Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

Dicing with Dragons

.

Références

  • Gamme : Documentation & Etudes
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Accessoire
  • Editeur : Routledge & Keegan Paul
  • Langue : anglais
  • Date de publication : octobre 1982
  • EAN/ISBN : 9780710094667
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 224 pages au format A5.

Description

Dicing with Dragons - An Introduction to Role-Playing Games est né d'un projet de l'éditeur anglais Puffin Books de proposer un manuel de jeu de rôle simple pour expliquer ce loisir naissant. Les auteurs contactés, Steve Jackson et Ian Livingstone, fondateurs du magazine White Dwarf, finirent par découper leur ouvrage en deux, abandonnant le projet Puffin, lequel fut remplacé par l'éditeur par What Is Dungeons & Dragons. Les deux parties du projet initial devinrent pour la partie règles et scénario, le premier ouvrage de la collection Fighting Fantasy, Le Sorcier de la Montagne de Feu (traduit en France dans la collection des Livres Dont Vous Êtes le Héros, par Gallimard), d'une part, et pour la partie présentation du loisir, ce Dicing With Dragons.

Après une biographie de l'auteur en seconde de couverture, l'ouvrage s'ouvre sur 8 pages regroupant titre, crédits, informations légales, remerciements. Puis une Introduction (4 pages) commençant avec le récit d'une aventure heroic-fantasy pour expliquer brièvement l'histoire du jeu de rôle et le projet du livre par le classique mouvement "qu'est-ce qui se passe ici ?" .

Mind Games (10 pages) explique d'abord la nature du jeu de rôle, se jouant dans l'imaginaire des joueurs, régulé par des règles. Il présente les dés polyédriques encore peu évidents pour le grand public de l'époque, et un déroulé de partie sous forme de discussion entre le MJ et les joueurs (entrecoupée d'explications sur les aspects techniques des lancers de dés).

A Solo Adventure (54 pages) propose ensuite une aventure du type Livre Dont Vous Êtes le Héros basé sur un système créé pour l'occasion, nommé FantasyQuest. Les personnages y ont trois attributs (Combat, Strength et Fortune, déterminés au départ par la somme de 3 dés à 6 faces, un Wound Factor, dépendant essentiellement de l'arme qu'il utilise, les dommages étant assignés sur le Strength Factor. Les attaques doivent, avec 3D6, égaler ou surmonter le Combat Factor de l'adversaire pour toucher. Le système dans son ensemble est expliqué sur 7 pages, en comptant une fiche de personnage vierge, et avec un paragraphe donnant des guides pour la jouer avec un joueur et un MJ. Suit alors l'aventure Eye of the Dragon (134 paragraphes sur 47 pages) emmenant un aventurier à la recherche d'un joyau constituant l'œil d'une statuette de dragon en or, pour le ramener à son propriétaire (cette aventure fut plus tard développée pour la série des Livres Dont Vous Êtes le Héros).

Games You Can Buy (47 pages) présente ensuite de façon résumée, les thème, concepts mécaniques et éléments divers de plusieurs jeux présents sur les rayons à l'époque de la sortie du livre, pour guider le lecteur dans la découverte de ceux-ci. Sont ainsi abordés, après 2 pages expliquant la méthode choisie par l'auteur :

Une série de 34 autres jeux sont présentés ensuite en un ou deux paragraphes chacun sur 7 pages, parmi lesquels le Basic Role-Playing, Call of Cthulhu ou Worlds of Wonder, Universe, DragonQuest et Commando, Gamma World, Boot Hill et GangBusters, Villains and Vigilantes, Chivalry & Sorcery et Aftermath!, Top Secret, Superhero 2044 et Champions, The Fantasy Trip, Heroes of Olympus et Bushido...

Accessories (35 pages) s'intéresse ensuite, après les jeux eux-mêmes, à tout ce qui les entoure dans les boutiques spécialisées, en commençant par expliquer en quoi consistent chaque type d'accessoires : suppléments de règles, de contextes, scénarios, aides de jeu... Il présente ensuite en une ou deux phrases chacun plus de 250 articles pour dix-huit jeux, le tout sur 26 pages — avec une prééminence de D&D/AD&D (8 pages), et Traveller (6 pages). Le chapitre se poursuit en évoquant treize magazines, dont White Dwarf, Dragon, Different Worlds et Space Gamer (2 pages), et en listant 13 fanzines anglais et américains (1 page).

Miniature Figures (14 pages) présente les figurines en plomb utilisées pour les jeux de rôle de l'époque, pour ensuite embrayer sur une initiation à la peinture de figurines — reprise pour l'essentiel d'articles des premiers numéros de White Dwarf.

Playing God (9 pages) discute ensuite du rôle du Meneur de Jeu, avec des conseils sur ce à quoi il faut penser pour la création des aventures, et quelques conseils sur l'animation d'une partie.

Computer Games (19 pages) présente un guide pour les jeux sur ordinateurs de l'époque, avec une discussion de machines possibles (avec par exemple, l'avantage du ZX-81 sur le ZX-80, ou les intérêts du TRS-80 model III ou du Vic-20). Le chapitre discute des jeux d'aventures mais aussi les programmes permettant de gérer la partie technique de certains jeux, ou de jouer par BBS (qui se rapproche du jeu par forum), et quelques suggestions de jeux dont les incontournables Adventure, Zork et Wizardry.

One Step Beyond (5 pages) discute ensuite deux approches différentes de jeu, avec le Killer publié par Steve Jackson Games, d'une part, et le Treasure Trap, la première mise en place de ce qui deviendra plus tard le Grandeur Nature.

How Do I Start (5 pages) se penche sur les aspects pratiques tels que l'achat de jeu (en boutique ou par correspondance), la recherche de joueurs, et les conventions de jeu.

L'ouvrage se clot sur une série d'annexes (Appendices, 14 pages)

  • Games (3 pages) liste les coordonnées des éditeurs des distributeurs pour le Royaume-Uni des jeux présentés dans le chapitre noté plus haut ;
  • Magazines (3 pages) fait de même pour les magazines listés dans le chapitre sur les accessoires ;
  • Figures (4 pages) liste les coordonnées de 24 fabriquants de figurines en plomb, anglais et américains ;
  • Shops (3 pages) donne les adresses de 48 boutiques spécialisées à travers le Royaume Uni ;
  • Mail Order Companies (1 page) fait de même pour 4 sociétés (dont une boutique, Esdevium, qui avait également un rôle d'importateur pour les îles britanniques) qui font de la vente par correspondance.

Cette fiche a été rédigée le 29 janvier 2023.  Dernière mise à jour le 17 avril 2023.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.