Contenu | Menu | Recherche

L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile (V. Nabokov)

Conan the Barbarian

.

Références

  • Gamme : Conan 2d20
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Modiphius
  • Langue : anglais
  • Date de publication : septembre 2017
  • EAN/ISBN : 978-1-912200-00-9
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

  • Livre à couverture rigide de 130 pages en couleurs
  • Document de 136 pages en couleurs

Description

Conan The Barbarian est un supplément couvrant en particulier les régions du nord de la carte que sont la Cimmérie, l’Hyperborée, Asgard et Vanaheim. Le livre offre de nouvelles options de création de personnage pour les PJ issus de ces régions. Y sont développées, entre autres, l’histoire et la culture de cette partie du monde, ainsi que les créatures pouvant y être rencontrées.

L’ouvrage s’ouvre sur les crédits et le sommaire (2 pages). S’ensuit une rapide introduction entrecoupée d’une coupure de presse écrite par le professeur fictif John Kirowan de l’université Miskatonic (3 pages).

Chapitre 1 : Barbarian Characters (18 pages). Ce chapitre est consacré aux nouvelles options de création de personnage de type « barbare ». Le paragraphe d’introduction a la délicatesse de préciser qu’à la discrétion du MJ il n’est pas nécessaire de venir du Nord pour accéder à ces possibilités. Sont d’abord présentées quatre nouvelles castes : Barbaric, Law-speaker, Renegade et Skald avec leurs Talents respectifs, ainsi que des précisions sur les Ancient Bloodlines en rapport avec le Talent du même nom. Viennent ensuite six nouvelles Stories par Caste pour préciser le background et le Trait de votre personnage. Arrivent ensuite les nouveaux Archétypes, au nombre de quatre : Bard, Hunter, Raider, et Slaver, chacun avec ses spécificités et son équipement propre. Deux nouvelles Natures (Duty-Bound, Proud) et Éducations (Educated by the Enemy, Raised to Lead) précèdent un tout nouveau tableau de War Stories. Le chapitre s’achève sur la présentation des Talents de Bard et de Berserk avant de présenter armes, équipements et moyens de transports répandus en Cimmérie, Hyperborée et Nordheim.

Chapitre 2 : Gazetteer (32 pages). Le gros du supplément est consacré au lore des quatre pays mentionnés plus haut (on rassemble souvent Vanaheim et Asgard sous le nom de Nordheim). Deux pages d’introduction résument l’histoire des peuples en question avant de commencer assez naturellement par la patrie de Conan lui-même : la Cimmérie. Les gens, les mentalités, les coutumes, les rois, les tribus, l’histoire et les endroits notables sont présentés, enrichis de nombreuses cartes. Essentiellement, les deux autres parties sur le Nordheim et l’Hyperborée sont basés sur le même schéma.

Chapitre 3 : Events (11 pages). L’intention ici est de présenter des situations et des événements « prêt à l’emploi » pour créer une ambiance ou même un scénario entier fidèle aux couleurs locales. Une première partie est consacrée au thing, un grand événement mélangeant festivités, conseil politique et tribunal. Les étapes codifiés d’un thing sont présentées ainsi qu’un tableau d’événements aléatoires. Vient ensuite une partie sur la migration des camps tribaux, et encore une fois un tableau d’événements aléatoires pour pimenter le tout. Le chapitre se clôt sur les raids et le combat naval (simplifié par rapport à Conan The Pirate) avec un tableau aléatoire de récompenses de raid.

Chapitre 4 : Myth & Magic (12 pages). Le chapitre présente les dieux, religions superstitions et magie spécifique de cette région. Aucun sort n’est présenté en tant que tel mais on peut retrouver des règles pour gérer la runemancie par exemple. Une nouvelle fois, cela débute par les dieux et légendes de Cimmérie et l’iconique Crom. Mais pas seulement : on constate que le panthéon cimmérien est fourni d’autres dieux et créatures mythologiques. Cette partie se clôt sur un tableau gérant les tabous (ne jamais mentir, ne jamais se couper les cheveux, etc.) précisant que ce n’est pas spécifique uniquement à la culture cimmérienne. Vient ensuite le panthéon du Nordheim, avec à sa tête le Géant du Gel, Ymir. Enfin, sont présentés les diverses divinités hyperboréenne, toutes plus viles les unes que les autres.

Chapitre 5 : Encounters (28 pages). Divisés en plusieurs parties, ce chapitre fait état de toutes les rencontres que l’on peut faire dans les régions du Nord, qu’elles soient amicales ou non. La première présente des profils humains, tel que le Berserker ou la Shield-Maiden. S’ensuivent les profils animaux comme l’ours polaire ou le sanglier géant. Viennent ensuite les créatures mythiques ou légendaires à l’image de la banshee ou du draugr. Après ces profils anonymes vient la présentation de quelques personnages célèbres comme les rois et les guerriers renommés. On trouvera par exemple le profil du Vieux Gorm que Conan rencontre dans la nouvelle La Fille du Géant du Gel.

Chapitre 6 : Hither Came Conan… (4 pages) Ces quelques pages racontent l’histoire de Conan et le replacent dans le contexte du présent supplément. Ce chapitre est dans tous les suppléments Conan The… pour constater l’évolution du personnage de simple barbare anonyme à roi du plus puissant pays d’alors. Ici, on nous présente un très jeune Conan, qui commence à peine ses aventures, avec, comme à l’accoutumée, une feuille perso de notre héros à cette époque.

Chapitre 7 : The Barbarian Way (17 pages) s‘adressent tout particulièrement au MJ. Il propose de quoi créer une campagne typique dans ces zones froides et reculées, ainsi que de nombreux points de règles venant étoffer le gameplay du jeu. Une série de questions ouvre le chapitre dont les réponses permettent de créer une situation initiale et un cadre pour une campagne. Une autre partie est consacrée à mettre en jeu des situations traditionnelles de ces cultures, comme un rite de passage, un duel judiciaire ou un concours d’énigmes en rimes. Après cela, est présenté l’art de la guerre barbare, avec des règles spécifiques pour gérer le mur de bouclier, ou encore le duel traditionnel appelé « Holmgang ». Près de cinq pages de Carousing Event pour déterminer ce que font les PJ entre deux scénarios terminent le chapitre.

Chapitre 8 : Hero of the Age (2 pages). Cette partie, présente dans quasiment tous les suppléments de la gamme, décrit un personnage créé par un contributeur du projet sur Kickstarter. Ces personnages sont prêts à l’emploi et possèdent en général des habilités uniques. Le présent chapitre présente Ali, une esclave s’étant échappée de sa condition et vénérant de bien étranges divinités.

L’ouvrage se termine sur un index et 2 pages publicitaires pour le reste de la gamme et les autres créations de l’éditeur.

Cette fiche a été rédigée le 19 avril 2022.  Dernière mise à jour le 9 mai 2022.

Critiques

The King  

Quand Modiphius a lancé son Kickstarter sur Conan, il s’agissait en fait d’une précommande sur les publications qui verraient le jour. C’était un gros point positif, sachant que seraient publiés tous les livres ayant franchi leur palier respectif, d’autant plus que ce KS a été un énorme succès pour un JdR. Modiphius avait décidé de sortir, entre autres, 9 livres correspondant à la chronologie fictive de la carrière de Conan.

J’avais donc un peu peur que Conan The Barbarian soit un splatbook, comme c’est devenu la mode, ces suppléments commerciaux assez creux et verbeux. Mais crainte infondée puisqu’il s’agit en fait d’un guide de type régional, regroupant les 4 nations les plus septentrionales et représentant les lieux où sévissait Conan au début de sa carrière.

De fait, l’ensemble du contenu est axé sur ces régions, avec ses particularités. Même le chapitre Barbarian Way aurait pu être du remplissage, mais on y trouve toutes les notions culturelles traditionnelles scandinaves, sans en faire trop : le weregeld (prix du sang ou rançon, selon le cas), les cercles de lutte (combat entre deux individus dans un cercle délimité), l’hospitalité, la fanfaronnade (acte qui consiste à déclamer à son hôte tous les faits accomplis)...

Les descriptions des lieux sont chiches (32 pages pour détailler 4 nations), mais Howard ne nous a pas laissé grand-chose sur le sujet, cependant les cartes des pays, bien que petites, sont assez claires et laissent suffisamment de marges pour y insérer les créations des MJ. Les modes de vie sont différents et il y a également des plans-type de villages, avec la possibilité d’en créer soi-même.

Le chapitre sur les mythes et la magie ne contient pas de sorts, mais une page consacrée aux runes, avec des explications suffisantes pour que les MJ puissent en faire quelque chose.

Même s’il est différent des guides régionaux qu’avait publié Mongoose avec la version D20 OGL, ce supplément est donc excellent car il condense quasiment tout ce qu’il faut savoir (les Bersekers ne sont pas oubliés, pas plus que les skalds), sans s’encombrer trop de règles et permettant aux MJ de donner place à leur créativité.

Un 5 amplement mérité.

Critique écrite en octobre 2022.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques