueurs qui les incarnent, impressionne par ce qu’il est : de noble à marchand, de guerrier à animiste, il est ainsi possible de rencontrer un personnage valeureux fabricant de thés aux vertus plus ou moins extraordinaires, un autre qui bénéficiera des énergies de la nature, ou encore un guerrier solitaire dont les techniques originales sont redoutables. Chaque personnage est unique et les possibilités sont quasi illimitées, à l’aide de techniques propres dans des domaines aussi variés que le combat, le surnaturel ou encore le relationnel, l’artisanat... Et lorsque ces personnages décident de parcourir ensemble les routes impériales, ils y partageront des aventures d’une richesse d’autant plus uniques.

Si vous preniez le temps de l'observer, vous verriez que tout est à l’image d’un jardin sakurajin, à la fois naturel et maîtrisé. Pour cela, c’est l’usage de 2d6, messagers des Kamis en quelque sorte, qui va déterminer une partie de la destinée d’un personnage, avec en ligne de mire, le chiffre 8 à atteindre, tel un porte-bonheur. Le tout est aidé par ce que sait faire le personnage (métier, occupation voire même spécialisations) qui vont lui offrir davantage de chances de réussite. Mais le plus important peut-être sera de respecter sa Voie, sorte de ligne de conduite avant d’agir. Mais tout cela permet au plus simple des sujets impériaux d’envisager de défendre sa vie avec les baguettes qui lui servent d’ordinaire pour se nourrir, ou encore à un ermite de contrer son adversaire à l’aide de sa flûte Sinobue.

Il ne faut pas non plus négliger les esprits, bien présents et capables de répondre aux invocations, ou aux bénédictions et autres enchantements, sans oublier les Armures Sacrées, dont la taille impressionnante démontre à quel point cet Empire est fascinant.

Chaque jour nous émerveille. Mais si cette nouvelle exploration pourrait être perçue comme une parenthèse touristique, il n’en ait rien. De nombreux dangers nous guettent, à commencer par des pirates qui pourraient être intéressés par notre cargaison et ses précieuses fiches, ou encore le Yomi, cette part sombre, ténébreuse même et bien plus terrible encore.

Ceci dit, c’est une bien belle moisson d’ouvrages magnifiques que nous avons pu récupérer (précis de règles, descriptions des habitants ainsi que des coutumes et de ses mystères accompagnés de nombreuses cartes…) sur un univers peut être jamais aussi bien nommé en cette saison printanière : l’Empire des Cerisiers.

Mais il nous faut quand même penser à reprendre notre route, à la recherche d’autres univers tout aussi passionnants. Surtout quand le Capitaine commandera de reprendre le large loin des rivages rosé de l'Empire des Cerisiers.

Joyeux anniversaire !

...gagnent un niveau !

L'aigle bicéphale


Sur le papier, le GRoG est géré par deux entités distinctes : l'association et l'équipage. L'association gère les aspects financiers, juridiques, administratifs et stratégiques. Une fois par an, le bureau est élu par les membres ...

Filtrer les vignettes en page de garde...

(Si aucune annonce du type souhaité n'existe, l'affichage sera celui par défaut)

Soutenez le Grog

Vous appréciez le Grog ?
Donnez un peu de votre temps
Donnez un peu d'argent

Faites découvrir le jdr

Faites découvrir le jeu de rôle grâce à l'excellente plaquette de la FFJdR. Il suffit de la télécharger...