Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey... GROG !

Feu sous la Glace - Tome 1 (Le)

.

Références

  • Gamme : Shaan
  • Sous-gamme : Shaan Renaissance
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : OriGames
  • Langue : français
  • Date de publication : juillet 2020
  • EAN/ISBN : 979-10-94150-15-3
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture dure de 176 pages en couleurs, au format A4.

Document de 178 pages en couleurs.

Description

Le Feu sous la Glace est une campagne pour Shaan Renaissance, en 3 tomes. Elle a pu voir le jour grâce à un financement participatif.

Les joueurs incarnent ici des agents d’exception du Shendernaor, l’armée héossienne. Un de leurs confrères, Gar, un Delhion, ne donne plus signe de vie depuis quelques temps. Il enquêtait sur des disparitions et un possible trafic d’armes dans la ville de Nangga, au cœur des Montagnes, auquel seraient liés une Grande Famille humaine et un groupe de chasseurs felings. Le Wor, un immense  marché annuel qui attire une foule venue de loin, commence bientôt. C’est donc sous le couvert de fausses identités de Négociants que les personnages-joueurs vont devoir faire la lumière sur ces affaires et tenter de retrouver leur collègue disparu.

Après 1 page de garde et une table des matières (2 pages), Le Cadre de jeu (3 pages) présente le décor de la campagne et son intrigue. Puis Les Personnages (3 pages) donne des règles et des conseils pour créer des PJ spécifique à la campagne. En effet, ceux-ci seront sensiblement plus puissants qu’un PJ habituel, et plusieurs races, peuples ou castes sont conseillés, ou au contraire interdits. On trouve également une table d’événements aléatoires pour lier les personnages entre eux via leur passé.

La campagne commence ensuite par le premier chapitre, Lhanissa (18 pages), dans lequel les PJ se voient confier leur mission, rencontrent plusieurs membres du Shendernaor, et organisent leur voyage et leur future infiltration.  Ils apprendront beaucoup de choses sur Nangga, la ville où va se dérouler l’essentiel des aventures de ce tome.

La Ville Avalanche (34 pages) : arrivés à Nangga, les PJ devront parvenir à terme de longues démarches administratives et sanitaires pour entrer dans la ville. Ils s’installent ensuite dans les halles où va avoir lieu le Wor. Ils y rencontrent de nombreux Négociants et autres sommités de Nangga. Ce chapitre comprend également l’histoire de la ville et la description de lieux importants comme le ghetto ou le parc aux armimales.

Le Troisième Wor (26 pages) : le grand marché ouvre enfin, la ville est bondée de monde. Et les PJ, en plus de jouer leur rôle de Négociants, commencent sérieusement leur mission. Au fil de leurs pérégrinations ils visitent de nombreux lieux et croisent des gens liés de près ou de loin à leur enquête. À eux de commencer à se créer un réseau de contacts dans la ville. Comme dans le chapitre précédent des lieux emblématiques sont décrits en détails, comme par exemple la librairie Nuit Blanche, le funiculaire ou la rédaction du journal L’Avalanche.

Perturbations (26 pages) : l’enquête des PJ est rendue difficile, à la fois à cause du climat social qui empire dans certains quartiers de la ville, et d’une étrange brume jaunâtre qui descend de la vallée et envahit les rues. Plusieurs indices semblent indiquer que leur piste continue dans les montagnes. Ce chapitre décrit notamment les archives, le musée et l’université de Nangga.

Charognards (22 pages) : suite aux manifestations et au climat social qui dégénère, un couvre-feu est décrété. C’est dans cette ambiance de violences et de pillages que les PJ doivent continuer leur mission, et affronter de dangereux adversaires.

Nuit Blanche (30 pages) : avant de quitter la ville, les PJ reçoivent l’appel à l’aide d’un allié, et doivent s’infiltrer dans un complexe technologique ultra sécurisé. Puis il est enfin temps d’affronter les sommets enneigés de la Mâchoire.

Viennent ensuite les annexes : tout d’abord un index d’1 page qui recense les personnages, les lieux, la faune et la flore de ce premier tome, puis un calendrier qui présente un déroulé possible des événements (1 page), des étiquettes de bières de la brasserie de Böka à imprimer et découper pour les coller sur de véritables bouteilles (2 pages), et enfin un rapport de 2 pages, résumé de la partie test de la campagne.

L’ouvrage se termine par les crédits et remerciements, une publicité pour la gamme, et les mentions légales (5 pages en tout).

Cette fiche a été rédigée le 26 septembre 2020.  Dernière mise à jour le 18 janvier 2021.

Critiques

sk8bcn  

Pour différentes raisons, je n’avais pas été spécialement emballé par les campagnes Nécrosiens et Sareneï des quatre suppléments majeurs de la gamme Shaan Renaissance. Donc je n’attendais pas forcément grand-chose du Feu sous la Glace.

Eh bien, force est de constater que ce premier tome me donne à 100% tort. Il contient tout ce que j’aime.

Les joueurs sont envoyés à Nangga, une ville éloignée où un agent du Shendernaor (dont font partie les PJs) a disparu alors qu’il enquêtait sur un possible trafic d’armes humaines. Comme il a disparu, les joueurs n’en savent pas tellement plus sur ce qui se passe précisément.

Or, la situation sur place est complexe, avec de multiples intérêts et souvent en teintes de gris, ce qui rend l’enquête difficile. L’intrigue est riche et intéressante, il y a matière à roleplay, c’est donc une excellente surprise. Mais ce n’est pas tout.

La situation est tellement riche que même les grands méchants ne contrôlent pas vraiment ce qu’il se passe. Je trouve ça jouissif. Ça change des génies du mal qui ont tout prévu.

Est-ce qu’il n’y a que ça ? Eh bien, non. J’apprécie aussi la thématique : Shaan Renaissance mettait en avant des thématiques de lutte contre le consumérisme, l’hyper-profit, le saccage de l’équilibre de la nature. Et ces thématiques sont elles aussi bien intégrées dans cette histoire.

Alors, soyons clairs : ce n’est pas une campagne pour MJ débutant. Il y a tellement d’options, d’événements, de situations qu’un novice pourrait bien se perdre dans tout ce qui est proposé. Même un MJ expérimenté devra bosser son scénar’.

Si j’ai une critique à faire, elle concerne certains noms de PNJ. L’auteur fait des blagues potaches façon INS/MV. Je trouve que ça ne va pas avec le sérieux de la proposition du Feu sous la Glace. Des exemples pour vous faire une idée : Gemétorshé, qui vend du papier hygiénique ; Cémamikirégal, qui cuisine des andouillettes.

Mais bon, dans l’ensemble, le niveau est vraiment très élevé. Ce n’est pas pour MJ débutant, mais si les deux autres volumes sont de cet acabit, on tient la campagne de référence de Shaan.

Critique écrite en juin 2024.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques