Contenu | Menu | Recherche

Nous servons le jdr et c'est notre joie

Chroniques Sanglantes

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 78 pages à couverture souple.

Description

Neuvième extension pour Bloodlust, Chroniques Sanglantes est une oeuvre atypique dans le sens où elle ne s'inscrit pas dans la continuité de la gamme, tant au niveau présentation (seule extension à couverture souple) que du contenu. Car après avoir poussé la chronologie quinze ans en avant, jusqu'en 1051 après De Neinnes, et après avoir entamé la poursuite de nouveaux horizons lors des Voiles du Destin, Chroniques Sanglantes propose quatre scénarios indépendants de la campagne Éclat de Lune.

Le premier, Sables Mouvants (20 pages), commence en 1036, un an après la fin de ladite campagne. Il portera les personnages au beau milieu des déserts batranobans dans un contexte d'intrigues diplomatiques aux enjeux épicés.

Le second, L'Enfant (16 pages), prend place dans le Nord du continent de Tanaephis sur la piste d'un monstre, fils d'une Arme-Dieu avec laquelle il fait corps.

Le troisième, L'Amour passe et renaît (14 pages), est prévu pour se dérouler bien après la fin de la campagne Éclat de Lune et demande une certaine connaissance des extensions Contes & Légendes, Poussière d'Ange et surtout Les Joyaux de Pôle. L'histoire commence dans la capitale mais conduira les personnages jusque dans les jungles Gadhars et dans les limbes de leur mémoire génétique pour venir en aide à une Arme-Dieu.

Le quatrième et dernier scénario, Et la paix règnera entre les hommes de bonne volonté (26 pages), commence en 1039, soit trois ans après la campagne. Les personnages sont engagés par un négociant pour la protection d'une foire prometteuse près de Vastok.

Enfin, les 6 pages de la toute dernière partie du supplément intitulée Les Monstres introduisent des règles additionnelles sur la création et la gestion de monstres nés des poches de magie glauque. Une liste détaillée de pouvoirs est présente et la taille de la police de ces pages est réduite, offrant une plus grande densité à la description de chacun des pouvoirs.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 août 2019.

Critiques

Emmanuel 'ketzol' LANDAIS  

Un supplément sympathique, qui permet de jouer sans rien préparer. Il y a du bon, du moyen et du nul à chier...

Mais bon, pour une soirée, si vous êtes en manque de temps, en improvisant autour, on peut réussir à en faire quelque chose d'intéressant.

Guillaume hatt  

Supplément dans la veine des précédents en terme de qualité de fabrication et de maquette : la réalisation est solide et la maquette à nouveau agréable à lire. Bémol, Varanda n'a participé que partiellement aux illustrations, et j'avoue ne pas avoir accroché à celles des nouveaux illustrateurs. Question de goûts.
 
Passons aux scénarios qui composent cet ouvrage : ils sont de styles différents les uns les autres et je dois dire plutôt de bon niveau ! Le premier scénario nous emmène dans les affres des batailles politiques (mais pas que) des Batronobans ; je conseillerai de le faire jouer in media res de façon à plonger les joueurs dans la tempête de sables directement. Ils seront ensuite rapidement plongés dans une tempête de trahisons et de politiques sournoises qui sera assez délicieuse à jouer. Forcément, le MJ doit bien bosser et s'imprégner des personnalités (assez tranchées) des différents personnages non joueur, cela reste un scénario avec pas mal de roleplay !
 
Le second scénario, L'Enfant, permet de mettre en oeuvre les Monstres souvent évoqués dans les différents suppléments Bloodlust. Là où il y a un changement, c'est dans l'appropriation par les Armes-Dieu du sujet. Intéressant et cela fera peut-être refléchir les joueurs ! On reste sur une chasse au monstre, mais avec des originalités !
 
L'Amour passe et renaît, le 3e scénario, permet d'aborder et d'exposer auprès des joueurs, des notions plus complexes des sentiments et émotions ressenties par les Armes-Dieux, et les porteurs. Il est une trés belle illustration de l'article sur les relations Armes-Dieux / Porteurs et les sentiments profonds qui peuvent s'établir entre eux. La fin est assez abrupte et demandera un peu de travail je crois, car elle peut être très frustrante pour les joueurs s'ils ne comprennent pas suffisament la situation. Charge au MJ de bien distiller les indices et informations.
 
Le dernier scénario permet aux personnages-joueurs de défendre le bon droit d'une ville, avec son maire etc... dans la plus pure tradition Derigion. Un scénario qui est très bien construit, avec différentes couches d'intrigues, une écriture faite pour accompagner le MJ. Très très bon ! Il propose en plus diverses ouvertures qui permettent une continuité en une mini campagne, selon les choix des personnages.
 
Croc propose une extension pour générer des Monstres. Toujours utile.

Critique écrite en juin 2023.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques