Contenu | Menu | Recherche

Pour ceux qui kiffent grave le jdr.

Castle Brass

.

Références

  • Gamme : Hawkmoon
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Mongoose Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juin 2008
  • EAN/ISBN : 978-1-906103-15-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 110 pages.

Description

Castle Brass présente la Kamarg du Tragique Millénaire, un endroit reculé et sauvage qui se remet, sous la férule du comte Airain, de la tyrannie d'un puissant sorcier. Contrairement au supplément sur la Kamarg paru pour la seconde édition du jeu, qui présente la région aux diverses époques couvertes par les romans de Moorcock, Castle Brass se concentre sur la période du règne du comte Airain, soit deux ans avant l'invasion granbretonne.

Le premier chapitre (The Kamarg, 27 pages), après une introduction d'une page et une carte de la région, présente les différents aspects généraux de la Kamarg. Les dangers de la région, l'organisation des gardiens qui la protègent, les tours construites par le comte Airain, la faune particulière de la région, avec notamment les flamants roses géants et les baragoons, les différentes villes et villages, ainsi que les personnalités importantes avec leurs fiches de PNJ, sont ainsi tour à tour abordés dans ce chapitre.

Aigues Mortes (27 pages) se concentre sur la présentation de la capitale kamargaise : Aigues Mortes. Une présentation générale de la ville, deux pages de tables de prix, et la description d'une dizaine de notables, occupent la première partie du chapitre. La seconde partie est consacrée à la description des sept quartiers de la ville. Chacun d'entre eux a droit à une courte présentation générale et une liste de quelques lieux marquants. Deux tables permettent, à l'aide d'un d100, de déterminer rapidement et aléatoirement l'utilisation faite d'un bâtiment de la ville.

Le château Airain est présenté en détails dans Castle Brass (30 pages). Après un historique et une présentation générale du centre névralgique du pouvoir en Kamarg, le chapitre décrit dans le détail chaque pièce de l'imposante bâtisse. Les souterrains du château, où sont emmurés les dangereux secrets de l'ancien propriétaire, ont droit au même traitement. La présentation des principaux PNJ du château occupe la fin du chapitre.

Tarnished Brass (11 pages) propose un canevas permettant de faire jouer un gros scénario dans lequel les forces hostiles au comte Airain tenteront de le faire tomber. Le chapitre présente tous les tenants et aboutissants de la conspiration, ainsi que les conséquences possibles de celle-ci. Le côté pour lequel agiront les PJ est laissé libre.

La fin du supplément est composée d'une présentation des forces militaires de la Kamarg (Forces of the Kamarg, 2 pages), d'un index (3 pages) et des plans du château Airain (5 pages).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 1 janvier 2012.

Critiques

Sabbak  

Comme souvent avec les produits Mongoose, la lecture de ce "Castle Brass" me frustre un peu.

D'une part le background présenté ici est plutôt bien fait et propose de nombreuses pistes d'aventures mais d'autre part les illustrations et les cartes sont indignes d'un produit professionnel.

Points positifs:
+ Description assez approfondie de la Kamarg et d'Aigues Mortes. Bien que passablement différente du supplément "La Kamarg" d'Oriflam, cette vision est assez complémentaire. Un MJ qui mélangerait les deux obtiendrait un cocktail complet et sympa!
+ De nombreux PNJ (évoqués ou non dans la Saga) sont décrits avec pertinence.
+ La vision du Château Airain est un peu plus réaliste que celle dite "du réacteur nucléaire" du vieux supplément Oriflam!

Point négatifs:
- Illustrations allant de l'inutile (p. 33) au ridicule (p. 12, 41, 62) en passant par le pixelisé (p. 28).
- Cartes INDIGNES! La Kamarg est trop sombre pour être utilisable et les étages du château Airain sont ridiculement pixelisés à la fin... Sans parler des Tour de défense avec le dit château en pseudo surimpression...
- Une amorce de campagne avec un bon potentiel mais bien trop concise pour être exploitable, du gros gros boulot pour le MJ!
- Des coquilles assez nombreuses...

Un produit moyen-faible donc, disons 3 parce que c'est Hawkmoon!

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques