Château Falkenstein

.

Références

  • Gamme : Château Falkenstein / Castle Falkenstein
  • Version : première édition révisée
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Lapin Marteau
  • Langue : français
  • Date de publication : octobre 2021
  • EAN/ISBN : 978-2-490390-12-0
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 336 pages en noir et blanc, au format 26,5 cm x 18,5 cm.

Description

Après une première version française publiée en 1995 par Jeux Descartes et une gamme qui se sera limitée à un seul supplément traduit (Ere de la Vapeur), Lapin Marteau a ré-édité en 2021 le jeu Château Falkenstein. La tentative précédente par l’éditeur Fat Goblin Games de relancer ce jeu en VO s’était limitée à la parution de quelques petits suppléments sans que le livre de base ne soit ré-édité. Concernant ce dernier, l’éditeur et l’auteur d’origine (respectivement R. Talsorian Games & Michael Pondsmith) n’ont pas souhaité le faire évoluer, et c’est donc l’édition d’origine qui a été reprise par Lapin Marteau. On retrouvera donc dans cette version le même contenu que la VO et la VF de la première édition, mais avec une présentation et une traduction profondément remaniées.

On notera parmi les modifications majeures apportées le changement de format de livre qui fait donc passer la pagination de la VF de 224 à 332 pages. L’organisation de la maquette est donc revue en conséquence : les crédits sont présentés sur 2 pages, puis un avertissement concernant cette nouvelle version sur 1 page. Le sommaire est sur 3 pages : les trois principaux chapitres d’origine sont conservés (respectivement Ensorlevé ! – 121 pages, Épées Contre Vapeur – 51 pages, Le Grand Jeu – 131 pages) mais le scénario (Comme une Horloge, 5 pages) et les synopsis (Synopsis d’Aventures, 4 pages) sont désormais présentés comme des chapitres à part, et toujours terminés par Inspirations (7 pages) & Index (7 pages). L’ouvrage se termine avec 3 pages vierges.

Le chapitre Inspirations a été intégralement revu pour proposer une bibliographie et filmographie qui tient compte de ce qui est paru sur ces deux dernières décennies (livres, films, séries TV), et qui abandonne des références de la première VF oboslètes ou devenues difficilement trouvables. Enfin, le livre est désormais intégralement en noir et blanc à l’intérieur. En raison de son format, les marges ont disparu et les informations qu’elles contenaient ont été intégrées dans le texte sur la forme d’encart. Les tableaux ont été aussi revus avec une présentation plus lisible.

Sur la partie Illustration, une couverture couleur originale est proposée avec cette VF, l’illustration d’origine n’étant reprise que dans la page de couverture intérieure qui débute le livre, et en N&B. Toutes les illustrations des deux premiers chapitres de la version d’origine, et notamment les cartes, sont présentes mais elles-mêmes redimensionnées par la maquette et en N&B. Les illustrations des chapitres suivants (à partir du Grand Jeu) ont été remplacées par des créations originales afin d’illustrer davantage les informations données, notamment les types de personnage et leur représentation dans le style de l’époque. On notera enfin le plan de Vienne fourni dans le scénario de fin plus étendu et plus lisible que dans la version d’origine.

Concernant le texte enfin, on trouvera comme seul ajout un Avertissement en introduction de l’ouvrage : celui-ci replace le contexte de la rédaction de la première version de Château Falkenstein, avant la massification d’Internet et le développement du genre Steampunk, et éclaire comment les thèmes abordés – la société au XIXème siècle, la foi dans la science et le progrès la technologie galopante – sont des thèmes qui parlent encore davantage en 2021.

Les autres modifications sont donc sur la traduction avec quelques changements de termes sur la partie technique (nommage de certaines Talents et de leur graduation), ou de formulation (par exemple le lexique d’argot, ou des termes liés au background et aux règles). La traduction profite aussi de préciser de corriger des bugs techniques issus de la première VF : le Jeu du Destin est partagé entre l’Hôte et les joueurs, et ils n’en gèrent donc pas deux distincts, ainsi que l’ajout du talent Pilotage qu’on retrouve dans des caractéristiques et qui n’était pas décrit auparavant.

Cette fiche a été rédigée le 30 novembre 2021.  Dernière mise à jour le 23 mars 2022.

Critiques

matreve  

Quelle belle surprise que cette réédition de Château Falkenstein après tant d’années d’extinction de la gamme, malgré les timides tentatives de Fat Goblin Games de la relancer.

Lapin Marteau a décidé de refaire les choses en grand malgré ses moyens limités et c’est une réussite, dûe à un travail de passionnés aussi inattendu que bienvenu ! Après une campagne de financement menée de main de maître (communication, livraison conforme au calendrier), Lapin Marteau nous délivre une édition en français identique à la version de Descartes - dans la mesure où Talsorian n’a pas souhaité que celle-ci soit révisée - mais profondément remaniée.

Le passage à un format compact, identique à la collection Sortir de l’Auberge, et à un contenu tout en noir & blanc désarçonne un peu, surtout pour la première partie avec ses anciennes illustrations couleur pleine page qui portaient un récit qui se voulait flamboyant. Pourtant, c’est compensé par deux aspects. En premier lieu, parce que ce format plus compact se révèle plus agréable à la lecture, et vient rappeler que Château Falkenstein est d’abord un jeu à lire. En second lieu, parce que même si on perd la couleur sur la première partie, on gagne des illustrations complètement revues et inspirantes sur la seconde partie, par rapport à celles passablement hideuses de la version d’origine. Du coup, cette édition de Lapin Marteau gagne en cohérence et ne fait absolument pas regretter la version de Descartes.

L’autre transformation en profondeur concerne la traduction, alors que la version de Descartes se situait déjà dans le haut du panier quand on connaît certaines horreurs de l’époque (coucou Hexagonal et les gammes du Monde des Ténèbres). Mais là encore, Lapin Marteau a entrepris de se réapproprier complètement le texte avec bonheur, et même s’il s’agit bien du même jeu (accompagné, hélas ! d’un scénario bien trop bref et convenu pour l’illustrer), c’est un plaisir de lecture renouvelé qu’on aura avec cette version.

Le reste de ma critique ne sera pas objective car cette réédition consacre un jeu que je place dans mon top du top personnel : ni Steampunk trop foutraque, ni Victorien trop corseté, Falkenstein offre un cadre plein de possibles, mais à la façon d’un Dungeons & Dragons. Il faut prendre le livre comme un manuel de fabrication pour y définir son thème de campagne ; que ce soit pour la Nouvelle Europe, le reste du monde ou la dimension féérique, Falkenstein offre en effet un cadre assez fluctuant et incertain. C’est voulu par la nature volontairement dystopique et racontée de façon très subjective par Tom Olam, mais ça n’aide en effet pas à prendre le jeu en mains facilement. Le développement de la gamme d’origine a plus brouillé les pistes qu’aidé à les éclaircir : ce qu’on gagnait en imaginativité (le supplément sur l’Amérique par exemple), on le perdait à tenter de stabiliser ce décor enthousiasmant. Gageons qu’avec cette nouvelle édition, le fait que les inspirations Steampunk soient désormais beaucoup moins confidentielles, et l’énergie de Lapin Marteau pour s’être lancé dans cette aventure, qu’on ouvre une nouvelle ère pour ce jeu.

Critique écrite en décembre 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques