Contenu | Menu | Recherche

9mm de diplomatie

Utredarens Handbok

.

Références

  • Gamme : Appel de Cthulhu (L') / Call of Cthulhu
  • Sous-gamme : Cthulhu Sverige
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Eloso
  • Langue : suédois
  • Date de publication : janvier 2020
  • EAN/ISBN : 978-91-985419-9-1
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 196 pages en couleurs.

Description

La version suédoise du Manuel de l'Investigateur se distingue de la version américaine par un contenu original, notamment au niveau du contexte de jeu. Ce dernier est en effet centré sur la Suède et non pas sur l'Amérique, tout en se concentrant sur la période traditionnelle du jeu, à savoir le début du XXe siècle, et en particulier les années 20 et 30.

Inledning ("Introduction", 9 pages) présente le jeu de rôle et l’ambiance de L’Appel de Cthulhu, avec un extrait de dialogue joueurs/MJ et une nouvelle post-lovecraftienne de l’auteur fantastique suédois Anders Fager.

Att skapa en utredare ("Créer un investigateur", 21 pages) présente les étapes de la création de personnage. Comme dans les premières éditions du jeu, cette création se découpe en détermination des caractéristiques, choix d'une profession et répartition de points dans les compétences correspondantes. Mais elle ajoute une phase de détermination du background du personnage. Le processus est illustré par la création d'un personnage original, Svea Wallin. La création du background est aidée par 3 pages de tables dans lesquelles le joueur peut, au choix, choisir ou tirer des traits, noms, des personnes, lieux ou objets importants pour l'investigateur. Sont également présentes des méthodes de génération optionnelles, soit dans la façon de générer ou distribuer les résultats des dés, soit en générant des investigateurs ayant déjà une expérience préalable avec des packages spécialisés : guerre, police, crime, médecine, voire connaissance préalable du Mythe. Enfin, 2 pages résument le processus de création en indiquant où chaque information est reportée sur la fiche de personnage.

Yrken ("Occupations", 13 pages) consiste en une description de 59 professions, dont les professions habituelles de L’Appel de Cthulhu, mais également « chasseur same » qui est plus spécifique au contexte suédois. Chaque rubrique inclut la ou les caractéristiques utilisées pour le calcul des points à répartir, le Crédit de l'Investigateur, des suggestions de contacts et les huit compétences qui définissent la profession.

Färdigheter ("Compétences", 23 pages) est une description des compétences, avec des exemples de redoublements et d’échecs critiques. On trouve ainsi les descriptions de 52 compétences avec 30 spécialisations. Chaque compétence est décrite avec la façon dont elle peut être "forcée" (le joueur peut réessayer un jet qu'il vient de rater) et les conséquences possibles d'un échec dans ce cas. Des encadrés apportent des précisions sur certaines compétences entre elles.

Utredningar ("Investigateurs ", 7 pages) donne des conseils pour mener une enquête dans L’Appel de Cthulhu, de la collecte d'informations à la préparation et la mise en œuvre d'un plan d'action.

Världen håller andan ("Le monde retient son souffle" , 17 pages) est composé de plusieurs sous-chapitres sur l’Europe et le monde dans les années 1920. Il évoque notamment les conséquences de la Première Guerre mondiale, la grippe espagnole, la guerre gréco-turque de 1919-1923, l’arrivée de Mustafa Kemal Atatürk au pouvoir en Turquie, la proclamation de l’Union soviétique en 1922, les débuts de la terreur stalinienne en 1924, etc.
Vient ensuite, sur 2 pages, un sous-chapitre sur les voyages de découverte : Amundsen ; Umberto Nobile, et la recherche polaire ; Howard Carter et la tombe de Toutankhamon ; Sven Hedin et ses voyages en Asie centrale.
Les pays nordiques sont ensuite évoqués sur 8 pages : Danemark, Finlande (guerre civile de 1918, question linguistique avec le recul du suédois au profit du finnois), Islande, ainsi que la Norvège et le Svalbard.

Livet i det moderna Sverige ("La vie dans la Suède moderne", 37 pages), est le plus fourni de cette édition suédoise. Il évoque les inégalités sociales, les préjugés contre les autres peuples, autres religions et autres classes sociales. On y trouve, par exemple, le fait que le peuple parle en dialecte suédois et non en "rikssvenska" (suédois standard), création artificielle qui ne commence à se diffuser par la radio qu’en 1925 ; ou que les achats d’alcool sont limités en fonction de la classe sociale et du sexe de chacun.
Ce chapitre revient en détail sur les vastes changements économiques affectant la Suède après la guerre, les nouvelles industries, l’importance de la classe ouvrière, l’essor économique après 1922 puis le krach en 1929.
Il évoque aussi l’importance de l’émigration suédoise aux États-Unis : entre 1845 et 1930, plus d’un million de Suédois (souvent pauvres) émigrent aux États-Unis (Chicago et Saint-Paul, notamment) ; en 1913, un cinquième des Suédois sont aux États-Unis. En raison de ce mouvement démographique, les Suédois décident de moderniser leur pays en faveur de plus de libertés.
Ce chapitre présente en outre la culture et les traditions des Sames, peuple finno-ougrien qui vit dans le nord de la Suède. Fin XIXe, l’État leur a confisqué deux tiers de leurs terres, dans un contexte de montée du racisme anti-same. L’école force les Sames à parler suédois, tandis qu’a lieu une industrialisation forcée de terres traditionnellement dévolues à l’élevage de rennes (loi sur l’élevage des rennes en 1928). L’année 1922 marque l’ouverture de l’Institut de biologie des races à Uppsala, où Herman Lundborg (directeur jusqu’en 1935) mesure les crânes des Sames pour prouver leur supposée infériorité raciale.
L'on trouve par ailleurs des informations sur l’urbanisation en Suède, l’architecture, la décoration, la nourriture, l’économie et les magasins, puis sur la politique, avec le roi Gustave V (roi de 1907 à sa mort en 1950), et les différents gouvernements de 1921 à 1936, la cause des femmes, le contrôle de la consommation d’alcool avec le système du motbok, où sont enregistrés tous les achats d’alcool pour éviter le dépassement d’une limite mensuelle, en moyenne 2 à 3 litres, en fonction de la position sociale du buveur.
Parmi les autres thèmes traités figurent les transports et l'énergie (6 pages), l’industrie (3 pages), les institutions publiques (police, armée, hôpitaux, psychiatrie, services sociaux, 8 pages), l’Église et l’ésotérisme, puis l’éducation, la culture et la mode (7 pages).

Städer och mystiska platser ("Villes et endroits mystérieux ", 15 pages) présente successivement Stockholm (4 pages) ; Göteborg (2 pages), avec notamment la grande exposition du tricentenaire de la ville en 1923 ; Malmö (2 pages) ; et au mythe de Cthulhu en Suède (3 pages) présentant sept lieux liés au Mythe, dont un village same, l’île d’Öckerö, et les îles Åland, situées en Finlande, mais svécophones. Le chapitre s’achève par une seconde nouvelle d’Anders Fager (3 pages).

Spelartips ("Conseils aux joueurs", 11 pages) évoque notamment la façon de jouer son rôle d’investigateur, de gérer d’éventuels conflits entre joueurs, et de gérer la folie.

L’appendice (32 pages) contient une chronologie des événements historiques principaux de 1918 à 1936, un tableau présentant la durée des trajets en Suède et à l’étranger, une liste de prix, et une liste d’armes.

Cette fiche a été rédigée le 29 avril 2024.  Dernière mise à jour le 13 mai 2024.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.