Contenu | Menu | Recherche

Non, pas l'auteur de Bitume...

SteamShadows

Références

Thème(s) : Historique Fantastique, Inclassables

  • Ouvrages référencés : 3
  • Nombre de critiques : 3
  • Moyenne des critiques : 2,33

Description

Londres, en 1889, est la capitale enfumée d'un vaste empire empire connu sous le nom de Pax Britannica et regroupant la Grande-Bretagne, la France, le Portugal et la majorité des pays du Commonwealth. D'autres puissances se sont unifiées pour faire front contre l'impérialisme de la reine Victoria : l'Alliance (dominée par les Etats-Unis d'Amérique), le Triax (placé sous la coupe de Bismarck dans l'Allemagne prussienne) ou encore l'Empire Russe, chaque clan comptant ses propres colonies un peu partout dans le monde. La guerre fait rage dans certaines régions, comme le front scandinave où Pax Britannica et Empire Russe se livrent à un véritable massacre. 

Parallèlement à la politique, la vapotechnologie a fait son apparition depuis quelques années, multipliant par cent l'impact sur la société de l'époque de la révolution industrielle. Grâce à des chaudières portatives, l'humanité a désormais accès à une puissance énergétique illimitée. Miniaturisées et commercialisées par Sir Rupert Stockwell, citoyen britannique, les célèbres chaudières Stockwell font la renommée de la vapotechnologie de Sa Majesté, et sa suprématie. Mais elles étaient aussi des brèches entre notre monde et un au-delà cauchemardesque. De cet "ailleurs" survinrent alors les Horreurs, des entités malveillantes qui prennent l'apparence de proches disparus pour mieux duper l'humanité. Cette dernière était donc en péril. Stockwell voulut colmater la brèche qu'il avait contribué à ouvrir avec ses chaudières et il devint un chasseur de fantômes. Mais pour une improbable raison, la reine Victoria le mit hors-la-loi et le fit rechercher. Les élucubrations d'un savant ne pouvaient mettre à mal la domination britannique sur le monde ; et les chaudières Stockwell y contribuaient. 

Sir Rupert Stockwell, exilé en France, décida de former des chasseurs d'un genre nouveau, traquant les ombres de la vapotechnologie, les SteamShadows. Ils sont réunis au sein d'Arcades et sont appelés les Initiés, avec une identité secrète pour se protéger des forces de police : par décret de la reine, porter atteinte à l'apparition d'un spectre est désormais un crime... Steamshadows est donc un jeu de rôle mêlant steampunk, horreur, enquêtes dans un monde complexe et en pleine ébullition et action débridée.

Les personnages des joueurs peuvent être créés de toute pièce ou à partir d'un archétype parmi l'aristocrate, le baroudeur, le combattant, le furtif, l'intriguant, le vapotechnologicien, l'inquisiteur et l'ésotériste. La création de personnage repose sur la dépense de points de création permettant d'acheter des valeurs de caractéristiques, des compétences, mais aussi du matériel. Ces personnages sont définis par des caractéristiques physiques (Force, Dextérité, Endurance, Vitesse, Perception), mentales (Savoir, Logique, Volonté, Empathie et Intuition) et ésotériques (Sagesse, Fusion, Résistance, Impulsion et Conscience). Elles sont notées de 1 à 5. Le jeu propose aussi un système de qualités et de défauts. Le choix des compétences permet d'affiner les connaissances et les talents du personnage (de 1 à 4). La création de personnage définit aussi l'influence du personnage (chose importante dans la société britannique) et ses ressources.

La résolution des actions se fait par un test à base de lancer d'un dé à six faces (D6), auquel on ajoute la valeur d'une caractéristique et d'une compétence. Les difficultés sont exprimées à l'aide de tableaux rassemblant toute une série de valeurs pouvant être exprimées en poids, en distance, en hauteur, en valeur, etc. La clé du système réside dans l'utilisation de la vapotechnologie. Ainsi, il est possible d'affiner les réglages d'une chaudière pour en tirer un meilleur rendement et accroître les performances de l'outil, de l'arme ou du véhicule concerné. On fait pour cela appel à la réserve de dés de chaque personnage qui va du D8 au D20. Les joueurs peuvent décider de mettre tout ou partie de leur réserve en commun, représentant les petits conseils que les personnages peuvent se donner entre eux dans le réglage de leurs chaudières. Il est donc possible de remplacer le D6 vapotechnologique de base par un D20 et ainsi réaliser des prouesses dignes des super-héros. Le Maître du Jeu dispose aussi d'une réserve visible. Lorsque surviennent des échecs critiques, il peut piocher dans la réserve des joueurs afin de limiter leurs coups d'éclat, ce qui pousse les joueurs à ne pas tout garder pour la scène finale. Le combat fonctionne de la même manière, avec possibilité de viser une partie précise en augmentant la difficulté.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
SteamShadows
première édition, version de luxe
Livre de baseseptembre 2015JdR EditionsPapier
SteamShadows
première édition limitée
Livre de baseseptembre 2014JdR EditionsPapier
SteamShadows
première édition
Livre de baseseptembre 2014JdR EditionsPapier et Electronique

Ouvrages recherchés

  • L'écran du Maître de Jeu
  • La carte du monde et la carte de Londres
  • Kit de découverte
  • Mother Russia
  • Arcanum horribilis
  • Meddylgar
  • Hypnomachine
  • Horreurs Connues

Cette fiche a été rédigée le 31 décembre 2014.  Dernière mise à jour le 4 janvier 2015.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...