Contenu | Menu | Recherche

Un Grog, ça coule comme de l'eau de source

Fils d'Halfdan (Les)

.

Références

  • Gamme : Yggdrasill
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : 7ème Cercle
  • Langue : français
  • Date de publication : octobre 2012
  • EAN/ISBN : 9782914892926
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 64 pages. Intérieur en bichromie sépia.

Description

Le cinquième supplément pour Yggdrasill est la conclusion de la première campagne créée pour ce jeu.

Après avoir mis Adhils sur le trône du Svithjodh, les héros auront sans doute à cœur de profiter de la fin de leur exil forcé pour rentrer chez eux. Mais le Danemark est toujours sous le règne de Frodi l'Usurpateur. Il devront choisir entre rester sous les ordres de ce roi ou, ayant pris goût au renversement de pouvoir, faire tomber le fratricide au profit de ses neveux, les héritiers légitimes dont personne n'a de nouvelles. La tache sera plus ardue avec Frodi car ce dernier a su se protéger. Pour le vaincre, les héros devront trouver de l'aide et une arme capable de l'abattre.

Après les crédits, la table des matières et les pages de garde (4 pages) ce supplément s'ouvre sur l'Introduction (3 pages). Cette dernière consiste en un petit résumé de la campagne et une mise au point sur les enjeux de celle-ci, y compris ceux du supplément suivant « Hrolf Kraki ».

Une fois ces précisions faites, commence la campagne Les Fils d'Halfdan (57 pages) qui se découpe en 5 parties.

  • Une Introduction (7 pages) qui fait la transition avec les événements développés dans le supplément Uppsala et pose les bases de ceux à venir.
  • Le chapitre 1 : Terre de Glace, Cœur de Feu (13 pages) est l'occasion pour les héros de marquer de leur empreinte le royaume de Norvège. Pour retrouver un ami capable de les guider dans une de leur quête, les personnages devront monter au nord où, derrière des jarls rebelles se cache un péril de taille.
  • Le chapitre 2 : Quelque chose de pourri au Danemark (6 pages) est un panorama de la situation politique très tendue d'un Danemark prêt à imploser. La résistance contre le roi Frodi y attend encore les héros capables de la guider pour avoir une chance de réussir. Les personnages sont évidemment les candidats idéaux pour cette tache.
  • Le chapitre 3 : La Dame Rouge (15 pages) est un périple jusque dans le mystérieux royaume souterrain des Dokkalfars en vue d'une négociation importante.
  • Le chapitre 4 : Le serment de Frodi (17 pages) est la conclusion d'un long conflit trop longtemps repoussé. Les rancœurs et les trahisons du passés aboutiront en une guerre pour mettre sur le trône du Danemark les fils d'Halfdan.

Cette fiche a été rédigée le 23 octobre 2012.  Dernière mise à jour le 22 décembre 2012.

Critiques

Salanael  

Enfin, la conclusion de l'arc principal de la campagne prend forme. Comme toujours, l'ouvrage est peu illustré, mais on commence à en avoir l'habitude.

Par contre, pour une fois, il est bien structuré. Nous avons enfin un contexte et des enjeux clairs et logiques (mis à part l'épisode norvégien quelque peu confu concernant les motivations qui pourraient pousser les PJ à s'y rendre, mais heureusement ce chapitre est après tout assez optionnel). Les enjeux sont énormes, la conclusion épique et digne de ce que l'on peut attendre de l'énorme build-up qui aura pris 4 tomes à se développer. Un épisode réussi donc.

La qualité de l'épisode de cette campagne est aussi d'avoir enfin su se défaire de la linéarité forcée des épisodes précédents. Alors, certes, il y a bien quelques passages obligés. Mais ils semblent naturels cette fois-ci. Aller chercher une arme capable de passer outre les protections magiques de l'Usurpateur, ça fait sens quand on veut le faire tomber. Mais à côté de ça, il y a toute la partie politique, les alliances, les complots, les coups de poings et opérations de guérilla qui n'attendent que les initiatives des joueurs pour se mettre en place. Ils ont l'embarras du choix. Et, cerise sur le gâteau, les auteurs ont prévu un système assez clair permettant de refléter les efforts des joueurs dans l'équilibre des forces entre partisans et opposants au roi fratricide.

Gros bémol au passage, le Fils de la Dame de Givre n'est même plus évoqué ici, si ce n'est au travers de ceux qui l'ont enlevé dans l'épisode précédent mais dont on ne s'inquiète plus des motivations.

Critique écrite en septembre 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques