Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, et plus si affinités

Faerie Noire

.

Références

  • Gamme : Faerie Noire
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Auto-édition
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 2021
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

  • Livre à couverture souple de 156 pages en noir et blanc, au format A5.
  • Document de 81 pages en noir et blanc.

Description

Le livre de base de Faerie Noire propose toutes les règles et le contexte de jeu pour jouer dans cette France d'après guerre où les peuples féériques font office de parias et se tournent vers les activités de l'ombre.

L’ouvrage commence par une page de garde, une page blanche, les crédits, une nouvelle, une introduction et une table des matières (7 pages en tout).

Le premier chapitre, Des Origines… (7 pages), dépeint brièvement l’univers du jeu, le royaume féérique, l’exil des Rejetons et leur arrivée dans notre monde. Puis Faerie Noire ? résume en 3 pages les règles et les termes spécifiques au jeu.

Création de Marioles (4 pages) détaille les 5 étapes pour créer son personnage.

Le chapitre suivant, Les Règles (33 pages), est consacré au système de jeu et est divisé en 8 parties : Capacités et niveaux de capacités, Utilisation des cartes à jouer, Castagne, Évolution des Marioles, Courses-poursuites en voiture, Le Fric, La Horse (une drogue très dangereuse qui permet aux humains d’envoyer la Sauce pour un temps limité) et Création de personnages.

Les Gagne-Pains (16 pages) décrit les 12 professions accessibles aux PJ : gorille, porte-flingue, femme fatale, taulier, maquerelle, détective, flic, baveux, sublime déglinguée, toubib, mécano et aristo. Deux gagne-pains supplémentaires, cave et taularde, ne sont accessibles que sous certaines conditions.

Les Rejetons (22 pages) débute par une description du statut de ces créatures dans la France des années 50, puis dépeint chaque type de Rejeton, son apparence physique, sa culture et sa société : les Pointus, charmeurs et cruels, les Gravos, rudes et puissants, les Galibots, stricts et rigoureux, les Nabots, malins et loyaux et enfin les Dahus, mystérieux et séducteurs.

Le Milieu (13 pages) est consacré au grand banditisme en France, et plus particulièrement aux 4 principales organisations criminelles de Rejetons, qui pourront servir d’employeurs ou d’adversaires aux PJ :

  • Le Clan des Irlandais, le cartel le plus important, dirigé par une Rejetone reptilienne qui prétend être l’antique reine Oonagh du Royaume des Légendes ;
  • Le Gang de l’Olympe, une organisation galibote riche et puissante ;
  • Le Réseau Milord, très secret, dirigé par un génie du crime collectionneur d’artefacts magiques ;
  • Les Masques de Belleville, un gang récemment crée dont tous les membres portent des masques effrayants.

Rien Ne Va Plus ! (36 pages) est un scénario écrit pour un groupe de PJ travaillant à leur propre compte et ne faisant partie d’aucune organisation. Un contact apprend aux personnages qu’un grand tournoi de poker doit avoir lieu au casino de Royale-les-Bains en Normandie. Le premier prix est le Huon, un diamant de 18 carats. Il va falloir organiser un casse pour s’en emparer !

Enfin, les Annexes (12 pages) regroupent diverses aides de jeu : un tableau qui résume les combinaisons possibles pour envoyer la Sauce, des cartes de gagne-pains et de Rejetons, un générateur de Rejetons, un Petit Dico argotique et Loulou t’es Où ?, un synopsis de scénario.

L’ouvrage finit par une publicité pour le site internet du jeu, une page blanche et un dernier texte court (3 pages en tout).

Cette fiche a été rédigée le 26 mai 2022.  Dernière mise à jour le 3 juin 2022.

Critiques

Romain d'Huissier  

Excellente surprise que ce Faerie Noire autoproduit, mais qui n'a rien à envier à un jeu édité professionnellement.

Le thème original nous emmène sur les traces d'Audiard et de Bébel avec une touche de Tolkien : on joue en France dans les années 50, dans le milieu criminel. Et on joue des êtres féériques qui ne trouvent pas leur place ailleurs dans la société. Ce mélange se révèle très amusant à l'usage, si les joueurs se donnent la peine de parler avec l'argot qui va bien et les expressions marquantes façon Gabin. 

Niveau mécanique, tout se joue avec un simple paquet de cartes qui sert à tout : actions, magie, points de vie, etc. La création de PJ se fait en 5 secondes : on adjoint une race (elfe, nain, gnome...) à un archétype du Noir (taulier, porte-flingue, détective...) et zou : tout est là ! 

Ajoutons que le suivi en ligne est déjà abondant avec moult scénarios, actual play, explications de règles, etc. Et que le jeu est accessible pour très peu cher au vu de sa qualité.
En somme donc, Faerie noire est une franche réussite qui mérite sa place sur les étagères des rôlistes de bon goût ! 

Critique écrite en juin 2022.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques