Contenu | Menu | Recherche

La société pardonne souvent au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

Alchimie 2022: 20 ans !

Par Jicey

Rubrique : Reportages
Date : 11 mai 2022

L’Alchimie du Jeu, le grand festival du jeu de société de Toulouse, s’est déroulé du 6 au 8 mai, après deux années de hiatus à cause du COVID. Cette année, pour son 20e anniversaire, le festival a déménagé au tout nouveau (et gigantesque) parc des expositions du MEETT. Le pari était risqué: si le MEETT a la taille d’accommoder l’augmentation continuelle de visiteurs, et ne souffre pas des cauchemardesques problèmes de parking de l’ancien parc des expos, sa localisation excentrée aurait pu conduire à une perte d’affluence.

Avec plus de 15000 “visijoueurs” en 3 jours, et 482 bénévoles, le pari est gagné, mais quid du pôle Jeux de Rôle ?

Avec plus de 70 parties pré-programmées sur deux jours et demi, on aurait pu penser que le planning était bien rempli, mais c’était sans compter sur la voracité de joueurs privés de festival depuis deux ans. Heureusement, les organisateurs avaient prévu un pool de MJ en réserve, prêts à dégainer un scénario au dépoté ! Au final c’est plus de 110 parties (pour 539 joueurs précisément) qui ont eu lieu, pour le plus grand bonheur de tous.

L’avantage de placer un pôle jeux de rôle au milieu d’un festival attirant des milliers de joueurs non rôlistes (plateau / cartes / figurines), c’est d’être bien placé pour tenter de corrompre tous ces joueurs vierges de JdR ! Cette année, un effort particulier a été fait à leur encontre : parties ultra-courtes (15-20min pour Sombre Zéro par exemple), jeux de rôle en une page, initiation à la demande, et une table permanente "zéro contrainte" avec un scénario permettant à tout moment d’intégrer l’arrivée d’un nouveau joueur ou le départ d’un autre.

Coté éditeurs, les toulousains d’Edge Studio ont sorti le grand jeu avec, en avant-première mondiale, des parties de leur nouvelle édition de Midnight. Grand succès auprès des joueurs, il aura fallu rajouter en urgence des parties supplémentaires pour répondre à la demande. Ayant infiltré un espion (ma fille de 17 ans) au sein d’une de ces parties, j’ai pû glaner quelques informations secrètes sur les plans de la Résistance, qui ne peuvent bien sûr pas être révélés ici où les Seigneurs Ténébreux pourraient les lire, disons seulement que le chiffre 5 a fort avantageusement remplacé le chiffre 20. Edge avait aussi mis à disposition leurs boites d’initiation à l’Appel de Cthulhu, Légende des Cinq Anneaux, et Star Wars. Les voisins de 7e Cercle (Khaos Project / AKA Games) étaient également présents en force: démos de Warhammer 4, de Z-Corp, et de Symbaroum.

Au chapitre (bonne) surprise, Baptiste Lafficher, l’un des deux auteurs de Cobaye[s] a enchaîné pendant 3 jours des parties de démo à un rythme surhumain, et pourtant toujours avec le sourire. L’occasion d’un petit cocorico pour un jeu imprimé en France (non loin de Toulouse).

Par ailleurs, notons aussi des parties de TORG Eternity, des Terres d’Arran, de Chroniques Oubliées, d’Alien, Dark Heresy, Nephilim Légende, Wastburg, La Couvée, et bien d’autres. Les MJ s’étaient parfois surpassés pour mettre les joueurs dans l’ambiance, tel Rémi avec son costume et son décors de table pour Wastburg, ou Richard et sa caisse de matériel de jeu pour TORG.

Toutes ces heures de jeux n’ont été possibles que grâce à l’implication de nombreux MJ (et coordinateurs) bénévoles, souvent issus des associations locales telles que Jeux de Trolls, Les Enfants de R'Lyeh, La Voie du Thalos, et Les Gardiens du Jeu. Mention spéciale aux bénévoles qui ont assuré la traduction de parties en langage des signes, pour permettre aux sourds et malentendants de s’amuser avec tout le monde. Vous pouvez imaginer le travail de préparation de Sarah, Luna, et les autres pour pouvoir signer aussi bien du gobelin que du shukenja ou de l’indicible !!!

Si globalement le soutien historique de l’Alchimie du Jeu est le magasin Le Passe Temps (Bruno, son emblématique patron étant probablement la tête la plus connue du festival), le pôle Jeu de Rôle a lui aussi son pilier, la boutique Jeux du Monde, qui cette année exhibait (entre autres) de magnifiques collectors qui ont failli me ruiner. Notons que l’implication des instances locales comme la Mairie de Toulouse, la Métropole, et le Conseil Général de Haute Garonne participe à l’équilibre financier du festival, permettant entrée et parking gratuits pour tous les visijoueurs.

Un seul regret, de l’avis général, une seconde nocturne samedi soir aurait été très appréciée des joueurs, mais le budget de cette année de chamboulements ne le permettait pas. Maintenant que l’Alchimie a pris ses marques au MEETT, gageons que la 21e édition sera encore plus grandiose !