Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, et plus si affinités

Making of Original Dungeons & Dragons (The)

.

Références

  • Gamme : Documentation & Etudes
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Wizards of the Coast
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juin 2024
  • EAN/ISBN : 978-0-7869-6985-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 576 pages en couleurs, avec jaquette protectrice et 4 signets tissu, ainsi qu'une page volante en couleurs.

Description

The Making of Original Dungeons & Dragons 1970-1977 est un ouvrage publié dans le cadre des 50 ans du jeu, revenant sur la genèse de Dungeons & Dragons sous les plumes de Gary Gygax et Dave Arneson. Il se propose de retracer le cheminement ayant mené à la création de D&D, avec les diverses influences de ses auteurs, puis les ajouts et modifications de la version initiale jusqu'au design classique connu de tous les joueurs, par le biais d'une exploration, avec reproductions (parfois retouchées pour supprimer des références personnelles directes comme adresses ou numéros de téléphone) de documents divers tirés de fanzines de l'époque, des archives de la société TSR ou des correspondances entre les divers intervenants.

Le volume s'ouvre sur une page de titre, une de crédits et une de sommaire, puis viennent une Preface de Jason Tondro (2 pages) présentant le projet et la façon dont il a choisi de le mener, puis un Foreword de Jon Peterson (2 pages), auteur de plusieurs ouvrages sur l'histoire de D&D par ailleurs, qui apporte une mise en perspective de certains aspects de la communauté des joueurs de l'époque et de l'influence sur certains éléments du jeu. Jon Peterson intervient par la suite avec pour chacune des sections suivantes, une page ou deux expliquant l'histoire des documents qui suivent et remettant ceux-ci en contexte (avec par exemple des repères permettant de dater précisément certains textes).

Par la suite, chaque grande partie s'ouvre sur une page de titre illustrée et une ou deux pages où Peterson explicite ce qui va suivre, et chaque section intérieure s'ouvre sur une page de texte dédiée sur l'historique concerné.

Part 1: Precursors (70 pages) nous plonge dans diverses contributions des deux auteurs, qui ont précédé D&D, soit qu'elles apportent une lumière sur certains des choix qu'ils feront plus tard (l'intérêt de Gygax vis-à-vis des dragons par exemple) ou sur la façon dont ils en sont venus à travailler ensemble (avec un aperçu d'un wargame naval qu'ils avaient co-créé) ou encore les influences sur leur création (avec par exemple les parties Braunstein de Dave Arneson).

  • Grayte Wourmes (8 pages) reproduit des pages d'un fanzine dans lequel Gary Gygax décrit, sans données techniques, plusieurs types de dragons, comme on en retrouvera plus tard dans D&D.
  • Maps of the Great Kingdom (2 pages) présente les premières esquisses de ce qui deviendra plus tard le monde de Greyhawk.
  • Medieval Weaponry in the Encyclopedia Brittanica (6 pages) ramène les pages d'une encyclopédie dans une version tombée dans le domaine public, ré-utilisée donc dans le bulletin de la Castle & Crusade Society, pour illustrer les recherches qu'ils ont pu faire sur les armes médiévales, et le résultat immédiat de ces recherches dans un fanzine de wargames de l'époque.
  • Chainmail's Fantasy Supplement (20 pages) revient sur une partie de la deuxième édition de Chainmail, ajoutant à ce jeu divers éléments de la littérature d'heroic-fantasy, tels que les utilisateurs de la magie, divers peuples (elfes, nains, goblins, etc.) et créatures (trolls, wraiths, dragons, etc, une douzaine en tout, certains avec des sous-types), les sorts et objets magiques, et les tables qui concernaient tous ces ajouts.
  • Gygax on Armor (4 pages), paru dans un fanzine de wargames, permet à Gygax d'expliquer aux joueurs de l'époque à quoi correspondent les différents types d'armure qu'il a cités dans Chainmail et que l'on retrouvera dans D&D.
  • The Battle of Brown Hills (4 pages) est le compte-rendu d'une partie de Chainmail jouée entre deux groupes de Madison et de Lake Geneva, parue dans un fanzine pour donner une idée de comment se jouait Chainmail.
  • Arneson's "Medieval Braunstein" (4 pages) présente des courriers autour d'une partie de type Braunstein organisée par Dave Arneson dans un cadre médiéval fantastique, le même qui deviendra plus tard Blackmoor.
  • Blackmoor Gazette and Rumormonger 2 (2 pages) fait un état des lieux de Blackmoor en 1972, dans le fanzine de Arneson.
  • "Points of Interest in Black Moor" (4 pages) décrit la ville de Black Moor, avec les endroits notables et une liste des joueurs qui à ce moment- là, l'avaient visitée avec Arneson comme MJ, et les personnages qu'ils y incarnent.
  • The Wizard Gaylord (4 pages) prend la fiche de l'un des personnages de cette campagne et comment celle-ci présage des éléments typiques du futur D&D (caractéristiques, niveaux...)
  • Loch Gloomen (4 pages) revient sur une évolution de la campagne de Arneson, quand les personnages des joueurs se sont repliés vers la région éponyme.
  • Outdoor Survival (4 pages) explore l'influence qu'a eu la publication de ce jeu d'Avallon Hill, qui a amené Arneson à développer l'idée des tables aléatoires de génération de monstres et les jauges de points de vie.
  • Gygax/Arneson Blackmoor Correspondence (2 pages), enfin, évoque quelques échanges entre les deux auteurs sur la campagne de Arneson.

Part 2: The 1973 Draft of Dungeons & Dragons (122 pages) nous propose ensuite le premier jet, directement tapé machine, de D&D.

  • Greyhawk and the Revised Great Kingdom Map (4 pages) expose d'abord la version actualisée de la carte du Great Kingdom, comportant pour la première fois la mention de la cité de Greyhawk.
  • The First Draft of D&D (98 pages) présente donc le tapuscrit de Gygax avec notations et corrections à la main par Arneson et Gygax, la numérotation des pages indiquant quand des pages ont été insérées après un premier jet de rédaction pour ajouter des éléments à une section ou une autre.
  • The Twin Cities Draft (6 pages) est une reprise de ce premier jet, retapé par des membres du club de Arneson, incorporant les notations et corrections manuelles, dans un format plus resserré (le tapuscrit de Gygax avait des interlignes que celui-ci n'a pas, ramenant le texte de près de 100 pages à 43 pages). Ce chapitre ne présente que les quelques pages présentant des différences notables apportées par l'équipe autour de Arneson.
  • The Mornard Fragments (10 pages) présente des séries d'annotations manuscrites de Gygax pour des modifications à venir, retrouvées dans un jeu de photocopies d'un de ses joueurs;
  • The "Clean-Up Crew" (2 pages) décrit, pour finir,un groupe de monstres (les "nettoyeurs" de type champignons, slime, etc. qui éliminent les cadavres des couloirs des donjons, sur une page manuscrite de Gygax.

Part 3: Original Dungeons & Dragons (128 pages) arrive enfin au D&D apparu à la vente à partir de début 1974.
Cette troisième partie s'ouvre, après la page titre, sur 2 pages qui revient sur les discussions de Gygax et Arneson pour la fin du travail de rédaction (avec par exemple l'inclusion de règles pour les combats aériens ou navals, que Arneson fournira quand Gygax dira ne pas vouloir les écrire), les corrections apportées en dernière minute, puis l'historique des premiers tirages du jeu, avec le passage de la fameuse boite marron 'Woodgrain" à la "Boîte Blanche".
Viennent ensuite les reproductions des trois livrets originels de D&D, les 4e de couvertures, vides, étant remplacés ici par des photos de figurines et d'un assortiment de dés tels qu'on les trouvait dans les boîtes à la fin des années 1970 (remplacés au début des années 80 par les fameux dés à marquer avec des crayons pour colorer l'intérieur des chiffres gravés sur leurs faces) :

  • Men & Magic (40 pages)
  • Monsters & Treasures (44 pages)
  • The Underworld and Wilderness Adventures (39 pages)
  • Une feuille d'erratas incluse après le premier tirage du jeu (2 pages)

Part 4: Articles & Additions (248 pages) passe en revue divers apports ultérieurs, notamment les suppléments publiés par TSR qui apporteront des modifications de règles, de nouvelles options pour les personnages, le premier "donjon" publié pour que les autres MJ puissent la faire jouer (Temple of the Frog, par Dave Arneson), etc., mais aussi quelques éclairages sur les relations entre les deux auteurs.

  • Monsters' Attacks and Damage (6 pages) montre les prémices des différences entre les monstres concernant les modes de combat, avec pour leurs attaques des effets plus ou moins importants selon les créatures.
  • Greyhawk Player Maps (2 pages) montre deux exemples de cartes, sur papier quadrillé, dressées par un des joueurs de la campagne Greyhawk de Gygax.
  • Gygax in Europa (10 pages) reprend plusieurs pages où Gygax présente D&D parues dans un fanzine de Bâle, sur la période 1975-76.
  • The Strategic Review 1 (8 pages) présente les 6 pages du premier numéro du magazine éponyme, bulletin de TSR dans ses premières années, avec notamment l'apparition d'un monstre iconique de D&D, le Mind Flayer. Une page supplémentaire extraite d'un fanzine montre les premiers essais de Gygax pour des règles donnant une importance à la force des personnages lors des combats.
  • Greyhawk (60 pages) est donc le premier des suppléments publiés par TSR pour faire suite à D&D, avec une série de nouvelles règles, nouveaux monstres et options supplémentaires,
  • Excerpts from The Strategic Review (14 pages) présente quelques pages des numéros 2 à 5 du magazine de TSR, apportant des clarifications de points de règles ou de nouvelles règles et options pour les personnages, jusqu'à une première fiche de suivi de personnage.
  • Blackmoor (68 pages), le deuxième des suppléments publiés par TSR pour faire suite à D&D, avec une série de nouvelles règles, de nouveaux monstres et des options supplémentaires,  mais aussi le premier "module" pour D&D, (Temple of the Frog, 20 pages).
  • Addition. Excerpts from The Strategic Review (8 pages) continue de proposer des pages des numéros 6 et 7 du magazine de TSR, apportant notamment le changement de Gygax sur les alignements, qui passent de trois statuts initiaux (Loi/Neutralité/Chaos) aux 9 classiques avec le croisement de Bon/Neutre/Mauvais.
  • Eldritch Wizardry (64 pages), le troisième des suppléments publiés par TSR pour faire suite à D&D, avec là encore une série de nouvelles règles, étendant celles déjà existantes sur la magie, notamment dans les combats, mais aussi son lot de nouveaux monstres et options supplémentaires.
  • The Dragon (4 pages) propose quelques pages du premier numéro du magazine qui remplacera The Strategic Review de 1976 au années 2000, avec un nouveau monstre et une nouvelle classe de personnage.
  • Gods. Demi-gods and Heroes (2 pages) était le dernier supplément de la série originale, présentant diverses divinités dans le cadre de D&D. Toutefois contrairement aux Deities & Demi Gods publié par la suite, qui se restreignait aux grandes mythologies anciennes, il incorporait des divinités dont le culte est encore vivant dans le monde, avec de nombreux croyants tout autour du globe. Considéré comme culturellement insultant avec l'évolution des mentalités, il n'est pas reproduit dans le présent ouvrage, représenté uniquement par un brouillon manuscrit de projet de couverture.

L'ouvrage se termine sur une page (Afterword: A Whole New Game) revenant sur le statut considéré comme final, et donc n'étant plus ouvert aux propositions de modifications (même si les joueurs sont toujours libres d'implémenter leurs règles maisons dans leurs campagnes), en dehors de quelques ajustements comme la disparition des éléments liés à la licence du Seigneur des Anneaux (hobbits, ents, etc. remplacés par les halflings et les treants, par exemple) et comment à partir de 1976, TSR avait commencé à planifier d'une part une révision du texte du jeu, aboutissant à une version dite Basic sous la plume de John Eric Holmes, d'autre part une expansion du jeu sous la houlette de Gygax lui-même, qui allait devenir la version dite Avancée.

Une feuille volante servant de 4e de couverture sous le cellophane enveloppant l'ouvrage, propose la présentation de ce dernier au recto et une feuille de suivi de personnage (Dungeons & Dragons Character Record, que l'on a pu voir dans la section Excerpts from The Strategic Review de la 4e partie du recueil) au verso.

Cette fiche a été rédigée le 29 juin 2024.  Dernière mise à jour le 20 juillet 2024.

Critiques

Loris Gianadda  

Bon, j'avoue que je suis un poil déçu. L'ouvrage est beau mais très cher (sauf si on a la chance de l'avoir chopé à moitié prix suite à une étrange solde sur un site de vente et même - car c'est mon cas - je trouve que ça reste coûteux).

On a ici une reproduction à l'identique de la boîte blanche 1st print (sans ses errata) et de 3 suppléments sur les 5. Bon, l'absence de Gods Demigods & Heroes est expliquée mais ca fait quand même un trou, au final... quant à Swords & Spells, cela restera toujours la 5 roue du carrosse.

Ensuite, on a les brouillons de cette v1, des documents etc. Tout ca est super intéressant d'un point de vue historique, c'est certain (moi ca m'intéresse fort) mais je pense que beaucoup plus de gens encore s'en tape complet. C'est donc un étrange choix d'ouvrage pour fêter les 50 ans de Donj, comparativement à un Arts & Arcana plus accessible ou à une reproduction luxueuse de la boîte blanche comme cela avait été fait.

Enfin, cela manque cruellement de commentaires. Car ce qui fait l'intérêt de l'ouvrage c'est l'exégèse historique par Peterson. Or celui-ci se limite à seulement quelques pages et brefs commentaires pour introduire chasue chapitre. Je suis sur qu'il aurait beaucoup plus que ca à dire si on l'avait laissé commenter les marges, annoter les documents.

Bref, un objet magnifique, vraiment, mais qui n'intéressera probablement qu'une petite partie des joueurs de D&D : ses historiens. Qui ont probablement un exemplaire de la boîte blanche et ses livrets. Et donc l'achèteront surtout, justement, pour les brouillons et autres documents historiques.

Critique écrite en juillet 2024.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques