Contenu | Menu | Recherche

L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile (V. Nabokov)

Urbium Graphidibus (De)

.

Références

  • Gamme : Générique : Médiéval-Fantastique
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : Chibi
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 2019
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 32 pages au format 22 x 22 cm.

Description

De Urbium Graphidibus propose un assortiment de cartes urbaines que le meneur de jeu (MJ) pourra utiliser à sa guise. Chaque carte représente une zone urbaine d’inspiration médiévale et fantastique, allant d’un village à une cité fortifiée d’importance.

Les cartes sont indépendantes et ont donc pour utilité de pouvoir projeter des décors de bourgs ou de villes, ainsi que le milieu natural les environnant (champs, fleuve, mer…), pour en avoir une représentation visuelle et les réadapter par rapport à son besoin. Le livre conseille aussi éventuellement de les colorier pour encore plus se les approprier et personnaliser. Toutes les cartes sont en effet muettes : pas de nom donné, pas de bâtiment spécifiquement identifié.

Le livret s'ouvre sur une page de titre, comportant aussi les crédits, puis une page d'introduction qui présente donc le principe et des idées d’utilisation possibles. Suivent ensuite les 30 cartes d’inspiration urbaine.

Cette fiche a été rédigée le 20 février 2022.  Dernière mise à jour le 28 février 2022.

Critiques

matreve  

Aide de jeu issue de la créativité et de l’imagination fertile du sieur Le Grümph, on retrouvera comme dans toutes ses productions similaires une présentation épurée, et qui va directement - mais de façon élégante - à l’essentiel. Ici il s’agira donc de plans urbains, encore et encore, prêts à être transposés dans n’importe quel univers med-fan.

C’est bien et en même temps, ça ne m’a pas spécialement emballé. Dommage que la page d’introduction soit si courte : j’aurais aimé une note d’intention plus longue de l’auteur sur sa pratique et comment il exploite lui-même sa production, après les quelques indications qu’il donne, trop expéditives. Car ensuite les plans s’échelonnent, pages après pages, mais complètement muets puisqu’ils ne sont même pas pourvus de légendes. Ca ne gâche pas leur lisibilité mais c’est un peu sec. Idéalement, il manque une page blanche à côté de chaque plan, avec une introduction brève pour projeter, et un grand vide ensuite dans lequel on serait invité à écrire. Notamment pour remplacer certaines pages où on va retrouver 3 à 4 plans en format rikiki, qui sont encore plus sommaires pour le coup, et passablement inutiles vu leur taille.

Bref, une aide de jeu qui mérite le détour mais qui manque un peu de finition.

Critique écrite en février 2022.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques