Contenu | Menu | Recherche

L'imagination est plus importante que le savoir (A. Einstein)

Paleomythic

.

Références

  • Gamme : Paleomythic
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Osprey Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : décembre 2019
  • EAN/ISBN : 9781472834812
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 288 pages couleur à couverture rigide au format royal (160 x 240 mm).

Description

Le livre de base de Paleomythic s'ouvre par une page d’en-tête et une page de crédits suivies de la table des matières (3 pages). Introduction (10 pages) présente rapidement le jeu de rôle en général et l’univers du jeu en particulier. Puis la partie Game Mechanics décrit les règles de résolution des actions.

Characters (96 pages) expose les différents éléments de création des personnages.

  • Les traits, au nombre de douze sont accompagnés de suggestions pour l’apparence du personnage et d’idées de background.
  • Les talents au nombre de trente-six, sont décrits sur 62 pages, avec leurs règles spécifiques (rites, familiers, etc.) et le matériel associé.
  • Le matériel est ensuite détaillé, avec les matériaux bruts nécessaires pour les fabriquer et les outils donnant un bonus pour leur construction. Cette partie aborde armes et armures mais également récipients, vêtements, bijoux, etc.

Adventuring in Ancient Mu (44 pages) présente en premier lieu les règles de combat, dont les Tactics (manœuvres spéciales) et les effets spécifiques des armes, de blessures et de soins. Les règles sur les activités particulières (artisanat, chasse et cueillette, escalade, marchandage entre autres) viennent ensuite. Le chapitre se termine sur les différents dangers naturels : faim, froid, feu, maladie, etc.

The World of Ancient Mu (42 pages) débute par une évocation rapide des paysages et des sociétés du continent, sans donner de détails précis. Otherworld décrit ensuite le monde des esprits et les règles qui s’y rattachent, que ce soit pour y entrer, s’y déplacer ou s’y battre ainsi que des suggestions sur ce qui peut y être obtenu. Une longue section donne des tableaux pour créer de manière aléatoire des établissements humains, à la fois sur le plan physique (nombre, types d’habitations) mais également social (organisation, croyances et cérémonies), et se termine par un exemple. Le chapitre se clos par une liste de lieux mystérieux puis une liste de dieux.

Adversaries of Ancient Mu (42 pages) décrit les créatures que peuvent croiser les personnages. Il s’agit principalement d’animaux, vingt-cinq espèces avec les caractéristiques de plusieurs spécimens, géants pour certains (scorpions ou sangsues par exemple), mais également sept types d’homme-animaux, accompagnés des règles pour créer un personnage appartenant à ces espèces, et une quinzaine de types d’esprits pour peupler l’Otherworld.

Game Moderator Section (22 pages) donne des conseils pour le maître de jeu ainsi que de nombreux tableaux permettant de créer un scénario (climat, type d’aventure, dangers rencontrés) ainsi que pour créer un "donjon", en général un réseau de cavernes ou les tunnels de ruines millénaires. Le chapitre se termine sur quelques conseils pour adapter le jeu soit à un univers plus réaliste (pré)historiquement soit à une période un peu plus avancée, dans un univers de Sword & Sorcery.

Adventure : Captives of the Beast Men (17 pages) est un scénario d’introduction. Les personnages sont chargés de délivrer des membres de leur clans capturés par des hommes primitifs et retenus dans un réseau de grottes et de tunnels.

Appendix (7 pages) reprend quelques tableaux et contient une feuille de personnage.

L'ouvrage se termine sur un index (3 pages) suivi d'une page d'illustration et d'un page blanche.

Cette fiche a été rédigée le 15 janvier 2024.  Dernière mise à jour le 8 février 2024.

Critiques

Manuel Petitfrère  

Sur le plan matériel, les standards Osprey Games sont respectés : couverture rigide, mise en page aérée, de très belles illustrations souvent pleine page. J’aime particulièrement les illustrations façon art pariétal.

Sur le fond, je trouve le système à la fois simple et élégant et parfaitement adapté à l’univers : pas de valeur chiffrée, des traits qui servent de caractéristiques, compétences, points de vie et éléments de background.

 L’univers n’est pas décrit, seuls quelques lieux mystérieux sont abordés. Je ne trouve pas cette absence de description très gênante en l’absence de civilisation ou de société organisée, au contraire, je trouve que laisser planer le mystère est plus parlant. L’ambiance est un peu plus fantastique que Würm et j’apprécie la présence de ruines antédiluviennes et la suggestion de l’existence de civilisations plus avancées disparues. L’univers me fait penser à RE Howard et aux peuples primitifs qu’il décrit dans The Hyborian Age ou aux Pictes qu’on retrouve dans les aventures de Conan.

Le scénario d'intro est un peu simpliste, mais après tout c'est le principe de l'exercice.

En bref, un petit bijou si vous voulez libérer l'australopithèque qui est en vous.

Critique écrite en janvier 2024.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques