Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey... GROG !

Conan the Thief

.

Références

  • Gamme : Conan 2d20
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Modiphius
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mai 2017
  • EAN/ISBN : 978-1-912200-01-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

  • Livre à couverture rigide de 130 pages en couleurs
  • Document de 136 pages en couleurs

Description

Conan The Thief est un supplément couvrant en particulier le pays de Zamora et les royaumes hyboriens de Némédie, Corinthie et Brythunie. Le livre offre de nouvelles options de création de personnage pour les PJ issus de ces régions. Y sont développées, entre autres, l’histoire et la culture de cette partie du monde, ainsi que les créatures pouvant y être rencontrées.

L’ouvrage s’ouvre sur les crédits et le sommaire (2 pages). S’ensuit une rapide introduction entrecoupée d’une coupure de presse écrite par le professeur fictif John Kirowan de l’université Miskatonic (2 pages).

Chapitre 1 : Thief Characters (16 pages). Ce chapitre est consacré aux nouvelles options de création de personnage de type « voleur ». Est d’abord présentée une nouvelle caste : Outlaw, ainsi que des précisions sur les Ancient Bloodlines en rapport avec le Talent du même nom. Vient ensuite six nouvelles Stories pour préciser le background et le Trait de votre personnage. Arrivent ensuite les nouveaux Archétypes, au nombre de sept : Assassin, Bloody Right Hand, Fence, Highwayman, Master Thief, Relic Hunter et Spy, chacun avec ses spécificités et son équipement propre. Pas moins de dix nouvelles Éducations (Fence, Burglar, Confidence Man, Rustler, Lock Breaker, Standover Man, Spider, Bandit, Quack Physician et Thug) précèdent un tout nouveau tableau de War Stories. Des Talents de voleur touchant à plusieurs compétences différentes, permettent de définir encore un peu plus son personnage. Enfin, une dernière partie expose des armes et équipements originaux tel que des poisons, des armes discrètes, ou des accessoires comme des dés pipés par exemple.

Chapitre 2 : Gazetteer (40 pages). Le gros du supplément est consacré au lore des quatre pays mentionnés plus haut. Deux pages d’introduction résument l’histoire des peuples en question avant de commencer tout naturellement par Zamora, considérée comme la capitale des voleurs. Les gens, les mentalités, les coutumes, les dirigeants, l’histoire et les endroits notables sont présentés, enrichis de nombreuses cartes. Une attention toute particulière est donnée à la description des villes et des différents quartiers. Les trois autres parties sur la Corinthie, la Némédie et la Brythunie suivent essentiellement le même schéma.

Chapitre 3 : Events (9 pages). L’intention ici est de présenter des situations et des événements « prêts à l’emploi » pour créer une ambiance ou même un scénario entier fidèle au ton du supplément. Une première partie est consacrée aux événements personnels, comme les rivalités entre voleurs. Viennent ensuite les situations urbaines, comme les guerres de gang, ou comment profiter d’une cité assiégée quand on est un malfrat. Une partie est réservée aux intrigues à un niveau politique et international, de la simple et classique guerre à l’enlèvement de l’héritier du royaume voisin. Enfin, cette région du monde est riche en manifestation surnaturelle et cultes dévoyés, et propose par exemple de comprendre ce qu’il se cache derrière les antiquités ramené de ruines oubliés.

Chapitre 4 : Myth & Magic (6 pages). Le chapitre présente les dieux, religions, superstitions et magie spécifique de cette région. Bel, dieu des voleurs, tient évidemment la place d’honneur. Mais sont présentés également le culte du Dieu Araignée, la légende du Council of the Hidden (Conseil des Invisibles) ou celle des outils de la mort : des parties de cadavre de voleur corrompues par quelques nécromancies dans le but de servir d’outil aux vivants.

Chapitre 5 : Encounters (20 pages). Divisés en plusieurs parties, ce chapitre fait état de toutes les nouvelles rencontres que l’on peut faire, qu’elles soient amicales ou non. La première présente une galerie d’individus peu recommandables, comme l’assassin ou l’inquisiteur. La deuxième expose les profils de personnages nommés (et renommés) tel que Taurus de Némédie que Conan rencontre dans la nouvelle La Tour de l’Éléphant. La dernière partie présente diverses créatures, allant du classique rat géant, à l’entité antédiluvienne Yag-Kosha. C’est un total de 26 nouveaux profils qui sont présents dans ce bestiaire.

Chapitre 6 : Hither Came Conan… (4 pages). Ces quelques pages racontent l’histoire de Conan et le replacent dans le contexte du présent supplément. Ce chapitre est dans tous les suppléments Conan The… pour constater l’évolution du personnage de simple barbare anonyme à roi du plus puissant pays d’alors. Ici, on nous présente un jeune Conan, venant de quitter ses terres natales de Cimmérie pour se jeter à la découverte du monde. Comme à l’accoutumée, une feuille perso de notre héros à cette époque termine le chapitre.

Chapitre 7 : The Way of Thieves (16 pages) s‘adresse tout particulièrement au MJ. Il propose de quoi créer une campagne typique dans ces villes malfamées, ainsi que de nombreux point de règles venant étoffer le gameplay du jeu. En guise d’ouverture, une série de paragraphes donne des indications pour construire une situation initiale et un cadre pour une campagne. Une autre partie est consacrée aux guildes de voleurs et aux gangs, avec une liste de ces groupes les plus célèbres par ville.

Chapitre 8 : Heists (10 pages). Dans ce chapitre spécifique à ce supplément, est exposé comment créer le scénario typique de voleur : monter un « gros coup ». Au-delà des questions et conseils dispensés au MJ pour construire ce type d’aventure, le chapitre introduit un « générateur de gros coup » avec lequel les questions Qui ? Quoi ? Où ? Comment ? et Pourquoi ? peuvent être déterminé simplement en jetant des dés. Cette méthode permet de créer rapidement la base d'un scénario de cambriolage, laissant au MJ le soin de combler les trous et donner une identité unique à ce qu’il a tiré.

Chapitre 9 : Heroes of the Age (4 pages). Cette partie, présente dans quasiment tous les suppléments de la gamme, décrit un personnage créé par un contributeur au projet sur Kickstarter. Ces personnages sont prêts à l’emploi et possèdent en général des habilités uniques. Le présent chapitre présente non pas un, mais trois personnages : Tyrius Lepidus, fin archer et diplomate ; Jamil « The Thieftaker », craint de tous les voleurs ; et Inarus, un pirate protégé par une mystérieuse divinité.

L’ouvrage se termine sur un index et deux pages publicitaires pour le reste de la gamme et les autres créations de l’éditeur.

Cette fiche a été rédigée le 20 avril 2022.  Dernière mise à jour le 11 mai 2022.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

La gamme Conan cède aussi à la tentation de créer des splatbook (la notion de splatbook, ce sont des suppléments sur les différents types de personnages comme ici par exemple).

Alors est-ce que nous avons du vrai contenu dans ce splatbook consacré aux métiers de voleur?

Typique splatbook : plein d'options supplémentaires pour la création de personnages. Franchement les archétypes sont chouettes et surtout permettent d'envisager différents types de relation au monde pour les personnages choisis dans cette famille : l'assassin, l'intermédiaire plus ou moins légal, l'espion, le chasseur de reliques, l'assassin. Il y a pas mal d'historiques associés qui sont assez intéressants et c'est un point fort du jeu. BIEN.

Ce qui rend le supplément quasi indispensable : la description de plusieurs régions complètes du monde de Conan. Zamora, Corinthia, Nemedia, Brythunia. TRES BIEN. C'est du background de qualité.

Le business des voleurs (chapitre 3) : description de plein d'intrigues, de coups tordus, de business et de rivalités entre voleurs. Ce ne sont pas seulement des idées de scénario mais vraiment des éléments d'intrigue très précieux pour qui veut sortir du porte monstre trésor et faire de Conan un jeu vraiment politique et de plus de portée. TRES BIEN.

Le chapitre suivant apporte ce qu'il faut de mystère de sorcellerie, de cultes bien glauques. BIEN pas besoin d'en mettre plus, on voit le topo.

Le Bestiaire est plein de bonnes idées. PAS MAL.

La fiche et la vie de CONAN comme voleur. On s'en fiche des CONAN; Mais bon, c'est court! 

La vie des voleurs, comment joindre une guilde etc. BIEN, c'est encore de précieux conseils pour monter des scénarios et plein d'idées. J'aurais dit très bien s'il ne manquait pas des conseils pour les pièges et les dangers de la vie du voleur.

Un générateur d'aventures. ça semble sympa, mais je réalise que je ne me suis jamais servi de ce genre d'outils. BOF

Globalement, c'est pas vraiment indispensable, mais c'est vraiment une belle récompense que de se plonger dans ce bouquin pour trouver des idées supplémentaires et nourrir son envie de Conan en attendant la prochaine partie.

Et critères clé : 1/ ça donne très envie de faire une campagne avec des voleurs! 2/ ça sort du jeu de combats pour aller vers du jeu d'intrigues, super.

Critique écrite en avril 2022.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques