Contenu | Menu | Recherche

Dans un verre, 2 cuillère à soupe de sucre, 1 mesure de rhum, eau bouillante, tranche de citron

Bestiaire

.

Références

  • Gamme : Maléfices
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles
  • Editeur : Descartes Editeur
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1987
  • EAN/ISBN : 2-904783-55-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 112 pages à couverture souple.

Description

Comme son nom l'indique, ce supplément contient la description de nombreux animaux, qu'ils soient familiers ou fantastiques.

Une rapide présentation des différents auteurs de plusieurs Bestiaires réputés et de l'histoire du bestiaire en général fait l'objet d'une introduction (3 pages).

Suit une partie intitulée "Les animaux familiers" (39 pages) qui présente surtout des animaux "classiques" tels l'aigle, l'araignée ou même les chiens et chats. Des nouvelles donnent des exemples de ce que l'utilisation d'une créature si habituelle peut donner dans une partie.

"Le petit peuple et ses amis" fait 17 pages et décrit farfadets et lutins, bien évidemment. Mais s'y retrouvrent également la licorne, le basilic et autre vouivre. Cette partie regroupe surtout les créatures terrestres. En tout, ce sont 19 créatures qui sont ici décrites.

"Au bord de l'eau" (3 pages) s'attache à décrire les créatures vivants autour des lacs et des étangs. Ici, ce sont 6 créatures et un sortilège qui font l'objet d'une présentation.

"La Mer" (11 pages) décrit des créatures marines et aquatiques. Entre Kraken, sirènes et tritons, ce sont 8 créatures qui sont décrites. De multiples récits de vieux loups de mer confrontés à l'une ou l'autre de ces créatures font également partie de ce chapitre.

"Nessie et ses amis" (7 pages) est dédiée au mythique monstre du Loch Ness. Histoire, théorie scientifique et photo ponctuent ces pages.

"Bestiaire, s'il vous plait" est en fait une page sur les différentes façons de passer de l'état d'être humain à celui d'animal. Elle introduit la partie sur les loups-garous de 6 pages qui suit. Outre un rapide conte et d'étranges faits divers historiques, des sortilèges liés aux lycanthropes sont proposés.

Les 8 pages suivantes sont dédiées à la "Bête du Gévaudan" à travers des faits historiques et des rumeurs.

La dernière créatures de ce livret n'est pas la moindre puisque c'est le vampire ("Grand-père que vous avez de longues dents" - 8 pages). Cette partie, comme les deux précédentes, est truffée d'anecdotes historiques et de sortilèges.

Une page sert de conclusion au Bestiaire, suivie d'une courte bibliographie.

Le système de jeu a droit aux 3 pages suivantes dans une partie intitulée "De l'application du surnaturel en termes de jeu", suivi par un récapitulatif des actes magiques du livre en forme de tableau sur une page.

Suivent la table des matières et une publicité sur une page pour le Hors-Série 88 nommé "Enfer et Lieux Maudits".

Aucune des créatures présentent dans cet ouvrage ne possède de caractéristiques chiffrées. Le livre privilégie en effet les descriptions physiques et morales de chaque sujet. Chacun de ses chapitres est parsemés de contes, de dictons, de légendes, et de sortilèges liés d'une façon ou d'une autre à un animal. Les sujets les plus irréels ont droit à des croquis.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Hachman  

Si certaines extensions se contentent d'aligner tables, statistiques et autres données chiffrées, ce n'est pas le cas des deux pour Maléfices. Ce deuxième ouvrage est aussi agréable à lire que le premier et aussi bien rempli d'histoires et d'idées pour concevoir de nouvelles aventures, ce qui manque le plus à Maléfices (pas les idées, mais de nouveaux scénarios). Plein de monstres et bestioles en tous genres donc, mais présentés au travers de leurs légendes et non comme des adversaires potentiels ; le pire ennemi de l'homme, c'est l'homme, et cela suffit pour faire d'excellente histoires...

Wintermute  

Mon bestiaire de chevet (avec celui de Dragonlance 5th Age). Si vous aimez les vieilles légendes, si vous aimez avoir peur et si vous êtes en panne d'inspiration, jettez vous dessus.

Toutes mes aventures pour Malefice, et même pour d'autres jeux d'horreur, sont souvent parties d'une description, d'une nouvelle ou d'un sort qui remplissent cet excellent supplément. Un must !

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques