Contenu | Menu | Recherche

Globalement inoffensif

Oeil de Balor (L')

.

Références

  • Gamme : Légendes
  • Sous-gamme : Légendes Celtiques
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Descartes Editeur
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 1984
  • EAN/ISBN : 2-904783-03-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 48 pages.

Description

L'Oeil de Balor est un scénario développé à partir d'une trame présentée dans le N°6 de la revue "RUNES", intitulée "Le Troisième Oeil". Il a pour but de fournir un support de campagne aux MJ, en laissant de nombreuses portes ouvertes dans l'intrigue de base.

L'invasion de l'Armorique par les Formoîrés a échoué, et le jeune héros Gandiorix est revenu triomphant de la guerre, la tête coupée du chef magicien ennemi brandie à bout de bois. Mais pendant les festivités, le troisième oeil de la tête s'ouvre, et une voix sinistre fait une prophétie à Gandiorix :
"Le troisième de tes enfants sera un garçon, il naîtra une nuit d'hiver. Ton sang coulera dans ses veines jusqu'au jour où la lune cachera le soleil; alors je deviendrai son père et son troisième oeil s'ouvrira."

Existe-t-il un moyen de conjurer cette malédiction ? Ce ce que pense le druide, et une expédition s'organise. Bien évidemment, les PJ en seront !

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

onehmouninehl  

Ayant acquis ce scénario dans le but de le faire jouer avec le système Premières Légendes, j'ai été un peu refroidi...

Le principe du scénario est pourtant simple et attrayant (à l'époque, déjà, il n'était pas follement original, mais efficace et très joliment introduit par de longs textes en forme de nouvelles) : il faut annuler la malédiction qui pèse sur le nouveau-né du chef de la tribu.

Un druide - père d'un des personnages prétirés qui sont presque indispensables au bon fonctionnement du scénario - a trouvé par quel moyen annuler cette malédiction.

Vont alors s'engager deux courses contre la montre : la première contre les fils de Balor qui veulent récupérer l'enfant, la seconde contre le temps, car le rituel pour annuler la malédiction doit être effectué à un moment précis.

Et c'est là que le bât blesse (pour moi qui voulait le faire jouer avec 1ères Légendes) : les règles de fatigue et la gestion du temps et des vitesses de déplacement par les personnages donnent une bonne partie du sel à l'histoire (ainsi que quelques astuces scénaristiques nécessitant du roleplay de la part des PJ), et ça marche bien avec les règles de souffle et de déplacement de Légendes, mais celles-ci ne sont pas détaillées dans Premières Légendes, et ça va demander un sacré boulot d'adaptation.

Sinon, comme toujours dans cette gamme, les illustrations sont magnifiques et en pleine page (à montrer aux joueurs qui arrivent en situation, comme pour La Tombe des Horreurs en AD&D, par exemple), les prétirés (presque indispensables) sont bien caractérisés, et les plans sont de toute beauté.

A contrario des autres scénarios pour Légendes, celui-ci ne rentre pas dans le méga cycle Les Otages/Conn Ruadan/le Trèfle Noir/le Signe du Serpent, mais se propose d'en entamer un nouveau, avec une introduction prévue pour "La Montagne des Korrigans", où les PJ victorieux ou non vont pouvoir à nouveau se frotter aux fomoires.

Critique écrite en avril 2021.

Salaryman  

Je pensais avec ce scénario clore une trilogie, mais il n'a aucun lien avec les précédents publiés par Descartes.

Bien au contraire, L'oeil de Balor propose d'utiliser des persos pré-tirés d'une nouvelle tribu gauloise, la tribu Andovique. Exit les Atrenates, et on peut se poser la question du pourquoi ? alors que tous les autres modules s'appuient sur la même tribu. Est-ce que mes joueurs auront envie d'abandonner leurs persos favoris pour tenter ce one shot ?

Après lecture ça m'étonnerait.

L'auteur a pensé ce module comme une course contre le temps, en plein hiver gaulois. Les textes d'ambiance m'ont transporté, et je m'attendais au meilleur. La malédiction, et surtout l'histoire des formoirés est bien dans le ton du jeu ...  mais l'auteur a tout donné dans ces premières pages !

Le scénario en tant que tel est digne d'un jeu de gestion à l'allemande, avec des calculs à faire tout au long de la partie pour décider par quel itinéraire passer sans perdre trop de fatigue. Et TOUT l'intérêt du scénario joue sur cet élément. Ce qui nous donne des pages et des pages de calculs sensés êtres faits par le MJ, et des d'illustration des tactiques de combat des adversaires. Sans exagérer, à part ça il y a 3/4 scènes de combat dans un scénar bien dirigiste, et bien fade !

Au final, l'histoire des formoirés n'est même pas bien exploité, seul le MJ s'est fait plaisir à le lire. 

Finalement, les atrénates y ont échappés belle ...

Ce qui le sauve du 1 : les illustrations, les textes d'ambiance, et le personnage de la louve, qui, s'il est utilisé en tant que PNJ, peut donner un peu de piquant à cette histoire.

Critique écrite en mai 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques