Contenu | Menu | Recherche

A government is a body of people, usually notably ungoverned

Freiburg

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boite cartonnée contenant :
- deux livres format A4 à couverture souple de 96 et 72 pages
- un petit livret agrafé format A5 à couverture souple de 48 pages
- deux cartes dépliantes en noir et blanc de 89 x 58 cm et 43 x 28 cm.

Description

Cette "Freiburg boxed set" contient une description détaillée du coeur de la ville libre de Freiburg, ainsi qu'une campagne se déroulant essentiellement dans la ville. Mis à part un petit livret descriptif et la carte associée, le contenu de la boite s'adresse essentiellement au meneur de jeu. Le supplément Eisen est évidemment très utile à cette boite, notamment pour la campagne.

Le livre "The City of Freiburg", 96 pages, commence sur une introduction générale de quatre pages sur le contenu de la boite et la campagne décrite plus loin. Ensuite vient "History, Law, and Government", une description générale de la ville de cinq pages. On apprend ainsi comment un lieu réputé maudit est devenu une forteresse puis une des plus grandes villes de Theah. On découvre aussi comment cette ville fonctionne avec sa politique "pas de questions" et des services publics quasi-inexistants. La partie suivante "Write-ups of Important NPCs", donne sur quinze pages les descriptions, fiches et révélations de dix personnalités de Freiburg, de Nicklaus Trägue au vilain du scénario. Cette description est immédiatement suivie de deux pages avec des fiches génériques de PNJ type: paysan, soldat, voleur, etc.

La partie suivante, le scénario de la campagne intitulée "Hammer and Tongs", s'étend sur soixante pages. Cette campagne est organisée en quatre "Hard Points"¨qui constituent des étapes nécessaires de la campagne, et onze "Soft Points" qui constituent des scénarios plus ou moins optionnels, reliés à la ville et l'intrigue principale, certains impliquant des sociétés secrètes. Des conseils sont donnés sur comment intercaler les différentes enquêtes. Cette campagne s'adresse principalement à des PJ qui découvrent Freiburg, avec des compétences assez variées, et au moins un Eisenor et deux bons combattants. Elle commence par l'acquisition d'un vieux manoir par les PJ. Elle les implique de plus en plus dans leur manoir et la cité à travers un ennemi influent qu'ils ne découvrent qu'en cours de route, et leur donne plusieurs enquêtes à effectuer dans les différents milieux de la ville. Elle fait monter les enjeux jusqu'à l'équilibre politique global de l'Eisen, et aboutit sur une bataille militaire de grande envergure pour défendre la cité, les Héros essayant de faire la différence.

Arrive ensuite une double page avec des nouveaux avantages dont une école d'escrime qui utilise deux Panzerfausts, et enfin trois tables de rencontres aléatoires en fonction du niveau de dangerosité du quartier, ainsi que quelques consignes sur des interactions possibles : chien errant, groupe de bateleurs, cadavre, etc. La quatrième de couverture présente très sommairement la ville et son königreich en entier, avec sa situation géographique à la frontière de trois autres königreichs.

Le petit livret "Welcome to Freiburg", destiné aux joueurs, ou plutôt à leur personnages, présente une description du coeur de Freiburg sur 48 pages, à la manière d'un guide local écrit par un habitant, avec quartiers, bonnes adresses, présentation des personnalités et récits d'habitants. Il est complété par la carte de 89x58cm où les principaux endroits du coeur de la ville sont indiqués. La carte de 43x28cm reprend quant à elle la précédente, en y rajoutant un quadrillage qui renvoit aux pages des descriptions dans le livre "The Sights of Freiburg".

Le livre "The Sights of Freiburg" décrit en détail sur 72 pages les lieux de la ville. Chaque double page décrit un secteur du quadrillage du coeur de la ville, avec une petite reproduction annotée du secteur. Chaque lieu annoté est alors décrit en quelques lignes, avec éventuellement des secrets et fiches de PNJ concernés. Ces lieux annotés sont au total au nombre de 229, et décrivent commerces, auberges, manoirs, groupe d'habitations, repères secrets, etc. Ce livre se termine par des cartes d'habitations types, un plan de marché et d'une cathédrale, un index alphabétique et un index numérique des annotations. La quatrième de couverture reprend une carte coloriée en fonction du niveau de dangerosité des quartiers, qui renvoit aux tables de rencontres aléatoires contenues dans le livre "The City of Freiburg".

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

zanwot  

Ceci est clairement LE meilleur supplément de 7ème mer selon moi, même si c'est dur de comparer car il ne s'adresse qu'au MJ vu que c'est un cadre de campagne. Certains affirment que c'est le meilleur supplément de ville de l'histoire du JdR, mais ça moi je ne peux pas juger. En tout cas la richesse des descriptions, des ambiances, des détails et les innombrables pistes d'intrigues sont sans comparaison dans la gamme, avec plein de lieux vraiment insolites. Ca me redonne furieusement envie de maîtriser une partie.

Au passage, un avantage de Freiburg est d'être tellement cosmopolite que l'ambiance est plus cape et épée traditionnel que dans le reste de l'Eisen, même si elle est très excentrique et un peu gothique. Pas la peine de parler des polices privées et autres corruptions qui sont autant de moteurs de jeux classiques. Les tables de rencontres aléatoires me faisaient très peur, mais en fait on est loin du donj', et avec chaque rencontre est proposée une petite piste d'intrigue. Le matériel est très bien pensé en général, avec la grosse carte côté joueurs, la petite côté MJ, etc.

Alors voyons les défauts, ça sera plus simple : Les pnj génériques, paysan, spadassin, bateleur, etc. on aurait aimé les avoir dans le livre du maître tellement c'est fondamental. Mais surtout on aurait aimé une vraie illustration du pont en squelette de Drachen, de la tour d'ossements et de la cathédrale d'ossements aussi. Pour compléter les deux index des lieux, cela aurait été bien un index par type de lieu, genre pages jaunes, mais on est déjà bien servi quand même. En général on aurait aimé toujours plus de matériel, plus de plans d'habitations, plus de pnj, plus...

Au niveau de la campagne je ne l'ai pas encore faite jouer, mais franchement elle est très bien construite, avec des considérations "et si vos joueurs décident plutôt de" forcément utiles. Comprenez bien qu'elle fait 60 pages sans les cartes et les lieux, les PNJ, etc. Selon des échos que j'en ai eu un choix délicat est comment impliquer les PJ dans la bataille finale pour qu'ils en profitent au mieux : en première ligne, en officiers, ou en mission "commando"?

Ne me demandez pas pourquoi ça n'a pas été traduit, c'est clair que c'est dommage.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques