Contenu | Menu | Recherche

Fandom is populated by barely functional beings for whom gaming is their entire existence (J Wallis)

Règles & Bestiaire

.

Références

  • Gamme : Argyropée
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Auto-édition
  • Langue : français
  • Date de publication : mars 2023
  • EAN/ISBN : 978-2-9585462-1-2
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 232 pages à couverture rigide.

Description

Le second livre du diptyque Argyropée est consacré à la partie technique du jeu, avec les personnages et les règles de gestion et de résolution. Il s'ouvre sur une page de titre, une présentation du contenu, les crédits, informations légales et le sommaire (6 pages pour le tout). Puis Intentions de Jeu (3 pages) commence par présenter l'optique du jeu, et le matériel nécessaire. Comme pour le précédent volume, tout au long de l'ouvrage, chaque chapitre s'ouvre sur un extrait d'une nouvelle.

La Cité d’Argyropée (3 pages) fait une rapide présentation de la cité, sa population et une description brève des différents quartiers de la ville, organisés par district.

Construire Son Personnage (24 pages) est alors consacré à la création des personnages du jeu, se décomposant en plusieurs étapes : description physique du personnage (anthropométrie), choix de deux Humeurs (neutres positives ou négatives) et détermination du type de magie auquel sera incliné le personnage (Humeurs et Magie), état civil, histoire, professionnelle notamment avec environ 300 professions listées avec les revenus qu'elles génèrent et les compétences qu'elles font développer selon leurs branches (une quinzaine), cercles de relations. Le tout se termine avec les calculs des points de santé, Panache, et autres attributs.   

Comment Jouer (21 pages) détaille ensuite les différentes règles sur les déplacements, les tests de compétences, bonus et malus, opposition et coopération, puis l'application au combat (6 pages); les protections et la gestion de la Santé, et les divers états qui peuvent affecter les personnages et leur environnement (à terre, comateux, drogué, détruit, etc., (43 détaillés sur 7 pages). Enfin le chapitre s'achève sur 2 pages présentant le système d'évolution des personnages.

Les Compétences (20 pages) sont l'objet du chapitre suivant, qui présente les 32 proposées dans le jeu, avec leur champ d'application, quelques exemples et les règles spécifiques qui peuvent y être attachées.

Enfin Panache et Exubérance (5 pages) explique l'utilisation des points de Panache, jusqu'à l'extrême que représente leur dépense totale pour sauver le personnage (L’Exubérance).

L’Équipement et les Possessions (45 pages) commence avec la présentation du système monétaire d'Argyropée, puis des tables de prix et caractéristiques et des descriptions de divers armements (12 pages), protections (3 pages), matériels et services courants, potions baumes et autres soins, produits alchimiques, drogues et poisons, maladies, pièges, et moyens de transports. Le chapitre se termine avec une échelle de prix de biens immobiliers.

La Magie (36 pages) s'ouvre sur 3 pages présentant les règles de gestion de cet aspect des personnages, suivies de listes et descriptions des sorts des différents domaines magiques, avec un peu plus d'une vingtaine de sorts pour chaque domaine :

  • Sorts de magie naturelle (faune)
  • Sorts de magie naturelle (flore)
  • Sorts de magie naturelle (toxines)
  • Sorts de magie élémentaire (air)
  • Sorts de magie élémentaire (eau)
  • Sorts de magie élémentaire (feu)
  • Sorts de magie élémentaire (terre)
  • Sorts de magie industrielle (électricité)
  • Sorts de magie industrielle (métal)
  • Sorts de magie industrielle (textile)
  • Sorts de magie industrielle (verre)

Les règles de création de personnages de base sont prévues pour générer de jeunes adultes avec un métier, mais encore un état physique satisfaisant. Variations de Personnages (6 pages) propose des guides et règles pour jouer d'autres types de personnages, qu'il s'agisse de jeunots, de personnages plus âgés, ou encore de générer directement des personnages plus puissants que ne le permettent les règles de base.

Une section de 54 pages est alors réservée au Conteur, délimitée par deux pages indiquant aux joueurs de ne pas s'aventurer entre elles, avec la tranche des pages grisée pour signaler la zone réservée. Elle contient essentiellement des informations que les joueurs pourront peut-être découvrir au gré de leurs aventures.

  • Règles Supplémentaires (6 pages)propose une règle spéciale, la Guigne, des détails sur l'intervention en jeu du Châtiment Vermeil et comment ce dernier peut modifier en profondeur un personnage.
  • Le Bestiaire (46 pages) propose des fiches génériques pour près de 70 types de PNJ, 76 types d'animaux, une douzaine de créatures de types essentiellement animales ou végétales, et une demi-douzaine de monstres proprement dits.

L'ouvrage se termine avec une fiche de personnage (2 pages) et un Index (2 pages).

Cette fiche a été rédigée le 27 décembre 2022.  Dernière mise à jour le 26 octobre 2023.

Critiques

CaptainTournesol  

Argyropée, la ville aux sentiers d'argent, est un jeu de rôle qui met en avant le rp avant tout. Le système de règles qui lui est associé est axé autour de l'immersion des joueurs et la rapidité d'exécution. Facile à prendre en main, il recèle néanmoins plusieurs subtilités qui devraient ravir les joueurs les plus chevronnés.

Le tissu en soie d'une robe récemment terminée caresse votre main de tailleur fier de son travail/ Embarqué dans une rixe entre bandes rivales, votre carcasse heurte violemment le dallage pailleté d'argent/ Le froissement des pages d'un livre de compte s'agite sous vos doigts alors que vous trouvez une erreur de calcul incriminant votre patron.

Ce qui vous définit en tant que personnage ce sont vos humeurs (au nombre de deux) qui aiguilleront non seulement le comportement de votre avatar, mais également son affinité avec son ou ses domaines de magie.
La classe se voit remplacée par un métier qui vous octroie un bonus de compétence (lié à une action en rapport avec votre profession) et un revenu pécunier journalier. Ces deux valeurs (bonus et argent) peuvent être améliorées en augmentant le rang du métier.
Vous pouvez incarner un métier issu de n'importe quelle tranche de vie de la société, d'ouvrier à noble en passant par étudiant ou postier.
Les compétences, au nombre de 32, seront les clés de voûte de toute réalisation d'action au cours du jdr et améliorables au cours du jeu.
Ce livre propose tout un arsenal de règle liées aux combats (manœuvre, course poursuite,...), ou encore une explication de chaque compétence
(très utile pour les néophytes).
Le panache vous permet d'améliorer vos réussites, sous condition de proposer un RP en relation avec l'action tentée. Il sert également à utiliser les sorts dont les effets sont immédiats. La magie est personnelle, tout le monde y a accès, et ne fonctionne que sur soi même ou l'environnement (pas de magie de combat). Cela rajoute un côté subtil au jeu et au rp qui est tout à fait incroyable.

Attablés entre étudiants dans un estaminet bon marché, l'obtention de votre diplôme se concrétise par l'absorption d'une liqueur de prune délectable/ Une ruelle sombre vous cache à la vue d'un bourgeois ivre, perdu, vous permettant de recouvrir sa bouche d'un tissu imbibé de chloroforme. A vous le loot !/ L'Heure du Thé est une boutique connue pour ses douces infusions aux parfums exquis, moins pour son arrière-salle secrète ou d'autres types de produits sont vendus, moins... légaux.

L'équipement en jdr prend souvent une grosse partie de temps, que ce soit à la création des personnages ou en jeu où les sessions d'achat offrent un plaisir particulier après une bonne mission bien remplie. Ce livre vous propose des tableaux fort instructifs pour se procurer des armes, des vêtements protecteurs, du matériel en tout genre, des potions, des poisons, même des drogues,...
Non seulement les listes sont exhaustives, mais de nombreux objets sont développés dans de courts paragraphes, permettant à n'importe quel joueur de s'orienter vers ce qui lui plaît le mieux afin d'équiper son ou ses futurs personnages.
Tout un chapître est consacré à tous les sorts disponibles pour chaque domaine ainsi que leur description et leur champs d'action.
Enfin, des variations de personnages sont développées si vous voulez vous amusez à jouer de jeunes enfants ou de vieux retraités. Ce chapître
apporte son petit plus qui permet, avec l'ajout de quelques règles, d'aborder la ville sous un angle différent.

Les cours de la bourse créent une effervescence alors que de nombreux échanges bruyants ont lieu. Fin spéculateur, vous sentez que cette
journée sera votre/ Jeune employé chargé d'allumer les lampadaires à la tombée du jour, vous sentez un regard appuyer votre dos, mais rien ne semble troubler la quiétude de la ruelle/ Jeune noble en quête de bonnes affaires, vous profitez d'une fête organisée par un rival pour récolter des informations. La découverte d'une porte secrète vous réjouit, mais un reflexe vous évite de déclencher un piège malicieux.

La dernière partie du livre s'adresse uniquement au conteur ou meneur de jeu. Il pourra y trouver des règles supplémentaires ainsi que le fameux bestiaire. Ce dernier propose une farandole non exhaustive de pnjs humains que les aventuriers urbains pourront croiser lors de leurs pérégrinations, ainsi que nombres d'animaux et d'autres formes de vie   dont le secret m'empêche toute divulgation.

Pour finir j'aimerais signaler que ce livre apporte essentiellement un environnement foisonnant au meneur de jeu et aux joueurs qui pourront utiliser chaque information pour créer leur propre vision du jeu, les règles pouvant être modulées, les sorts créés, les compétences inventées pour obtenir un monde sur mesure.

Critique écrite en décembre 2023.

Hybban  

Alors, ça va être assez difficile de faire une critique simplement de ce livre, sans évoquer le reste de la gamme car Argyropée est un tout, et un tout excellent !

Ce livre est le parfait livre des joueuses qui veulent savoir comment jouer et espèrent découvrir le jeu en partie. Il contient les informations de base vitales sur l'univers (dont la Mélancolie et le Châtiment Vermeil), et une description très rapide des différents quartiers de la ville et de l'empire environnant. Suffisamment d'informations pour que les joueuses créent leur avatar facilement.

A la fin du livre, se trouvent quelques pages à bords noirs qui contiennent un joli bestiaire à l'usage de la meneuse. Ce sont les seules pages hors limites pour les joueuses, sinon elle se gâcheraient le plaisir de la découverte de certains secrets du jeu.

Et donc, une grosse partie du jeu est consacrée à la création et à la mise en action des personnages de la superbe ville d'Argyropée. La ville est grande, vaste, étendue, et permet à TOUT type de personnage de s'intégrer dans la vie de la cité. Des dizaines de métiers sont offerts aux personnages, et les joueuses en choisiront seulement 1 ou 2 pour leur avatar. C'est probablement mon seul regret dans le jeu, c'est que ces métiers, qui ont une importance dans le système soient si nombreux et au qu'au final cette variété sera assez peu utilisée par les personnes autour de la table.

Le point fort du jeu est pour moi son système super simple de résolution de 1d10 + Compétence + Métier avec une lecture sur une table de résolution unique. Le personnages sont plutôt compétents, avec un nombre de points assez généreux à répartir dans les 29 compétences disponibles. Il est possible d'avoir un groupe de personnes compétentes et complémentaires. Au vu des scénarios publiés, c'est probablement la route à suivre.

J'aurais aimé plus de chance que le jet de dés donne un "oui, mais" histoire de lancer des plus de péripéties, mais la vie dans la cité est déjà bien agitée !

Autre point excellent : les points de panache. Ces points qu'on peut dépenser pour améliorer le résultat du jet de dé. Ce qui veut dire qu'on ne peut pas avoir mieux qu'un 9 sur le dé, à tout moment. Cela borne bien les capacités des personnages et donne une échelle de jeu constante (et fixe). Le fait qu'on génère le nombre de points aléatoirement à chaque réveil, est une excellente idée et colle bien avec la vie chaotique qui attend nos protagonistes.

Pour conclure, on a un livre clair, bien écrit et présenté, avec des règles simples et claires, qui vont permettre de faire vivre des aventures à de nombreux personnages picaresques. En dehors du système de magie, c'est totalement le genre de système de jeu que je verrais pour du Warhammer.

Bravo Frédéric !

Critique écrite en février 2024.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques