Contenu | Menu | Recherche

We aim to misbehave

Steam Age

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 104 pages sous couverture souple (format US)

Description

Alors que le livre de base de Château Falkenstein est présenté comme un ensemble de lettres adressées par Tom Olam à son éditeur, Mike Pondsmith, le supplément L'Ère de la Vapeur est quant à lui extrait d’une revue néo-européenne : Inventions Populaires (Popular Invention  en EN, Populäre Erfindungen en DE). Ce journal "du progrès et de la science moderne", évoque les dernières inventions de l'ère de la vapeur ainsi que leurs inventeurs.

Après une reprise de l'illustration de couverture, les crédits et la table des matières (2 pages), l'introduction signée Tom Olam (1 p.) résume le contenu de l'ouvrage. Dans la version anglaise, un encart apporte un correctif au livre de base. Il est absent des versions française et allemande.

La couverture de la revue (1 page) montre des tripodes martiens marchant sur Londres. Il s'agit du numéro 6, volume 12, daté du 10 juin 1872. Elle est suivie d'une deuxième introduction (1 page), signée cette fois des éditeurs du journal.

Le premier chapitre, Steam on Land (20 pages, Vapeur Terrestre en FR, Dampf zu Lande en DE), s'intéresse aux véhicules à vapeur terrestres, ainsi qu'à leurs inventeurs (Alvin Dumont, Seigneur Tomino, Adolf von Shrakenberg), avec leurs caractéristiques. On y trouve aussi bien des automotives que des machines de guerre, dont foreuses ou forteresses mobiles. Chaque objet est décrit sur une ou 2 pages entières.

Le deuxième chapitre, Aeronautic Steam (24 pages, Vapeur Aéronautique en FR, Dampf in der Luft en DE), reprend le même principe pour les véhicules aériens, principalement des ballons à nacelles, mais aussi un obus lunaire en cours de construction. Les inventeurs décrits sont Adam Von Richten, Ferdinand von Zeppelin, Robur le Conquérant et Rhyme Maîtringénieur.

Le troisième chapitre, Nautical Steam (24 pages, Vapeur Nautique en FR, Dampf zur See en DE), poursuit avec les véhicules aquatiques. Outre des navires à voile ou à vapeur, on y découvre également des sous-marins, dont le fameux Nautilus. Les portraits et caractéristiques de Jacob Hollister et du capitaine Nemo sont accompagnés d'une page s'interrogeant sur l'île mystérieuse de ce dernier.

Le quatrième chapitre, Infernal Steam (23 pages, Vapeur Infernale en FR, Infernaler Dampf en DE), est consacré aux machines de guerres : automates soldats, canon Verne, etc., mais aussi aux calculateurs et machines de Réalisme Virtuel. Richard von Ruppelt, Elrich Horlogeur, Jules Verne, Charles Babbage et Lady Ada Lovelace ont droit à un portrait d'1 page (2 pour Verne). Les tripodes martiens font partie des véhicules décrits, bien que l'on ne sache pas grand-chose sur eux.

Le dernier chapitre (8 pages) est une collection d'articles courts plus particulièrement destinés aux Hôtes du Grand Jeu:

  • 3 pages donnent des conseils d'interprétations des savants et des cerveaux.
  • 1 page présente les pirates aériens, tout en donnant les caractéristiques de ces PNJ.
  • Un article d'1 page évoque les effets des calculateurs de Babbage sur la société.
  • Enfin, les 3 pages intitulées Adventures in Steam (Aventures à toute vapeur en FR, Der Dampf und das Abenteuer en DE) proposent six pistes de scénarios à autant d'endroits : Londres, le Japon, Paris, la mer du Nord, la mer Rouge et l'Autriche.

La version française comprend un scénario inédit (24 pages) de création française, intitulé Sous la Terre !. Lors d'une grande fête, les personnages font connaissance avec le professeur Wheatley, inventeur de la taupe à vapeur. Ce véhicule étonnant les emmène vers le centre de la terre, où ils explorent le royaume souterrain d'Auria et ses mille dangers.

Dans la version allemande, toutes les illustrations double-pages sont réduites à une page, ce qui explique la pagination inférieure sans perte de texte.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 3 septembre 2021.

Critiques

 

A voile, à vapeur et au radium

Huit mois après la sortie du jeu, voici le premier supplément pour "Castle Falkenstein". Ses 104 pages sont bourrées jusqu'à la gueule d'inventions plus ou moins démentes, présentées sous l'alibi d'une revue scientifique de 1872...

On y trouve des voitures, mais aussi des sous-marins, des hélicoptères à vapeur, des obus lunaires, des canons désintégrateurs... sans oublier les Martiens de "La guerre des Mondes" d'H.G. Wells, qui ont décidé de s'inviter dans le monde de "Falkenstein" ! Le côté "catalogue" est judicieusement cassé par de petites interviews d'inventeurs, parmi lesquels Ferdinand von Zeppelin, Jules Verne et le capitaine Nemo, entre autres.

Tout cela est réalisé avec professionnalisme, de jolies illustrations et plus qu'un peu d'humour (tiens, un robot de combat géant... à vapeur et refroidi à la glace !). Seule petite réserve : le chapitre sur les "armes infernales". Etait-il bien raisonnable de distribuer des canons désintégrateurs et assimilés aux principaux Etats européens ?

En définitive, un supplément intéressant, même s'il n'est en rien indispensable (n'importe quel MJ imaginatif, ayant un peu de temps et les règles de "Castle Falkenstein", peut bricoler les machines de ce genre dans son salon). C'est un bon amuse-gueule, en attendant la suite qui, aux dernières nouvelles, ne devrait plus tarder...

Tristan Lhomme - Casus Belli n°87

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :