Contenu | Menu | Recherche

Globalement inoffensif

Cyberpapacy (The)

.

Références

  • Gamme : Torg
  • Sous-gamme : Torg - 2ème Édition : Eternity
  • Version : deuxième édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Ulisses North America
  • Langue : anglais
  • Date de publication : décembre 2019
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 144 pages couleur à couverture rigide.

Description

The Cyberpapacy est le guide consacré à la Cyberpapauté, le cosm qui a étendu son influence sur la France, l'Espagne et le Portugal, et déborde sur les pays limitrophes, mais aussi après quelques mois de préparation, implanté au Brésil grâce à un nouveau pont maëlstrom. Ces pays, regroupés maintenant sous l'appellation officielle de Saint Cyber Conclave, sont dominés par la figure du Cyberpape Malraux et son église. Cauchemar cyberpunk assis sur l'illusion de réalité grâce aux hologrammes comme sur la virtualité avec le Godnet (Réseau Divin), où chacun DOIT servir l'église pour obtenir des biens ou simplement de quoi vivre, et où la dénonciation des hérétiques est érigée en art de vivre, la Cyberpapauté est aussi traversée de courants d'une résistance à la merci de la moindre délation.

Le supplément s'ouvre sur deux pages pour les crédits et le sommaire. Puis une page de titre, arborant une carte de l'implantation européenne de la Cyberpapauté, ouvre la Player Section.

Welcome To The Cyberpapacy (2 pages) commence par présenter le supplément, essentiellement avec un texte d'ambiance qui voit deux résistants de la Cyberpapauté amenés par le Godnet jusqu'à Rio où ils peuvent assister à l'arrivée du pont maelström de Malraux sur le territoire brésilien.

One Year Later… (16 pages) commence par revenir sur le déroulement de l'invasion de la France par le Cosm de Magna Verita, l'irruption de démons, l'arrivée des cyberprêtres de Malraux qui se présentent comme des alliés de la Terre contre les envahisseurs, la prise de contrôle du Cyberpape. Suit une présentation de la vie dans la Cyberpauté, largement organisée autour de l'Église et du Réseau divin, que ce soit dans les mégacités ou dans les quelques enclaves de campagne. L'influence de la religion se traduit par l'affectation d'un score de Piété à tous les citoyens, évoluant au gré des actions commises ou oubliées, et un barème de points est présenté. Quatre pages sont consacrées à la situation de l'économie, des transports, des loisirs, mais aussi du système judiciaire, avec notamment l'instauration de divers types de "jugements de dieux", qu'il s'agisse de combat avec un champion de l'Eglise ou de vérifier si un individu plongé dans l'eau flotte ou non, Enfin trois pages présentent un survol de l'état des réactions des pays voisins de la Cyberpapauté, en Europe et maintenant en Amérique latine, comme des USA, et une chronologie des événements sur la première année de l'invasion, qui termine le chapitre.

Les chapitres suivants proposent des ajouts aux règles et à la définition des personnages, puis aux différents aspects liés aux Axiomes du Cosm.

  • Storm Knights (6 pages) présente 17 nouveaux Atouts (Perks), liés soit au possibilités notamment offertes par la Cybernétique ou le hacking informatique. En marge de l'Atout Exorciste, un encadré présente la façon de gérer cette activité ;
  • Cyberware (14 pages) commence par préciser la différence entre les cyberwares certifiés, diffusés par l'Eglise avec accès permanent au Réseau divin et surveillance incorporée, et les cyberwares bricolés, échappant au contrôle des prêtres, avant de dérouler une soixantaine de types d'ajouts cybernétiques, répartis en puces de données, implants sensitifs, interface, améliorations physiques, prothèses, armes, ou drones ;
  • Magic (8 pages) commence avec les descriptions des trois types de magie que l'on peut rencontrer dans la cyberpapauté, magie blanche liée à la Terre et la Nature, noire, liée à l'invocation de démons, ou grise interagissant avec la cybertechnologie. Une quinzaine de nouveaux sortilèges sont présentés ensuite ;
  • Les Miracles (8 pages) sont pratiquement réservés, du fait d'une des lois du Cosm, aux tenants de l'Église, et celle-ci est donc présentée avec son histoire dans la Cosm de Magna Verité, ses préceptes et règles, avant les descriptions d'une douzaine de nouveaux Miracles ;
  • The Godnet (14 pages), le réseau de réalité virtuelle relié à pratiquement tout appareil électronique dans la Cyberpapauté, est l'objet du chapitre suivant, qui commence par retracer sa mise en place, la façon dont il s'est étendu mais aussi l'existence des pirates et intrus (un encadré en citent quelques uns célèbres dans la communauté) qui tentent de l'utiliser pour leurs propres besoins ou au service de la Résistance, notamment aujourd'hui dans les régions du réseau qui échappent au contrôle des prêtres, surnommé Pays de Nod. Suit une description de l'organisation du Réseau, la façon d'y accéder et d'y évoluer, la surveillance de l'Eglise et les possibilités de hacking, et enfin les règles régissant les combats dans le Réseau ;
  • Gear (12 pages), enfin, s'attache au matériel spécifique à la Cyberpapauté, couvrant successivement les équipements de base, les armes (une quinzaine), les véhicules (4 modèles terrestres ou aériens), et enfin les cyberdecks et leurs programmes qui se voient dévolus 4 pages.

La deuxième partie de l'ouvrage est consacrée au MJ et s'ouvre sur une page de titre (Game Master Section) comportant les règles de gestion des Possibilités issues d’Aysle, représentées par des jetons de couleur différente des Possibilités de la Terre Pure.

Warzones (14 pages) s'attache à la situation des diverses zones sous la domination de Malraux, la France, la péninsule ibérique et les zones couvertes de la Suisse et l'Italie, et enfin la paertie occupée du Brésil et l'Uruguay. En tant que capitale de l'Eglise, Avignon a droit à une description plus détaillée sur 2 pages, avant que ne soient passées en revues les grandes métropoles puis les zones fermières et sauvages, et enfin le Réseau divin.

Reality (6 pages) s'attache ensuite à la réalité du Cosm, a la façon dont s'expriment ses Axiomes, notamment l'Axiome Social avec la mainmise souhaitée totale de l'Eglise sur la population, mais aussi le faible axiome technologique malgré la technologie cybernétique avancée venue par inspiration divine. Les Lois du Cosm, notamment celle de la Seule Vraie Voie, qui impose à la Réalité de se conformer à la Bible de Malraux, limitant par exemple la possibilité pour les non croyants de la cyberpapauté de recourir aux miracles. Les autres lois comme celle gérant la magie (Law of Heretical Magic), ou l'atmosphère de défiance entre les individus empêchant l'émergence de mouvements de résistance de grande ampleur (Law of Suspicion), la possibilité des Jugements de Dieu (Law of Ordeal) ou le maintien de certains aspects de la société à des niveaux quasi moyenâgeux (Law of Stagnation), suivent.

Malraux And The Church (10 pages) retrace d'abord l'histoire du Cyberpape, depuis son enfance quand il en vint à dénoncer sa mère, son séminaire et sa progression jusqu'au rang d'Inquisiteur, comment au cours d'une retraite il fit la rencontre de l'Obscurificateur Ebenuscrux qui lui offrit les pouvoirs de devenir Cyberpape. et comment il en vint à l'allier au Décharné. Sa personnalité et ses objectifs suivent, avant une présentation des Stelae de Magna Verita (des serveurs situés dans le sous-sols d'églises), l'Obscurificateur Ebenescrux lui-même et les relations de Malraux aux autres Seigneurs, et l'organisation de l'Eglise.

The Delphi Council And The Resistance (10 pages) commence par exposer les difficultés rencontrées dans la lutte contre la Cyberpapauté avant de présenter 7 personnalités liées au Conseil de Delphes, et les ressources de ce dernier dans la cyberpapauté. Enfin la Résistance, avec la façon dont elle peut exister, quelques mouvements et quelques personnalités, est présentée sur 4 pages.

Adventures In The Cyberpapacy (8 pages) s'intéresse d'abord aux thèmes véhiculés par le Cosm, entre l'atmosphère oppressante d'un pays dont la population est surveillée en permanence, s'opposant par précaution à toute résistance au système, les clichés du genre cyberpunk et les aspects magiques et miraculeux de cette Réalité. Des conseils pour mettre en place des aventures dans ce cadre particulier sont proposés, incluant des règles sur les interrogatoires, et pour gérer le Réseau divin.

Threats (10 pages) présente ensuite les descriptions et fiches techniques de créatures susceptibles de se dresser face aux Chevaliers des Tempêtes dans le Saint Cyber Conclave, à commencer par les Gospogs (les créatures mortes-vivantes trouvant leur origine auprès du Décharné), mais aussi un douzaine de créatures d'inspiration divines ou démoniaques, et d'archétypes de membres de l'Eglise.

Eternity Shards (2 pages) présente enfin quelques artefacts à la symbolique telle qu'ils sont chargés de Possibilités provenant de la Cyberpapauté ou de la Terre Pure (le bicorne de Napoléon).

Une page d’Index termine le volume.

Cette fiche a été rédigée le 19 septembre 2020.  Dernière mise à jour le 21 septembre 2020.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.