Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, et plus si affinités

Nefs des Brumes

.

Références

  • Gamme : Anthéas
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Editions Icare
  • Langue : français
  • Date de publication : novembre 2009
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 50 pages.

Description

Cet ouvrage est construit autour d'un thème unique : les nefs, cruciales pour la vie de l'archipel des cimes. Il débute, après une table des matières, par une nouvelle de 11 pages qui relate un funeste voyage en nef, au terme duquel il reste bien peu de survivants. Puis vient une introduction d'une page qui précise que le but est de développer ce thème du voyage aérien pour donner au meneur les moyens d'en faire une partie importante du jeu.

Pour commencer, Du fonctionnement des nefs (4 pages) détaille les divers éléments qui composent une nef et leur utilité. Puis, Expéditions dans l'archipel (18 pages) présente les postes à pourvoir au sein de l'équipage, ainsi que les règles applicables au commerce, puisque c'est la première raison de la plupart des voyages en nef.

La section suivante, Règles de simulation, propose des règles plus simulationnistes que celles du livre de base, mais qui restent optionnelles. Elles permettent de créer sa nef de A à Z, y compris la qualité de l'équipage. Au total, 13 pages sont ainsi consacrées à la construction et à la réparation des nef.

Ensuite c'est le combat nefal qui est détaillé sur 9 pages, comme un mini-wargame, avec prise en compte des trois dimensions, du vent, du type de munitions, etc.

Enfin, une nouvelle fiche destinée à une nef est proposée sous le nom de carnet de bord. La dernière page est une publicité pour Labyrinth chez le même éditeur.

Cette fiche a été rédigée le 2 novembre 2009.  Dernière mise à jour le 3 novembre 2009.

Critiques

Guliver  

Anthéas, ce sont des brumes dangereuses qui grignotent jusqu'à la cime des montages où se sont réfugiés les restes de la civilisation. Il a donc fallut trouver un moyen d'aller d'îlot en îlot pour survivre, commercer, se nourrir, et ce moyen ce sont les nefs. Le livre de base était assez chiche sur la description de ces vaisseaux volants dont le ballon gonflable, pressurisé à la médhone, permettait de soulever une coque de navire. Il était donc normal d'attendre un supplément qui se pencherait en détails sur les nefs.

Et c'est raté. C'est un pur produit de commande qui a été pondu par deux auteurs dont on sent le manque d'envie, de temps et/ou d'inspiration. Déjà, le livret ne fait que 50 pages, ce qui est court. Mais en plus il s'ouvre sur 10 pages d'une nouvelle, certes sympathique, mais qui ne nous apprend rien sur les nefs ! 10 pages dans le vent (ha !). S'ensuivent des descriptions extrêmement sommaires des nefs, de la vie de marchand, puis de la construction et du combat de nef. 

Mais où sont les plans de nef ? A quoi est-ce que ça ressemble vraiment ? Quelles sont leurs tailles ? Leurs poids ? Comment marchent les hyprerotateurs (non non je n'ai pas fait de faute) et comment manipuler le gaz de médhone ? Quelle est la répartition d'un équipage (nombre de personnage par corps métier, en fonction de la taille de la nef) ? Où sont les règles de réparation, de modification, de sabotage, de conception ? Il n'y a qu'une seule ligne sur les réparations en vitesse, qui se font sur un jet de dé pour l'ensemble de la nef. Argh ! Mais c'est hyper frustrant !

Alors oui, il y a tout un chapitre (6 pages, dont 2 d'illustrations, dont 1 reprise du livre de base) sur comment marchander. Mais ça n'a rien à véritablement voir avec les nefs ! En plus c'est du remplissage car les tables des pages 27 et 29 sont strictement les mêmes, et les entrées des tableaux sont organisées aléatoirement (ni par ordre alphabétique, ni par ordre numérique). Mais bon dieu, ce n'est pas possible !

Et les règles des combats. Oulala. On passe d'une gentille inspiration de D&D pour les règles de base à du Warhammer 40k découpé à la hache. Par exemple, les canons tirent dans un cône en utilisant 10d20 (vous avez bien lu, voir page 45 du livret). Oui mais quel angle fait ce cône par rapport à l'axe du canon par exemple ? En plus on doit gérer l'altitude (z) et le plan horizontal (x,y), donc 3 dimensions, sur des cases hexagonales ! Cela implique un sacré matos en terme de figurines, un compas, un rapporteur et une calculatrice. On change complètement de JDR là. Je ne suis pas contre, mais encore faut-il me donner des règles qui fonctionnent et qui doivent être détaillées. 

Alors non, ce supplément est honteux. On n'apprend presque rien sur les nefs, on ne détaille pas plus avant le lore d'Anthéas, on noie les joueurs et le MJ sous des règles approximatives et on vend (vent) ça 10 euros. Sachant que le livret se lit en 15 minutes, ça fait du 40 euros de l'heure. J'aimerais bien gagner ça moi.

Critique écrite en août 2023.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques