Mimura - The Village of Promises

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 48 pages à couverture souple.

Description

Ce module offre un cadre de campagne complet pour un groupe de personnages débutants. Il est conçu sur un modèle similaire à celui de la Cité des Mensonges, même si le village décrit est de taille beaucoup plus modeste. Les joueurs sont supposés être de jeunes samouraïs fraîchement sortis de leur dojo et postés dans le village pour aider le seigneur local soit en tant que magistrats d'émeraude (campagne multi-clan), soit en tant que membres d'un même clan.

Le village est en fait constitué de trois hameaux qui sont devenus suffisamment grands pour ne plus former qu'une seule agglomération. La vie quotidienne du village est décrite suivant plusieurs aspects (fêtes, coutumes locales, etc.). L'implantation précise de Mimura n'est pas fournie ce qui permettra au maître de le placer sur les terres du clan qui correspond le mieux à sa campagne, ou dans une zone non-contrôlée. Des encadrés insérés dans les descriptions donnent des informations supplémentaires pour un village se trouvant sur les terres d'un clan particulier, ainsi un Mimura se trouvant sur les terres de la Grue n'est pas identique à un Mimura en terre Crabe. Le village est décrit maison par maison, avec leurs habitants. Pour la quasi-totalité des maisons, l'auteur fournit une idée de scénario à développer, ce qui fait du village une base idéale pour une longue campagne.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 7 février 2010.

Critiques

Le Moine Errant  

Un très bon supplément. Il s’agît d’une aide très précieuse à l’imagination d’un meneur de jeu et pour un prix réduit. Cet ouvrage nécessite du travail de la part du meneur car il n’y a pas de scénario développé accompagnant l’ouvrage mais seulement des pistes.

En fait, cet ouvrage est parfait pour les meneurs qui créent leurs propres scénarii mais n’ont pas le temps ou ne souhaitent pas développer le cadre où se déroulent ceux-ci. Avec Mimura, on est en présence d’un décor prêt à jouer et intéressant, directement exploitable et adaptable par tout meneur puisque le village peut-être situé sans trop de difficultés dans n’importe quel clan. De plus l’histoire, les cérémonies, certaines personnalités en font un lieu unique et attachant.

Mais surtout, je pense que Mimura vient boucher un des derniers vides que comptait encore la gamme L5R. Celui du décor de campagne non urbain et pour "petits niveaux". Pour tout ceux qui rêvent de recréer "Les Sept Samouraïs", "Yojimbo" ou "Sanjuro", c’est vraiment le cadre idéal. De ce fait, il convient très bien à des personnages débutants (avant d’aller se frotter à Ryoko Owari ou Otosan Uchi) ou plus encore à un groupe de Ronins (cf les classiques de Kurosawa) et/ou à des moines (très facile d’imaginer un monastère à proximité qui éduque et protège la petite communauté de Mimura).

Un petit supplément qui donc vaut le détour.

Loris Gianadda  

Mimura, un village qui vous fait beaucoup de promesses...

Une tripotée de PNJs en mode "le pauve Toshi a un souci de rats dans son garde-manger", "Kaneda ne sait plus où il a garé son cheval parce qu'il était bourré, le voilà bien embêté"... Quelques lieux, aussi "alors y'a une forêt pleine de mystères mystérieux. Ah, et une autre forêt moins bizarre. Et un petit pont de bois, qui ne tient plus guère que par un grand mystère et deux piquets tout droits."

Ca peut être rigolo pour faire jouer un petit groupe de Ronins en mode "7 samourais" mais ça manque de souffle. A la limite, en faire une base arrière d'une campagne, en jouant les péripéties entre deux trucs plus intéressants ("non, Kaneda, j'ai pas le temps de trouver ton canasson, faut que j'aille latter de l'oni, là").

Les adventure seeds sont elles aussi peu intéressantes.

Le MJ a un _gros_ boulot pour en faire quelque chose, afin que ça ne se limite pas à "résoudre le problème du paysan en J27".

1/Il y manque de l'interconnexion entre les PNJs, déjà, comme l'avaient fait City of Lies ou Village of Hommlet (dont Mimura se réclame).

2/Il y manque un truc de fond : les trucs proposés ne sont que des débuts de commencement d'idées d'utilisation, genre "si vous faites des ronins, ben ils seront accueillis par la population et, sûrement que toi MJ, trouveras quelque chose à faire". Super, j'y aurais pas pensé tout seul, mais encore ?

Là, on a juste une liste de maisons avec des habitants à qui il arrive/est arrivé tel ou tel incident, telle ou telle péripétie mineure. Pas de liant, rien. A toi de te démerder.

Le MJ doit donc faire le plus gros du boulot et c'est dommage.

Critique écrite en janvier 2019.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques