Contenu | Menu | Recherche

Salut, et merci pour le jdr

Caïnite Heresy

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 98 pages.

Description

Frappé du sceau Black Dog Game Factory, qui signale des suppléments destinés à un public averti, Caïnite Heresy révèle au grand jour les diverses hérésies des Caïnites. Qu'elles soient issues de mythes humains ou vampiriques ou des hérésies humaines élaborées à partir de textes bibliques, pré-bibliques ou apocryphes, de nombreux vampires utilisent les hérésies pour se glorifier face aux humains ou accumuler un pouvoir séculier immense.

Après deux nouvelles présentant différents aspects de l'hérésie caïnite, d'abord l'alliance de la politique et de la religion, puis une consonance mystique sur un parchemin, l'introduction donne quelques sources et un long lexique religieux.

Le premier chapitre retrace une histoire de l'hérésie caïnite depuis des racines pré-chrétiennes jusqu'au Moyen Age de Vampire Dark Ages. Suit une description de nombreuses hérésies. Un encadré donne le futur de ces hérésies après le douzième siècle.

Le second chapitre décrit l'hérésie caïnite dans tous ses détails : doctrines, pratiques, répartition géographique, quelques organisations et leurs objectifs. Une partie du chapitre s'attarde sur la (més)interprétation et l'utilisation des écrits et symboles religieux par les vampires hérétiques.

Le troisième chapitre se veut une description de la manière de jouer l'hérésie, ainsi que des idées de chroniques.

Le chapitre quatre décrit les ennemis de l'hérésie caïnite : l'église, les chevaliers et les vampires.

Le chapitre cinq reprend la Via Diabolis (la Voie du Diable) pour les caïnites hérétiques.

Les deux appendices décrivent 5 personnages non joueurs puis fournissent un nouvel historique, une nouvelle connaissance et de nombreux atouts et inconvénients.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

kahyl  

En oubliant ce que les auteurs ont voulu faire pour donner une ambiance glauque au supplément, tout le reste est plutôt bien. L'Hérésie Caïnite correspond tout à fait à ce que des vampires centenaires, égocentriques, arrivistes, maléfiques, etc. (TM) peuvent faire de la religion.

Pourtant, le plus amusant reste que la majorité de ces hérésies gardent une origine humaine : les vampires ne sont plus très créatifs après tout et parasitent ces différents dogmes... De nombreuses informations m'ont permis d'insérer l'Hérésie Caïnite comme longue intrigue secondaire au sein de la Chronique Transylvanienne. Pour cette ambiance, et les conséquences sur le jeu, j'en suis très content. Pour le reste, je suis plus dubitatif.

Groumphillator  

Ceci n'est pas vraiment une "critique", je vais littéralement gerber sur ce supplément. Canite Heresy représente tout ce qui me dégoute et m'exaspère dans le jeu de rôle : l'utilisation massive et idiote de sordides thèmes graveleux dans l'excuse de jouer et de faire de l'Art. Le but des auteurs ? Le Fric, tout simplement...

Alors, on se revulse devant toutes ces illustrations d'orgies barbares, toutes ces "bases ou trames de scénarios". "Hey les mecs, si on regardait par nos yeux d'américains bien puritains les deviances malsaines de l'Europe médievale et qu'on en profite pour choquer les bons bourgeois ? Ah ouais cool, mais on a déja fait ça pour Shoah ! Bon on a qu'à l'appeler Canite heresy, ce sera trés bien." C'est pitoyable, c'est affligeant. N'allez pas vous plaindre de passer pour des corbeaux sataniste et tueurs d'enfants après ça. Après tout, les navrants auteurs de ce suplément mer**que ne se gènent pas pour vous casser vos clubs, vos associations et la réputation de notre loisir.

Du coup, j'espère qu'on ne verra pas des supplément du genre "Vampire : way of the rape" ou "How killing a children ?" Vous rigolez ? Pourtant avec ce truc qu'on appelle un "supplément" nous n'en sommes pas si loin... Affligeant. Heureusement que je ne l'a pas acheté...

Klamp  

Et un autre supplément qui s'affuble de ce défaut rédhibitoire, une partie fantastique et très pertinente, et une autre bien nulle qui ne sert à rien, que les auteurs ont mis pour charger le papier, à croire que le credo de White Wolf est "vas-y coco, ponds-nous 150 pages et pas une de moins". Alors forcément au bout de 70 ou 80 pages de travail acharné et de recherche poussée, on se retrouve avec plus grand chose à lire.

Les deux premiers chapitres sont les plus denses et les plus utiles, les suivants vont de l'inutile au pas folichon. Reste à voir les critiques qu'on a pu lire ici et là, sur le côté glauque et racoleur de l'ouvrage. Personnellement, je n'ai en aucun cas été choqué par le contenu. Certes on est dans le gras, mais après tout c'est américain et ça n'a pas d'autre but que de montrer à quel point les vampires de l'Hérésie Caïnite peuvent être monstrueux.

En tout cas pour les joueurs des voies du péché et des cieux, un bon ouvrage dont les deux premières parties peuvent être très utiles.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques