Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, tout le jdr, rien que le jdr (levez la main droite et dites je le jure)

On Ne Vit Que Six Fois

.

Références

  • Gamme : Paranoïa
  • Sous-gamme : Paranoia - 1ère Edition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Descartes Editeur
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1987
  • EAN/ISBN : 2-904783-56-0
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret agrafé de 56 pages à couverture souple détachable.

Description

Cette unique aventure de conception française a été écrite pour la première édition de Paranoïa et concerne des clarificateurs d'accréditation Rouge à Jaune. Après une très rapide première mission qui consiste en la neutralisation d'un traître qui a volé une arme expérimentale de Recherche et Conception, les Clarificateurs sont convoqués à un traditionnel briefing de mission où ils apprennent qu'ils sont exactement 31 jours, 2 heures, 24 minutes et 12 secondes pour retrouver le citoyen Bo-U-DHA-6 qui a mystérieusement disparu du complexe Alpha. Ils ont obligation de le ramener VIVANT. Evidemment, à ce stade des opérations, les clones commencent déjà pleuvoir et ça ne fait que commencer. Après une visite à la vidéothèque, une attaque des Léopards de la Mort et un tour par chez R&C, les Clarificateurs sont contactés par leurs Société Secrètes pour apprendre certaines rumeurs (ce qui, rappelons-le, est mal).

Evidemment, enquêter sur le vie d'un Ultra-Violet, ça n'est pas de tout repos, ni exempt de tout danger. Après avoir perdu bêtement tout une floppée de clones, l'équipe va plus ou moins mettre la main sur Bo-U-DHA-6 en affrontant l'Extérieur. Tout un ensemble de traîtres, de communistes et de mutants vont tout tenter pour mettre des bâtons dans les bottes de nos joyeux Clarificateurs qui n'auront de cesse de vouloir démontrer leur inépuisable loyauté envers l'Ordinateur. Il y aura des tirs de laser, de la trahison, de la perfidie et des dénonciations. Puis viendra le moment du débriefing pour ceux qui ont résisté à la tentation de sacrifier leurs 6 clones pour servir l'Ordinateur. La vie reprendra alors son cours dans le complexe Alpha.

Le livret contient absolument tout ce qui est nécessaire pour mettre en place l'aventure : plans, profils techniques des PNJs, aides de jeux à découper soigneusement selon les pointillés (sans déborder) et personnages prétirés. L'Ordinateur ayant soigneusement veillé à ce que ces documents soient situés au centre de l'ouvrage, il sera même possible de les dégrafer.

La couverture peut servir d'écran, elle contient les profils des PJ, PNJ et autres créatures non-organiques rencontrées dans l'aventure. Dire qu'il manque quelque chose à ce supplément serait accuser l'Ordinateur de ne pas être bon et généreux avec les Citoyens du complexe Alpha.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 23 mai 2011.

Critiques

onehmouninehl  

Fait par des auteurs français à l'imitation des scénarios originaux de West End Games, celui-ci ne souffre pas le moins du monde de la comparaison.

Il est question de retrouver, pour le plus grand plaisir de l'Ordinateur, un citoyen Ultraviolet qui a mystérieusement disparu. Vu son nom (BO.U.DHA6); les connaisseurs de l'Histoire Enregistrée doivent se douter d'où il se terre, mais sachant cela, ce sont des traîtres (à traiter comme tels). Le plus simple et de suivre les différentes missions qu'a conçues l'Ordinateur pour le débusquer enfin (car l'Ordinateur est notre ami).

Et il n'y a pas à dire, ça ne sera pas de tout repos ! Les possibilités de progresser et de gagner la confiance de l'Ordinateur seront légion, mais ne comptez pas vous en sortir avec la totalité de vos clones !

Le niveau est assez relevé, mais les indices sont nombreux. On se retrouve aussi pris dans des guerres entre sociétés secrètes et entre services, ce qui rajoute de la difficulté et de la confusion à l'ensemble. Pour une fois avec Paranoïa, les compétences de combat sont assez peu nécessaires (assez peu, mais il faut savoir jouer du laser quand même), le matériel expérimental PEUT être vraiment utile et efficace (pour peu qu'on sache s'en servir).

Comme souvent, le texte est émaillé de traits d'humour et de nom débiles (dont certains peuvent ne plus parler à la jeune génération, et gagneront à être changés - je pense à GUYL.U.XHH 1 en particulier).

Du bel ouvrage, vraiment, bien que les dessins peuvent ne pas plaire (c'est dans le style Boucq mais moins détaillé).

Critique écrite en février 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques