Contenu | Menu | Recherche

We've done the impossible, and that makes us mighty

Rêves de Gloire

.

Références

  • Gamme : Brigandyne
  • Sous-gamme : Brigandyne - 2e Edition
  • Version : deuxième édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Auto-édition
  • Langue : français
  • Date de publication : novembre 2023
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple ou rigide de 122 pages en noir et blanc.

Description

Rêves de Gloire propose un cadre de jeu avec la cité d’Askanov, et une campagne urbaine en cinq actes s’y déroulant. Cet ouvrage est une réécriture de la campagne précédemment éditée pour la première édition de Brigandyne, adaptée bien évidemment à la deuxième édition du jeu.

L’ouvrage se compose en trois parties, chacune introduite par une double page de titre illustrée. Après 1 page de garde et crédits, et 1 autre de table des matières, 1 troisième abrite une note d’intention qui expose le supplément.

La Campagne (26 pages) commence par une Introduction (2 pages) qui présente la campagne et la façon dont les scénarios ont été écrits avec un encart pour le vocabulaire spécifique à celle-ci (nom de la monnaie…), suivie de La vie des vauriens qui expose le mode de vie de la classe des plus pauvres, celles des PJ.

Personnages (6 pages) définit les limites de création des personnages pour cette campagne. Ainsi, il n’y est pas question de jouer de classes prestigieuses, magiques, ni même d’avoir accès à une race non-humaine. L’idée étant de jouer, au début, des personnages au plus bas de l’échelle sociale. De même, ce chapitre évoque la rudesse de la vie de ces personnages. Une liste de défauts avec des surnoms adaptés au personnage, et une liste objets fétiches classés par archétype (qui permettent d’offrir un avantage) complètent le tout.

Askanov (16 pages) est la capitale de l’Empire Volgite, et ce chapitre pose le contexte général de la ville, capitale d’un empire affaibli par une invasion barbare il y a 10 ans, et auquel le jeune Empereur tente de rendre sa majesté d’autrefois par le biais de la diplomatie, faute d’armée assez puissante. Le visage de la ville (3 pages) développe la ville en elle-même, ses aspects positifs et négatifs et surtout sa géographie. Les grands quartiers (chacun sur 2 pages) ont ensuite droit à une description et une table de tirage aléatoire d’événements. D’autres lieux (2 pages) termine ce chapitre sur la Cité Impériale, Névéline (quartier d’entrée à Askanov), le Souk, et enfin Imry, le quartier abandonné.

Aventures (80 pages) constitue le cœur de l’ouvrage. Les joueurs y incarneront une bande de petits malfrats qui sera impliquée dans une affaire à l’ampleur croissante, allant jusqu’à provoquer un conflit armé au sein même de la ville. Il se découpe en cinq actes, chacun débutant par une présentation ainsi qu’une introduction pouvant être lue aux joueurs, et se termine par les profils des PNJ et les portraits des plus notables d’entre eux.

  • Acte I – Rêves d’ailleurs (18 pages, 7 scènes) Où il est question d’une affaire plus grosse que de coutume qui pourrait être confié aux PJ. Du moins, une fois qu’ils auront su subvenir à leurs besoins et s’être fait rappeler par le chef de bande local, Piotyr le Boucher, qui dirige dans leur quartier. L’affaire en question consiste en un casse pour le compte de la cousine d’une amie à eux dans la demeure d’un nanti récemment décédé.
  • Acte II – Rêves d’argile (16 pages, 6 scènes). Où les PJ auront l’occasion de développer l’activité de l’auberge dont ils viennent d’hériter, et de se faire à nouveau racketter par Piotyr le Boucher. Mais une série de meurtres dans leur quartier délaissé par la garde les amènera à prendre en main l’enquête.
  • Acte III – Mauvais rêves (16 pages, 7 scènes). Où la routine pourrait être brisée par une attaque en bonne et due forme sur les PJ. Reste à s’en sortir et à en trouver l’origine.
  • Acte IV – Rêves de gloire (12 pages, 8 scènes). Où les personnages seront poussés à résoudre un conflit au sein d’un ordre de magiciens.
  • Acte V – Réveil en sursaut (16 pages, 6 scènes) Où il faut reconstruire le quartier de Kirov après l’inondation qui l’a ravagé. Mais certains, Piotyr le Boucher en tête, compte bien profiter de la faiblesse de ses habitants pour s’imposer sur un plus large territoire. Aux PJ de fédérer les forces de Kirov contre cet ennemi qui les malmène depuis le début de la campagne.

Annexes (13 pages) propose Personnages (6 pages), qui présente 5 personnages prétirés adaptés à la campagne, suivis de chacune de leur fiche complétée et illustrée. Puis, Auberges & tavernes (4 pages) est une aide de jeu pour gérer une auberge : type de clientèle, attractivité, ressources, évènements et même une partie Inspirations pour nommer l’établissement et composer des menus. Une illustration pleine page complète cette partie et ferme l’ouvrage.

Cette fiche a été rédigée le 16 décembre 2023.  Dernière mise à jour le 16 décembre 2023.

Critiques

Guillaume hatt  

On garde une formule gagnante pour le PoD avec une bonne qualité de l'ouvrage, tant au niveau de la reliure rigide (qui reste du cahier collé) que des illustrations et de la maquette. C'est un grand plaisir que de voir cette campagne dans un habit à la auteur de ses qualités, et cela devrait permettre à Salanael de lui mettre une note de 5/5 !
 
Cette campagne est une reprise de la grande campagne de Brigandyne ed1, étendue et adaptée à l'édition 2 dont j'avais fait la critique sur le GRoG avec enthousiasme. Je ne vais donc faire ici qu'une critique assez courte et "efficace" de cet ouvrage. Je trouve cette ambiance de la ville de Askanov très bien rendue, le démarrage our les joueurs, qui sont pauvres, sans maison, sans le sous, qui ont faim et qui doivent tous les jours combattre l'adversité et en plus payer une partie de leur dette à leur racketteur, et trouver de quoi continuer à vivre en plus....
La structure et l'évolution est toujours aussi bonne, avec des surprises et une frustration grandissante, qui permettra (pour les joueurs) de grandes joies plus tard. C'est vraiment bien imaginé et très bien mis en scène.
 
On est bien dans une campagne à la Bands of New York : dure, très dure, avec du sang, de la misère, de la violence et de la frustration, servie par un système sans compromission. Bravo !

Critique écrite en juillet 2024.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques