Contenu | Menu | Recherche

A government is a body of people, usually notably ungoverned

Kit d'Introduction

.

Références

  • Gamme : NOC
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Kit de démo
  • Editeur : Sethmes Editeur
  • Langue : français
  • Date de publication : avril 2020
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 103 pages.

Description

Le Kit d'Introduction de NOC s'ouvre sur 5 pages couvrant couverture, crédits et sommaire. Puis La Nuit Est Tombée Sur le Monde (1 page) présente rapidement le postulat de départ du jeu. Deux illustrations pleine page précèdent alors une Introduction (1 page) présentant ce kit.

Crépuscule (24 pages) s'attache d'abord à présenter le cadre du jeu, en commençant par son histoire depuis le moment où l'Artefact fut détecté initialement, la nature de celui-ci et ses influences directes par le biais du Fiel et de la Noirceur. Nouvel Ordre Mondial (3 pages) fait ensuite le point sur la façon dont les sociétés ont été transformées suite à l'arrivée de l'Artefact, et leur nouvelle organisation, avec les Ministères leur politique (le Diktat qui donne la voie, l'Économat pour tout ce qui concerne les ressources et la production, etc.). Le texte poursuit avec une description des États-cités (Le Bloc, 4 pages) et les différents aspects de la vie quotidienne (Un Monde Dans Les Ténèbres, 12 pages).

Système (22 pages) aborde ensuite les règles du jeu, en présentant d'abord la base du mécanisme de résolution des actions, ainsi que ce qui touche aux réserves de dés, aux résultats de l'action, et aux différents types de tests (actions longues, opposition, etc.). La description des différents Talents  et Domaines, avec pour chacun un exemple de ce que représente un score de 0 (une base sans entraînement particulier) occupe 6 pages. Le déroulement des scènes d'action, nécessitant un suivi par round et une possible initiative, est décrit en 2 pages, puis Les voies de la Perdition (6 pages) décrit les effets et suivi des dommages de différents types (Blessures, Trauma, Traque, Noirceur).

La Réponse (29 pages) est un scénario d'introduction permettant de découvrir le jeu. Il constitue la première partie d'une histoire dont la suite est proposée sur le site de l'éditeur. Les personnages doivent rallier une enclave soumise à un mouvement social dur pour en exfiltrer un résistant notoire avant son interrogatoire par la police. Il se conclut avec des Annexes (8 pages) proposant quelques plans et informations pour les joueurs liés au scénario.

Les Personnages (19 pages) présente enfin six personnages prétirés avec pour chacun un portrait archétype avec quelques données techniques et un historique (2 pages), puis les six fiches de personnages correspondantes, remplis (1 page chacune).

Cette fiche a été rédigée le 19 mai 2020.  Dernière mise à jour le 8 octobre 2023.

Critiques

Auré - La Rôlisterie  

Ce kit est l’introduction presque parfaite pour découvrir l’univers.

On y côtoie presque tous les aspects du jeu en étant plongé dans un monde totalitaire dans lequel les héros vont vraiment avoir un rôle à jouer.

Pour résumer :

Dans les points positifs :

  • un univers très immersif ;
  • un monde à mystères sans avoir des PNJ qui ne se posent aucune question ;
  • le système avec/sans dé très sympa (le concept proche du stop et encore est extra) ;
  • un jeu très beau et bien fourni avec des illustrations et aides de jeu de qualité ;
  • un background qui nous fait apprécier l’administratif ;

Dans les moins :

  • le système de combat qui ne plaît pas à tout le monde avec trop de dés en confrontation ;
  • des moments doux-amer dans le scénario qui peuvent en frustrer certains ;
  • un vocabulaire parfois un peu trop riche pour une initiation ;
  • des scènes un peu trop dirigistes ;

On a ici un très bon aperçu du jeu avec tout le nécessaire pour jouer qui est proposé gratuitement par les auteurs. 

C’est une superbe proposition qui permet de mettre le pied à l’étrier !

Pour avoir nos retours plus détaillés ainsi que ceux des joueurs ayant testé le kit à ma table, retrouvez notre compte rendu sur notre medium :

https://rolisterie.medium.com/noc-retours-dexp%C3%A9rience-9a1bed7202a6

https://rolisterie.medium.com/noc-retours-dexp%C3%A9rience-parties-2-et-3-4dade96994ba

Critique écrite en octobre 2022.

matreve  

Vu l’écho rencontré par ce jeu (plusieurs prix décernés cette année), je voulais tester NOC, et ce Kit d’Introduction me semblait la meilleure porte d’entrée, avant de franchir le pas, ou non, de rentrer plus massivement dans la gamme.

Bien que disponible gratuitement en version téléchargeable, Sethmes propose aussi cette version papier pour 24,90 €. Certains pourront trouver ceci onéreux par rapport à la perspective de le récupérer gratuitement en ligne, ou au regard des boîtes d’initiation pleines de matériel pour 10 € de plus environ. Pour ma part, je pense qu’on en a pour son argent avec ce livret bien rempli et tout en couleur.

Mais bien rempli veut-il dire excellement rempli ? On commence d’abord avec une description – qui reste succincte – de l’univers proposé par NOC. Si celle-ci pose correctement les bases avec l’arrivée de l’Artefact et l’organisation de l’Administration, je n’ai pas été emballé davantage : peut-être le sentiment d’être à la fois trop en terrain connu avec Rétrofutur pour la partie Administration, et pas assez renvoyé vers des développements qu’on trouverait dans le livre de base ?

La partie suivante est constituée par les règles, ce qui permet d’avoir une vue des spécificités de NOC, principalement avec ses jauges (Singularité, Espoir, Vécu, Faveur) et le fonctionnement du Fiel. J’apprécie en général avec les Kits d’Initiation d’avoir une version abrégée plutôt que de m’enfiler tout le livre de base. Mais là encore, le contrat me semble à moitié rempli. Si toutes les notions du système semblent abordées, j’ai l’impression que celles-ci font les frais de la pagination de cette version raccourcie en les développant au minimum vital. Ce n’est pas forcément bloquant mais peut-être que ce Kit aurait dû faire l’économie de certaines notions, pour rendre plus explicites celles qui auraient été conservées.

Les parties un peu limitées sur l’univers et les règles semblent donc se justifier par rapport à la place donnée au scénario – ou plutôt aux 3 scénarios – que propose ce Kit d’Initiation, et qui en fait presque un supplément à part entière de la gamme. Présentés luxueusement avec force plans et aides de jeu, ainsi que des pré-tirés typés et parfaitement dans l’esthétique du jeu, ces scénarios peuvent largement justifier l’achat de ce Kit, même si l’on possède le livre de base puisque ce dernier ne contient manifestement pas de scénario pour sa part. D’autant que malgré une précision sur des chapitres supplémentaires disponibles uniquement en téléchargement, il semble que l’éditeur ait décidé de publier l’ensemble de ceux-ci dans le Kit présent, et de l’articuler par ailleurs avec d’autres campagnes à venir.

Le matériel est complètement en ligne avec le jeu, même s’il faut convenir que l’histoire proposée n’est pas d’une originalité folle : montage d’une opération d’évasion puis scénario d’enquête, sans grand rebondissement ou révélation par rapport à l’univers de NOC et ses secrets. On reste donc dans l’optique d’un Kit d’Initiation, mais les scénarios donnent un large aperçu de l’ambiance de NOC et promettent d’être particulièrement copieux, garantissant de longues heures de jeu à venir avec pas mal de fils à démêler.

Plus que la première partie un peu décevante, ils remplissent donc leur rôle afin de déterminer si on adhérera ou non à NOC, et à son contexte de noirceur très poussé. Pour ma part, même si je n’ai pas été surpris de trouver ceci, je dois avouer que le jeu m’a un peu désespéré, parce que justement le contexte proposé dans ce jeu est désespéré.

La comparaison avec Rétrofutur qui est construit sur un univers similaire revient alors d’emblée, et mérite qu’on s’y attarde. Déjà pour évacuer tout soupçon de plagiat entre les deux jeux puisque si NOC est bien plus tardif, le jeu dans lequel il puise ses origines a été conçu à une période contemporaine de Rétrofutur, et donc de façon complètement fortuite. Les jeux s’appuient en effet sur la même inspiration Brazil / Vision fantasmée des anciennes Républiques Socalistes d’Europe de l’Est, et la même menace extra-terrestre pour justifier la dystopie proposée.

Par rapport à un Rétrofutur dont la gamme s’est arrêtée au début de la décennie 2000, on sent la différence avec un NOC emblématique d’un jeu de la décennie 2020 : l’accent est plus politique, plus apocalyptique. Le choix entre les deux sera donc une question de goût.

Pour ma part, même si Rétrofutur est foutraque, et avec un esprit similaire de jouer dans un univers assez noir et oppressant, il me semble plus ouvert avec son concept de Twisted 50’s qui propose un décor plus décalé et exploitable que celui de NOC. La menace extra-terrestre est aussi moins oppressante que ce qu’on trouve dans NOC, et même s’il y a un gros travail à faire avec Rétrofutur, je pense qu’on peut en tirer davantage de diversité que NOC. Arrivé à cette conclusion, on dira donc que c’est tout le mérite de ce dernier de m’avoir remis en perspective Rétrofutur, soit en le jouant dans un esprit similaire à celui de NOC, soit dans des axes différents avec finalement plus de combinaisons que simplement une lutte un peu stérile de Résistance contre Pouvoir.

Dans tous les cas, les deux jeux sont indubitablement fongibles entre eux, et NOC semble être promis à un beau développement à venir. Une gamme à suivre donc !

Critique écrite en mai 2023.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques