Contenu | Menu | Recherche

N'est pas mort celui qui peut être l'objet d'un crowdfunding

Panty Explosion

.

Références

  • Gamme : Panty Explosion
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Max Ravage
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2009
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 246 pages format A5.

Description

Le livre de base de Panty Explosion est présenté comme un cahier d'étudiant, divisé en cinq chapitres. Le premier d'entre eux (1 page) présente le jeu et le jeu de rôle en général. Le deuxième chapitre (23 pages) décrit les règles de création d'une étudiante : le choix d'un nom, d'un groupe sanguin, d'un signe du zodiaque, des éléments, des traits et de la meilleure amie et de la pire ennemie sont ainsi traités avec de nombreux exemples. Le chapitre se termine sur une liste de 52 agendas.

Le troisième chapitre (14 pages) présente le coeur du système de jeu. Les six étapes de la résolution d'un conflit sont décrites, avec un exemple de conflit de trois pages. Les règles sur la popularité et les pouvoirs psychiques terminent ce chapitre.

La manière de mener une partie de Panty Explosion occupe le quatrième chapitre (26 pages). Le rôle du superintendant (le MJ), la manière de créer une scène ou un scénario en s'aidant des cinq éléments, une école ou un adversaire pour les étudiantes sont tour à tour abordés. Une liste de PNJ, de démons et d'organisations pouvant être utilisés dans les parties clôt le chapitre.

Le dernier chapitre (24 pages) du livre de base est une présentation du système scolaire japonais, de manière générale, mais également du point de vue de la vie quotidienne d'une étudiante, ainsi que de la ville de Tokyo et des différentes religions pratiquées au Japon. Le chapitre se termine par une liste de noms japonais. L'ouvrage se conclut par un modèle de fiche de personnage.

La version française de Panty Explosion est une traduction augmentée. Elle reprend les mêmes chapitres que l'édition anglaise mais en ajoutant à ceux-ci du matériel :

  • 50 agendas, des objectifs supplémentaires pour les personnages,
  • une introduction plus développée pour les débutants,
  • davantage de développement sur les pouvoirs psy,
  • davantage d'informations sur le Japon et le système scolaire japonais.

La version française propose, de plus, une nouvelle fiche de personnage et un chapitre supplémentaire contenant plus d'informations de contexte, ainsi qu'un scénario inédit, Appel Manqué, propulsant les lycéennes sur les traces d'un drame amoureux adolescent, vieux de 15 ans. La mise en page de la traduction a aussi été revue et des photos viennent agrémenter cette dernière.

Cette fiche a été rédigée le 22 mars 2010.  Dernière mise à jour le 23 mars 2010.

Critiques

cailhin  

J'étais curieuse de lire Panty Explosion, dans l'idée de maîtriser une ou deux parties amusantes dans une ambiance "pulp" et second degré.
Vu le concept du jeu et son titre, je ne m'attendais pas à ce que ça vole très haut. J'ai été déçue : c'était pire.

Mauvais points :

- Le style de l'auteur : entre le misogyne et le pervers. Certes, pour jouer une lycéenne japonaise, il faut quand même un second degré, ce que l'auteur ne semble pas avoir. Il glisse plutôt différents sous-entendus sexuels dans ses textes, qui n'apportent rien. Par exemple : "lorsque les superpouvoirs s'enclenchent, les cheveux et les vêtements (!!!!) et votre lycéenne peuvent complètement brûler."
Autre élément agaçant, la série de qualificatifs utilisés pour alterner avec le terme "étudiante" : nanas, nénettes, gonzesses...

- le système de jeu : il se veut simpliste et fluide, mais il est flou et au final incomplet.
Il conviendrait si on se limitait à des scénarios de type "Lycéenne RPG". Mais le jeu se base aussi sur le principe qu'à la fin de toutes partie, il y a un monstre à affronter. Lequel monstre est difficilement tuable sans superpouvoirs. Sauf que ces pouvoirs sont simplement listés dans le livre, mais pas quantifiés. De même, les monstres n'ont pas de caracs précises, au MJ d'adapter.

Autre exemple, les compétences sont décrites dans des "traits", décrits en phrases, que l'on peut interpréter plus ou moins librement pour maximiser sa fiche.

- les illustrations de qualité inégale. De plus, l'édition FR rajoute quelques photos banales tirées d'un blog d'une cosplayeuse (qui n'est pas même asiatique).

Ni + ni - :

- L'idée que la fiche de perso est faite comme une carte d'étudiante. Les caracs basées sur les signes astrologiques, et autres. C'est original, à défaut d'être pratique.

- Le concept de se choisir une "meilleure amie" et une "rivale" parmi les autres personnages. Cette dernière décrivant les résultats de vos actions. C'est original mais pas terrible pour la cohésion du groupe. De plus, risque de perte de temps en discussions/négociations si le MJ doit ensuite corriger ou ajuster une description faite par une Rivale pas assez cruelle ou au contraire trop clémente.

- Le format du livre de base, style manga : facile à transporter, couverture plus épaisse mais souple. La mise en page est correcte. Malheureusement la première édition est parsemée de fautes d'orthographe (le genre de fautes qu'on voit en relisant, mais qui échappent aux correcteurs automatiques).

Et parmi les bons points :

- le concept du jeu, qui sympa et original pour une partie "sans prise de tête". Au second degré, il y a moyen de s'amuser.

- les explications sur la société et la religion japonaise, très intéressantes et indispensables pour maîtriser si vous n'êtes pas un fan du Japon.

Conclusion : je reste sur mon envie de Lycéenne RPG façon pulp, mais je vais plutôt utiliser un autre système de jeu, comme celui d'Anima par exemple.

Critique écrite en avril 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :