Contenu | Menu | Recherche

Un business plan pour les amener tous et dans les ténèbres les lier

Zigguratti

.

Références

  • Gamme : Générique : Science-Fiction
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Sycko
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 2020
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret à couverture souple de 24 pages au format 12 x 17 cm.

Description

Zigguratti, Cyberpunk Feudalism (Zigguratti, Féodalisme Cyberpunk) est une proposition de cadre de jeu née d'un jam sur un forum américain et mis à disposition par son auteur dans la foulée de la campagne pour le jeu Sigmata.

Il postule pour cadre un univers de type cyberpunk, postérieur à une catastrophe climatique qui a amené l'humanité à vivre dans des espaces fermés, d'immenses arcologies appelés les ziggourats. Celles-ci sont dominées par les habitants des étages supérieurs qui utilisent sans vergogne les gens qui travaillent pour elles, communément appelés Serfs. Ceux-ci, équipés parfois dès leur enfance d'améliorations corporelles artificielles en fonction des tâches auxquelles ils vont être assignés. Ils constituent la classe la plus basse, comprenant environ 90% de la population, travaillant sans répit au profit des Clercs (Clerics) — une frange de la population dirigeant et décidant selon ses intérêts — et surtout ceux des Zigguratti, les maîtres réels des ziggourats. Parfois, certains résistent à cet état de fait et se retrouvent bannis, réduits au rang de Fardeaux (Burden) exclus de la société et forcés de se regrouper avec d'autres dans la même situation pour survivre. Pour ajouter au malheur de ceux-ci, les Serfs et les Fardeaux sont surveillés par les membres d'une classe intermédiaire, les Chevaliers (Knights), des forces chargées de maintenir l'ordre tel qu'édicté par les Clercs et protéger les deux classes supérieures de ces sociétés.

Zigguratti ne propose aucune mécanique, laissant le MJ utiliser le système de son choix pour jouer.

Le document original s'ouvre sur la couverture puis un Avant-Propos (Forward, 1 page) présentant le projet.

The Great Chain of Being (La Grande Chaîne de l'Être, 1 page, 2 en VF) présente donc le cadre de jeu, la façon dont les Serfs sont exploités autant qu'il est possible, et la situation pouvant les amener à la "Farde", l'état où ils vont être interdits de tout, y compris théoriquement manger et dormir dans les espaces publics (en sachant que nourrir ou héberger un Fardeau sont des délits pouvant amener à une condamnation à la relégation à la Farde même).

Serfs: Bodies of Work (Les Serfs : Corps de Métiers, 1 page, 2 en VF) présente les différents genres de Serfs, classés selon le type de travail qu'ils peuvent effectuer : les Conduits (Tuyauteurs, chargés de l'entretien des installations diverses des ziggourats), Fabricators (Fabricants, chargés de produire tout ce qui pourra se vendre comme ce qui est nécessaire pour la construction des ziggourats), Recyclers (Recycleurs, chargés d'aller à l'extérieur, dans le monde mort, pour en ramener les reliques des anciennes villes dont la population a besoin) et Servitors (Serviteurs, chargés de la gestion administrative et du fonctionnement de la machine complexe qu'est une ziggourat comme de satisfaire les désirs des Clercs)

1 page du document original couvre deux domaines liés aux Serfs :

  • Work or Die (Travailler ou Mourir, 1 page en VF) approfondit la vie des Serfs, entre les 16 heures quotidiennes de travail imposées et les horocrédits que représentent les 8 autres heures, échangeables contre des biens ou des services, pour soi ou pour ses proches, dans une économie de manque permanente pour forcer les intéressés à travailler toujours plus.
  • Selling Dreams (Vendre des Rêves, 1 page en VF) présente une option choisie par certains Serfs, consistant à louer l'usage de leurs améliorations corporelles à des organismes qui les utilisent pour miner de la cryptomonnaie, les laissant en coma artificiel quasi permanent.

Knights: Work Through Pain (Les Chevaliers : Travailler Malgré la Douleur, 1 page, 2 en VF) s'attache ensuite à la classe assurant le maintien du statu quo dans les ziggourats, au profit des maîtres de celles-ci, n'hésitant pas à recourir à la force pour asseoir leur position et assurer l'ordre. Cette section explique leur mode de vie, leurs moyens, et la façon dont ils sont considérés par les autres groupes.

Burden Patrol (La Patrouille des Fardeaux, 1 page, 2 en VF) s'attache à un aspect particulier de la vie des Chevaliers qu'est le traitement des Fardeaux, leur surveillance, et la mise en œuvre des règles qui les régissent.

Clerics: Work Hard Enough... (Les Clercs : Travailler Suffisamment Dur..., 1 page, 2 en VF) décrit le fonctionnement de cette caste, appelée à gérer les ziggourats pour en tirer le maximum de profits pour eux-mêmes et pour les Zigguratti, tout en répandant autant qu'ils peuvent l'idée que si un Serf travaille suffisamment dur, il pourrait être appelé à monter en caste vers les Chevaliers, voire les Clercs.

Circus Maximus (1 page, 2 en VF) présente l'un des principaux moyens utilisés pour contrôler les populations de Serfs, un divertissement virtuel permettant à ceux-ci d'expérimenter des sensations et vies plus exaltantes (au prix de leurs horocrédits, bien évidemment), pour les inciter à toujours plus travailler pour le bénéfice des classes supérieures.

Zigguratti (Les Zigguratti, 1 page), enfin, discute de la nature des maîtres des ziggourats, restant assez mystérieuse dans la mesure où pratiquement personne en dehors de leur caste ne les rencontre.

La VF en dehors des chapitres décrits ci-dessus, de par sa présentation, ouvre le livret avec une demi-douzaine de pages alternant titre, crédits, informations légales, sommaire et illustration pleine page, et se termine sur 2 pages comprenant une reprise de l'illustration de couverture et des informations sur l'éditeur.

Cette fiche a été rédigée le 9 mai 2024.  Dernière mise à jour le 18 mai 2024.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

    Autres versions

    • Ouvrage original :