Contenu | Menu | Recherche

La vie, le jdr et le reste...

Archives Secrètes du Duc de St-Amand

.

Références

  • Gamme : Nephilim
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Multisim Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1995
  • EAN/ISBN : 2-909934-29-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 78 pages à couverture souple, et un livret de 16 pages, le tout rangé dans une couverture souple indépendante

Description

Ce livret est présenté sous la forme d'une compilation faite par le duc de St-Amand de correspondances, de rapports de recherche et d'études sur des sociétés secrètes, organisations ou complots pouvant être utilisés pour agrémenter vos créations.

Il est composé de trois parties. Une sur les correspondances du duc où nous découvrons le cirque Donatelli, la Fraternité Immatérielle et un étrange personnage : Wolfgang Martensen. La seconde porte sur ses recherches à propos de certains aspects du monde occulte : les conjurés d'Arcadie, l'oeil de lumière et les Héritiers. La troisième partie traite de rapports transmis ou reçus par le duc sur le Roi Carnaval et la croisade des fous, La Très Sainte Trinosophie et enfin In Arte Veritas Est (I.A.V.E).

Chacun des thèmes abordés est développé sur 7 à 10 pages, on y découvre la nature des groupes décrits et leurs plans. On y trouve des personnages qui pourront faire des alliés ou des ennemis des Nephilim. Ces groupes qui sont à l'écart des grandes institutions du monde occulte (Arcanes Mineurs et Majeurs) apportent des éléments permettant de développer des intrigues en marges des plans officiels. Le deuxième livret contient des aides de jeux : articles, lettres, etc. Le maître de jeu pourra les utiliser afin d'introduire dans ses scénarios les différents éléments détaillés dans le premier livret.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Emmanuel 'ketzol' LANDAIS  

Les archives du Duc est un excellent supplément autant au niveau de son contenu que de sa mise en page, qui est excellente !

Pour écrire vos propres scénarios, il est indispensable. Le tout présenté sous la forme de dossier. Un supplément incontournable pour Nephilim !

Cédric Ferrand  

Des personnages, des organisations, des groupuscules, leurs motivations... Rien que du bonheur. C’est joliment mis en page, c’est très sympathique à lire et cela donne des tombereaux d’idées même au plus indigent des MJs. Lisez-le et inspirez-en vous pour écrire vos propres scénarios ou pour improviser quand les joueurs font quelques choses que vous n’aviez pas prévu.

C’est ce genre de supplément qui donne vie à Nephilim en proposant des histoires utilisables et modifiables à volonté. Bref, les archives du Duc sont d’excellents ingrédients mis à votre disposition, il ne vous reste plus qu’à trouver votre propre recette et à servir très chaud aux joueurs...

Tofkaër  

Je ne sais pas si c'est le format, les illustrations ou le ton confidentiel de l'extension qui me séduit le plus. Au programme et pêle-mêle des humains initiés, de la Lune Noire, du khaïba, des Templiers, de la Kabbale, de l'Alchimie et un Arcane majeur.

Les différents dossiers, quoiqu'inégaux (je suis toujours très sceptique lorsque je vois une grosse bête apparaître derrière des intrigues) sont divisés en trois parties : correspondances, rapports, études ; avec un nombre de pages sensiblement égal (entre 7 et 10) pour chacun, le lecteur appréciera surtour les dernières pages de chaque dossier.

Je m'explique : "Spéculations" permet d'avoir une matière très dynamique pour jouer ; elles concluent par un certain suspense, des sous-entendus, des remises en question de parties de l'univers de Nephilim. Si les questions vous plaisent, libre à vous, avec quelques petits efforts, de retravailler le corps du texte.

A l'opposé, si certaines questions semblent trop évasives ou tirées par les cheveux, les dossiers restent jouables sans sombrer dans le simplisme.

Ce n'est donc pas uniquement l'illustration de pans de Nephilim, c'est aussi une bonne méthode pour les meneurs et joueurs de se réapproprier un jeu qui pèche parfois par complications inutiles.

Loludian  

Un supplément vraiment excellent. De nombreuses factions, de nombreux personnages, de nombreuses situations, de nombreux lieux, et de nombreuses motivations.

Du matériel brut pour faire des scénarii. Pas de formatage, des groupes intéressants, des histoires hors du commun, des antagonismes et des mystères séduisants, tout ça donne vraiment envie de faire jouer à Nephilim, parce qu'il y a vraiment de quoi !

De plus, le format est original (deux livrets contenus dans une sorte de pochette), et pratique pour les photocopies à donner aux joueurs. Le tout donne vraiment l'impression d'être réellement les notes et les impressions du Duc, et c'est génial.

matreve  

Voilà un supplément plus beau que bon mais qui mérite amplement son 4 grâce à la finition de son contenu.

Explications : sous une présentation impeccable (maquette et format de pochette cartonnée avec son livret d’aides de jeu), le titre ajoute à l’atmosphère classieuse de ce supplément (le nom Duc de Saint Amand fait vraiment Vieille France et renforce l’authenticité supposée de ces archives).

Une fois ces louanges faites, revenons tout de même un peu contenu. Toujours dans les louanges et dans la présentation, il faut reconnaître que c’est remarquablement bien écrit. Les auteurs ne sont pas des scribouillards de fanzines et rendent le supplément très plaisant à lire.

La déception vient surtout que ce supplément ayant été écrit à plusieurs, on sent des styles différents et au final, bien que chaque approche soit originale, les aides de jeu présentées ne se valent pas toutes. Tantôt poussives, tantôt jouissives, elles auraient tort toutefois de ne pas mériter votre investissement car vous trouverez certainement chaussure à votre pied.

Leur grand mérite est en effet d’emmener vos Nephilim vers de nouveaux défis occultes qui ne contiennent ni Templiers, ni Selenim. Tout n’est pas à reprendre forcément comme tel, toutes les factions présentées n’ont pas forcément vocation à rajouter à la complexité déjà trop complexe des puissances en présence dans l’univers de Nephilim.

Mais le supplément est suffisamment organisé intelligemment et bien écrit pour rester un ajout fortement recommandable à votre collection, quand bien même vous n’utilisez pas l’ensemble de son contenu.

Critique écrite en mars 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques