Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Sympathy for the Devil

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 80 pages.

Description

Seconde extension à la troisième édition d'INS/MV, ce supplément propose cinq scénarios exclusivement réservés aux joueurs d'INS. De difficulté variable, ils permettent de varier les plaisirs : recherche d'un serial killer, vente de Viagra à la sauvette, exfiltration d'anges, retour du bureau et enfin un dernier scénario dont on ne peut malheureusement pas parler sans déflorer l'intrigue.

Très éclectiques, les scénarios de ce supplément peuvent être utilisés aussi bien comme one shot que comme interlude entre deux épisodes d'une campagne.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 4 avril 2011.

Critiques

Belial  

Ce supplément vaut vraiment le coup. Le but n'est pas de faire avancer le monde d'INS, mais plutôt de donner des scenarii de très bonne qualité, ce qui est chose faite! Particulièrement utile pour un Mj débutant qui ne connaît pas bien le jeu.

Ainarick  

On m'expliquait que ce qui compte dans un supplément c'est la largeur et la taille de la police plus que celle de la page. Ben heureusement... Parce que la première fois qu'on ouvre le bouquin la largeur des marges fait tout drôle... INSMV était connu pour la taille fluctuante de ses frises, mais là, beuh ! Un record !

Enfin bon passons au contenu !
De tous temps les auteurs d'INSMV ont préféré le côté angélique, en usant parfois d'hypocrisie et de grosses ficelles pour estampiller un scénar "compatible deux camps". Il faut reconnaître que faire jouer des démons est nettement plus complexe que des anges (sauf si vous aimez le Hack'n'Slash et dès lors vous vous débrouillerez bien tout seul). Le Mal ça demande une sacrée préparation et une intrigue complexe.
C'est pourquoi ce supplément a été longtemps attendu. Et c'est une parfaite réussite !

Les scénarios sont longs, clairement orientés forces du mal, et donneront à vos joueurs l'occasion de se creuser les méninges, de pervertir des humains, de se défouler avec violence, et enfin de réfléchir au Mal justement. A ce titre le scénar de Croc où les démons vont prendre des leçons auprès de tueurs en série est parfaitement édifiant et pose une ambiance impressionnante. Franchement ils ont mis la barre très haute pour sortir un produit non caricatural de qualité et ces scénars sont parmi les meilleurs de la gamme.
On passera sur les règlements de compte plus ou moins discrets dans le bouquin (et qui titillent la concierge qui sommeille en chacun de nous).

Sympathy for the Devil, c'est bon mais très épicé, à vous de voir combien vous en prendrez.

Tyss  

Un supplément de scénarios très corrects qui donneront du fil à retordre aux joueurs et quelques très bons moments d'amusement pour le MJ. Cette extension s`inscrit dans la lignée des demonix remix et autres, un bon cru de chez nous.

Askarn  

Un très bon supplément, avec toutefois quelques petits points noirs. On pourra noter en particulier qu'une bonne partie des scénars sont soit très longs et de préférence pour démons (très) expérimentés, soit à la limite du synopsis pour des équipes plus modestes. En ce sens, il peut être un peu inaccessible à tous les MJ.

Toutefois, les 2 mini-campagnes sont jubilatoires et offrent l'avantage de participer un peu plus activement au background du jeu...

beph'  

'fectivement, c'est là un receuil prévu pour des démons... puissants. Vraiment. Connaissant bien leur sujet. De plus, cela reste assez spécifique, et les seuls scénars vraiment accessibles au commun des joueurs (bon, ok, les miens, vous jouez peut etre avec une bande de grade 2 à 30pp... pas moi : les miens collectionnent plus les limitations) ne sont pas vraiment développés...

Bref, un bouquin que je ne risque pas d'utiliser de si tôt. Il vous faut des rougeauds experimentés. Remarquons un truc hyper-crispant : il n'y a quasiment aucune marge entre les deux pages, et vous devez forcer un peu pour tout lire correctement, au risque d'abîmer le bouquin...

Belial  

Je réitère la remarque qui concerne les marges : l'absence de marges côté reliure rend le supplément quasiment illisible, alors que les trois autres marges sont gigantesques. On donnera pas 5 étoiles pour la mise en page, ça c'est sûr. Passons.

Il s'agit là de prendre à rebrousse-poil la structure classique des suppléments INS/MV qui était devenue la règle avec la seconde édition du jeu. A force de taper sur la troisième force, les scénarios étaient devenus pratiquement tous mixtes et les différences entre les deux camps s'estompaient de plus en plus (le bureau, tout ça quoi...). Comme avec la troisième édition, on revenait sur la guéguerre anges - démons.

On nous offre donc ici une extension 100% démons. Rien de nouveau dans l'univers, juste d'excellents scénarios. Enfin, ils le sont presque tous. Alors qu'on vous prévienne : ils sont longs, durs, et nécessitent des joueurs expérimentés. Mais si vous avez une équipe de vieux routards du jeu sous la main, ils valent le coup.

Xephaen  

Ha, un recueil de scénarios. Sera-t'il aussi bon que ses prédécesseurs (Demonix Remix, Il était une fois) ?

Déjà surprise, la couverture est signée Aleksi. Bon ça vaut déjà un point ça. Mention spéciale à la 4e de couverture, c'est con mais fallait y penser. Passons à l'intérieur. Bon, ça saute aux yeux, la mise en page est pour le moins surprenante... En fait, si on se résigne à exploser la reliure-en-colle-d'un-pays-de-l'est-qui-n'existe-sans-doute-plus, ça peut aller, dans le cas contraire, c'est tout simplement horrible et peu pratique au possible.

Le contenu en lui-même : aucune aide de jeu, mais cinq très bon scénarios. Et c'est tant mieux. Il serait trop long de les détailler, retenez seulement que deux sont très denses et constituent une mini-campagne. Un autre est sympas sans plus (Un coup bien monté). Quand aux deux derniers, ils sont tout simplement géniaux, jouissifs pour le MJ.

Attention néanmoins : à part « un coup bien monté », tous les autres scénarios sont vraiment pour MJ et joueurs expérimentés. Au niveau roleplaying et connaissance du background.

Ha oui, pour les allergique de la seconde édition : il y a des traces de Bureau dans ce supplément.

sk8bcn  

Je suis plus qu'étonné par les bonnes notes qu'a obtenu ce recueil sur le Grog. Etait-ce parce qu'on saluait le retour de la lutte des démons contre les anges, et non plus de la 3ème force à outrance ?

Personnellement, je ne suis pas conquis.

Le premier scénario, qui est en fait une petite campagne, est capillotracté. Déjà le pitch : Janus/Valefor se sent menacé. Avec l'aide des PJs, il fait passer un de ses grades 3 en Prince Démon, parce que les PJs auront volé pour lui un super-ordinateur créé par les équipes de Jean et converti un renégat puissant. Conscient de la faiblesse du pitch, l'auteur précise qu'il n'y a pas que ça hein : Valefor a tiré des ficelles auprès d'autres Princes pour que ça passe.

Donc, si je résume, il utilise son influence et drive son nouveau poulain, Tarn, pour être Prince-Démon des Convertis. Je le rappelle : tout ça pour se faire oublier.

Mais bon, certains Princes intégristes sont contre alors ils tendent un piège pour le faire tomber. Ils provoquent un sommet diplomatique dans la bande de Gaza et incitent Valefor et donc Tarn, à aller faire foirer la mission en envoyant ses renégats. Mais en fait, Ouikka va tout faire péter ! Ha ha !

Ok, où est le rapport entre ce plan et la future déchéance de ce nouveau Prince-Démon ? Vous ne voyez pas ? Moi non plus, mais visiblement, il vient sur place, furax, et fonce dans le tas sans aucun respect du principe de discrétion. Et le voilà déchu. Et moi consterné.

Le deuxième, "Un coup bien monté" est un court scénario plus sympa, avec comme seul problème d'être difficile à caser de nos jours. Les démons vont devoir trouver un moyen de faire autoriser la vente d'une pilule, le Viegro, sans passer par la phase de tests. Sauf que cette pilule provoque l'envie immédiate, irréprescible, de baiser/violer le premier truc qui passe. Le chien, la copine, le collègue, peu importe. J'ai rien à dire sur la structure de l'histoire, c'est une bonne partie. Faut juste être à l'aise avec le sujet de la pilule du violeur triple-X et la crédibilité du pitch de nos jours.

Le troisième scénario est paresseux et plutôt niais. Les démons se font repérer trop vite en tuant des humains : les PJs sont envoyés attraper des tueurs en série pour comprendre comment ils font pour ne pas se faire prendre ! Mais, ça n'a pas de sens (puisqu'un tueur en série organisé est dans une configuration très différente d'un démon qui tue un humain). Alors ajoutez à ça le fait que la construction du scénario est assez paresseuse (dans le sens où l'auteur a réfléchi à son pitch de départ, mais ne s'emmerde pas sur le développement) : je n'aime pas.

Le quatrième scénario est le meilleur du tas, à mon goût. Il consiste a retrouver des anciens du Bureau qui avaient une piste sur la RZO, une organisation d'anges de Jordi voulant exterminer l'espèce humaine. Là pour le coup, c'est travaillé et intéressant. On remonte la piste d'anciens du Bureau en affrontant des anges particuliers. Seule la fin m'a déplu. En effet, Andromalius et Dominique vont piéger les joueurs. Quand la trame de l'histoire sera terminée, ils feront des PJs leurs têtes pensantes des opérations anti-RZO. Mais Andromalius et Dominique changeront les preuves pour faire croire que le RZO était le Bureau, et donc s'innocenter. Et les PJs seront des boucs-émissaires.

Seulement, l'auteur, conscient de l'ampleur de cette partie, propose de la faire jouer en mode narratif, et les joueurs devraient, tout en racontant comment ça se passe, se rendre compte de la trahison à venir. Bref, j'apprécie pas, ça pourrait être très frustrant pour les PJs, d'autant que, comme se sont des anges qui leur tombent dessus, ils sont foutus, qu'on croit en leur innocence ou non. Maintenant, coupez cette partie, et cette mini-campagne fonctionne toujours aussi bien.

Le dernier est une idée de one-shot assez rigolo, qui pourrait foirer mais on s'en fout puisque c'est un one-shot. Le MJ va distribuer individuellement, à chaque PJ, un ange d'Emmanuel qui va être une taupe au sein d'un groupe de démon. Sauf que, sans le savoir, ils sont tous anges se croyant côtoyer des démons. Tous avec la même mission : s'infiltrer au sein du groupe qui a pour mission de surveiller un gradé que les forces du mal suspectent de vouloir passer chez les anges, et le buter (car il n'en a pas l'intention). La vérité : le commanditaire est un grade 3 d'Emmanuel qui veut faire tuer l'ange de Dominique à cause de qui il va devoir passer renégat. Potentiellement, on peut y passer une très bonne soirée. Ou se foirer royalement si les PJs se rendent compte de quelque chose très rapidement. Mais encore une fois, au delà du pitch, l'écriture reste assez paresseuse. C'est aux MJ de gérer et de trouver des idées.

 

En conclusion, je suis peu convaincu sur l'ensemble de l'ouvrage. Seul le quatrième scénario trouve grâce à mes yeux et encore, je trouve qu'on mieux à jouer dans la gamme que celui-ci. Pour moi c'est un 2/5.

Critique écrite en août 2022.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques