Contenu | Menu | Recherche

Le GROG est votre ami

Mystères (Les)

.

Références

  • Gamme : Nephilim
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Multisim Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1994
  • EAN/ISBN : 2-909934-12-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 176 pages à couverture souple.

Description

Ce supplément nous décrit l'Arcane Mineur de l'Epée : les Mystères. Une première partie nous dévoile l'histoire des humains rescapés de l'Atlantide qui, suivant Prométhée, fondèrent l'Arcane. L'organisation accumula connaissances et artefacts magiques durant la période qui suivie la chute, exploitant chaque conflit à son avantage. Influençant les sociétés humaines en agissant par l'intermédiaire de multiples cultes au fil du temps, leur puissance fut mise à mal par les grandes religions monothéistes au profit des autres Arcanes Mineurs. Serviteurs d'Orphée - qui revînt d'Hadès porteur de tablettes contenant les connaissances de Prométhée, dictées par ses disciples les Titans - les Mystes ont traversé notre histoire jusqu'en cette fin de millénaire.

Les Titans sont les fondateurs des Cinq Fleuves de la Tradition constituant les Mystères: Zénith, Midi, Orient, Septentrion, et Occident ; eux-même subdivisés en Rivières, Ruisseaux puis en Sources, chacun regroupant de nombreuses Chapelles. Chacun des Fleuves a ses propres particularités, possessions et rites initiatiques décrits dans la deuxième partie de l'ouvrage.

La dernière partie dévoile l'Hadès, ce réseau souterrain saturé d'orichalque ou Prométhée entouré des Titans a été enchaîné. Nous y apprenons la destinée d'Orphée, la nature des cinq Fleuves et des Titans, puis l'existence des Daïmons. Ces créatures, effets dragons d'Orichalque peuplant l'Hadès, sont utilisées par les grands prêtres des Mystères... à moins qu'ils ne soient manipulés ? Pour finir on trouve deux groupes : les Exilés et l'Ordre des Pythagoriciens, sans oublier un scénario d'investigation : "Les Maudits Harmoniques" qui conduira vos joueurs de Paris à une petite île méditerranéenne, en passant par Amsterdam.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Belial  

Ce supplément est très analogue à celui dédié aux Selenim, c'est une sorte de description "en situation": rien de mécanique là dedans, et l'image que l'on se fait de cette arcane mineur est très précise et claire à la lecture de l'ouvrage.

Le Nain Borné  

Les mystes et leur société secrète, les mystères. Acteur incontournable de la scène occulte dans Nephilim. Avant de lire ce supplément vous ne savez rien d'eux et après il vous semble les connaître sur le bout des doigts. C'est que cet opus est très complet donc un peu lourd mais sûrement très utile à l'univers de jeu. Les mystes, assurément plus dangereux que les templiers, vous reservent de grandes surprises.

gregoire_lk  

Après les Templiers, ce supplément était une grande bouffée d'air !

Il présente ainsi un Arcane mineur fort différent du Bâton, beaucoup plus hétéroclite, malgré les obédiences du Temple. L'écriture fait que l'on plonge plus dans l'univers personnel des Mystes qu'on nous ne les décrit en terme d'utilité pour le MJ. C'est relativement déroutant et on peut avoir l'impression, au final, que le sup. n'est pas ce qui se fait de mieux en terme de "matériel". Surtout que, éternel problème à Nephilim, la puissance des Mystes est difficilement quantifiable, malgré leurs rituels fort "exotiques".

Et cependant, le sup. offre une incroyable richesse à l'univers de Nephilim, ne serait-ce que par cette étrange relation qui noue Mystes et Immortels. Curieux mélange de vénération et de haine pour les uns, étrange sentiment qui oscille entre la revanche contre des disciples traitres et des Initiés qui les comprennent pour les autres. Sans parler des Daïmons, de l'Hadès... Bref, les Mystères est un supplément majeur pour Nephilim.

A côté des Mystes sont d'ailleurs présentés les Exilés, curieux Nephilim réfugiés dans l'Hadès et les Pythagoriciens... Bref, un supplément que l'on se doit d'avoir dans sa bibliothèque !

Tofkaër  

Après le Bâton, l'Epée : travaillée, à double tranchant et ici, à double sens.

Premier détail de l'extension, elle est organisée en "Chants". Tout est fait pour que l'ambiance trouble des Mystes soit là : retour obligé sur le mythe de Prométhée, importance des rituels pour tous les membres, liturgie, tout est là.

Les Chapelles, les Rivières, les Fleuves... surprennent plus les uns que les autres. Mais, c'est peu exploitable, en l'état. C'est un excellent terreau où le meneur peut venir puiser, les différents Mystes offrent une souplesse pour la mise en scène, ils sont toujours surprenants.

Des bonnes surprises (l'Occident) et dans l'ensemble on sent que l'auteur est allé au bout de ses idées, tout ce qui peut avoir un rapport - même indirect ou lointain - avec les Mystes, est écrit. L'ouvrage ne vieillit pas, donc.

Le scénario ? Baroque, complètement déroutant pour des Nephilim habitués à la rudesse du Bâton, un régal pour le/la MJ qui a l'opportunité de jouer des personnages hauts en couleur.

Tchac  

Ce supplément m'a déplu. L'ambiguité des rapports entre les Mystes et les Néphilims est mal rendue. Les chasses saturniennes sont ridicules : mais oui, des traques de Néphilims criées sur les toits et inscrites dans l'éther.

On rajoute de nouvelles entités d'Orichalque mais sans rien préciser de leurs moyens réels d'actions, etc. Les Fleuves ne sont pas convaincants et on y ressent trop l'influence de Vampire.

Enfin ce supplément contredit les éléments donnés antérieurement dans le guide sur les Templiers notamment sur les terres rares, censées n'être connues que des Templiers. Ce type de "révélation-du-background-subjectivisé" aura tendance à se répéter par la suite et à parfois faire songer à des coups marketing.

D'où mon 2. Ce n'est pas exécrable pour autant, le 1 aurait été immérité.

doustache  

Je viens de relire ce supplément près de 20 ans après l'avoir lu pour la première fois et j'avais oublié à quel point il est excellent. On a droit avec ce livre à un bon gros supplément de background magnifiquement bien écrit par Stephane Marsan et magnifiquement présenté par feu l'équipe de Multisim. Papier glacé, belle mise en page, illustrations efficaces, peu de coquilles... sur la forme c'est vraiment très bien. On sent que Multisim souhaitait faire aussi bien que pour Selenim.

Le fond quant à lui est à l'avenant. Il d'écrit avec force détail et de manière tout à fait passionnante l'historique, les buts et l'organisation des Mystères. Marsan réussit, à mon sens, l'exploit de fournir énormément d'informations tout en restant clair et organisé. Alors que Les Templiers était un vrai fouilli dans lequel il était difficile de se retrouver, ici tout est clair et bien organisé. Les chapelle sont divisées en 7 grades initiatiques et en trois niveaux d'importances différentes : fleuve, rivière et ruisseau. Simple et efficace.

Les Mystères sont une organisation vraiment fascinante, très différents de leurs cousins les templiers. Leur caractère "baroque" et antique leur donne une saveur décadente toute particulière. D'ailleurs, le travail effectué par Marsan est si bluffant qu'il est difficile de démêler l'Histoire Invisible de la réalité. La relecture des mythes antiques à la sauce Nephilim est très bien faite et rend l'arcane de l'épée tout à fait indispensable à mettre en scène dans une partie.

On a reproché à cette faction d'être trop puissante et de "grobiliser" le jeu. Je ne suis pas du tout d'accord. Tout d'abord, il est évident que les adversaires des PJ doivent être puissants, sinon, quel intérêt de les affronter? A vaincre sans péril on triomphe sans gloire. De plus les Mystères sont effectivement, "potentiellement" très puissants (accès à l'orichalque de l'Hadès, Daïmon, rituels...), mais cette puissance est tempérée par de nombreux facteurs :

- les Mystères sont peu nombreux

- ils sont désorganisés depuis 2000 ans

- les Daïmons sont dangereux à manipuler

- les seuls initiés capables d'aller en Hadès deviennent fous

- ils sont en guerre contre les autres arcanes mineurs

- des Nephilim sont infiltrés parmi eux tout comme des Selenim

Le scénario fournit à la fin de l'ouvrage n'est pas exceptionnel mais est tout à fait adapté à des joueurs et des meneurs débutants à Nephilim (intrigue simple, assez linéaire, on ne croule pas sous les concepts parfois durs à appréhender et qui sont légions dans ce jdr).

Bref. Ce supplément est indispensable et peut même servir pour d'autres jeux dans lesquels sévissent des sociétés secrètes.

 

Critique écrite en mai 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques