Contenu | Menu | Recherche

Ramer dans la même direction

Invite Only

.

Références

  • Gamme : Vampire : le Requiem / Vampire : the Requiem
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2010
  • EAN/ISBN : 9781588463920
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 78 pages à couverture souple.

Description

Invite Only traite des relations sociales chez les Damnés, et explique notamment comment organiser des soirées adaptées à leurs habitudes.

Après une nouvelle Dressed to kill (3 pages), une page de garde, une page de crédits et une page de sommaire, l'Introduction (2 pages) explique le contenu du livre et son objectif. L'auteur explique que certaines règles présentées modifient substantiellement les règles de base pour focaliser les scénarios sur les intrigues sociales.

Le premier chapitre A dead man's party (24 pages) donne de nombreux conseils pour comprendre l'attraction des soirées réservées à leurs semblables. L'auteur y traite du choix des invités et des lieux, de la sécurité, mais développe longuement le rôle très important du Maître de l'Elyseum. Le chapitre se termine sur une dizaine d'exemples de rassemblements vampiriques. Des idées de scénario ponctuent le tout.

Le deuxième chapitre The hottest spot in town (17 pages) offre six exemples développés de lieux parfaits pour organiser des soirées bien arrosées. Ces sites sont décrits sur trois pages chacun environ. On y trouve entre autres une une ville en ruines, oubliée de tous, une grande bibliothèque autrefois tenue par des chasseurs, un nightclub ou encore un vieux manoir néo-gothique. Pour chaque lieu un encadré offre plusieurs idées d'aventures et décrit les grandes parties du domaine ainsi que des détails utiles telles que la sécurité et le management.

Le troisième chapitre, Being talked about (12 pages) permet de créer précisément les caractéristiques d'une soirée privée, à la manière d'un personnage : concept, vices et vertus, compétences, etc. Une autre option propose aux joueurs de jouer plusieurs personnages chacun. Enfin, les auteurs proposent des règles alternatives pour la Teinte du Prédateur, car 100 vampires dans une même salle provoquera forcément quelques dangereuses frénésies selon les règles de base. Un exemple de vampire typique d'une telle fête ainsi que de nouvelles dévotions terminent le chapitre.

Le quatrième chapitre The center of attention (17 pages) propose cinq scènes au format Storyteller Adventure System de l'éditeur. Elles montrent des exemples de conflits ou de problèmes typiques dont les personnages peuvent être les témoins et les acteurs lors d'une soirée. Chacune offre également un protagoniste avec illustration, historique et statistique. On y trouve par exemple un Ancien testant ses invités sur leur connaissance des Traditions ou encore une bonne occasion de casser l'ambiance et mettre à mal l'un de leurs adversaires. Le chapitre se termine sur 3 pages de cartes synthétisant les scènes ainsi que des modèles vierges.

L'Appendice Barbed words synthétise en deux pages le système de combat social présenté en détail dans The Danse Macabre.

Cette fiche a été rédigée le 8 juillet 2013.  Dernière mise à jour le 22 juillet 2013.

Critiques

batronoban  

Il y a boire et à manger. C'est un peu l'auberge espagnole, car ce petit supplément semble fait pour la version Grandeur Nature du jeu avant tout. Il nous explique en long, en large et en travers comment faire des soirées super chaudes et bien arrosées. Pour des vampires, hein. Donc on a plein de lieux typiques, quelques scènes typiques, des persos typiques de toutes ces soirées, tout est typique, typique, typique. Rien ne sort de l'ordinaire, rien n'est vraiment développé... Bon, ce sera peut être utile si votre scénario tourne autour de l'organisation d'une soirée d'importants PNJs par vos PJs, ça oui, et ça me semble être le but du supplément, mais enfin, non, 80 pages pour ça... j'aurais dû laisser mon invitation VIP au vestiaire.

Pas terrible, hein, pas terrible, surtout si vous avez décelé mes jeux de mots au début de la critique.

Critique écrite en juillet 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques