Contenu | Menu | Recherche

Je demande qu'on sorte des jeux de rôles convenus et des scénarios écrits d'avance (N. Sarkozy)

W3 - Flight of the Red Raven

.

Références

  • Gamme : Pathfinder - Golarion
  • Sous-gamme : Module / Modules
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Paizo
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mai 2008
  • EAN/ISBN : 978-1-60125-101-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret à couverture souple de 32 pages en couleurs.

Description

Ce scénario fait partie de la série des modules Pathfinder. Il s'agit de petits scénarios prêts-à-jouer, situés dans le monde de Golarion, et fournis avec des personnages pré-tirés. Cette aventure est prévue pour des personnages de niveau 4. Les modules de la série W sont orientés vers les aventures en territoires sauvages ("Wilderness").

Dans Flight of the Red Raven, les personnages vont se lancer à la poursuite d'un bandit de grand chemin, afin de récupérer un artéfact. Ils découvriront en cours de route que l'artéfact est bien plus important qu'il n'y paraît, et que le bandit n'est pas la plus grande menace qui pèse sur eux.

Les 27 premières pages constituent le scénario en lui-même, avec introduction et synopsis, puis descriptions des différents événements qui forment la trame de celui-ci. Un premier appendice donne les caractéristiques des nouvelles créatures rencontrées. Un deuxième appendice fournit des informations sur les Fog Peak Mountains, où se déroule l'aventure, et de nouveaux objets magiques présents dans le module. La dernière page présente comme à l'accoutumée les quatre personnages prétirés. La deuxième et la troisième de couverture proposent les plans des différents endroits visités au cours de l'histoire.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 15 février 2014.

Critiques

The King  

Ce scénario est une course-poursuite doublée d’un petit « dungeon crawling », à la recherche d’un voleur parti secourir sa dulcinée. En ce sens, la première partie est bien, voire très bien ; l’individu en question, le fameux Red Raven est une sorte de Robin des Bois par opportunisme. Ses compagnons issus d’environnements divers empêchent les aventuriers de le rattraper trop tôt, mais ils cherchent plus à retarder qu’à tuer et sèment des pièges assez peu mortels.

Une fois dans le donjon, dirigé par un méchant djinn banni par les siens, cela devient moins une partie de plaisir que de survie, mais ici aussi, il est possible de discutailler dans une certaine mesure avec certains monstres et/ou prisonniers humains.

Ce module est intéressant en ce sens qu’il laisse le champ libre à la discussion avec des PNJ initialement antagonistes et d’en faire des alliés. C’est ce que j’ai particulièrement apprécié, par rapport à un hack and slash classique, même si on peut bien sûr le jouer sous cet angle. De même, les relations entre les simples villageois et les autorités évolueront en fonction de ce que font les PJ : ils doivent certes ramener l’objet volé, mais livreront-ils également le voleur ? On perçoit donc une histoire et un monde vraiment vivant. En somme, une bonne aventure avec des petits plus qui en font un scénario supérieur à la moyenne.

 

Critique écrite en mars 2018.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques