Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

Atlas Germanique

.

Références

  • Gamme : Hawkmoon
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Oriflam
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 2002
  • EAN/ISBN : 2-914536-11-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 112 pages.

Description

Ce supplément de création française est consacré à la description détaillée de la partie Germanique de l'Europe du tragique millénaire : la Germanie, la Sweiss, la Hollandia et l'Otriche. Pour chacun de ces pays sont détaillés :

  • L'histoire, la description géographique ainsi que les régions et les villes.
  • L'organisation politique, sociale et militaire.
  • Les Religions et Sectes en présence.
  • L'état de la science et de l'enseignement, des objets technologiques spécifiques.
  • Les personnalités dirigeantes et les groupes d'influence.
  • Des sites intéressants et de nombreuses règles additionnelles spécifiques à ces pays.

La Germanie est un colosse aux pieds d'argile. Elle est morcelée en une multitude de grands duchés, de petits fiefs et de libres-cités. Les luttes intestines sont permanentes entre les grands féodaux, les libres-cités, le culte du sincère repentir, du vrai dieu et des chevaliers génétiques, luttes attisées par la Granbretanne. Les frictions sont régulières et le Duel érigé en Art. Dans ce pays tumultueux brille cependant la lumière de la connaissance, soutenue par un réseau d'Université unique en Europe. La description de la Germanie occupe les trois-quarts de l'ouvrage. Sont particulièrement décrits les fraternités des chevaliers génétiques, l'Art du Duel à Berlin, la Schwarzwald (la Forêt Noire), repère des mutants, Uttgard la Cité Suintante, les Universités ainsi que quelques inventeurs hauts en couleurs.

Les trois autres pays : la Sweiss, la Hollandia et l'Otriche, comparés à leur turbulente voisine, paraissent bien tranquilles. Ils sont néanmoins particulièrement bien décrits avec une plus grande attention aux personnalités dirigeantes de ces pays et à leurs particularismes : les Grandes Maisons Mercenaires de Sweiss, la ville d'Amsterdam, les Perles de Texel et enfin en Otriche les Maîtres-Forgerons de Graz qui détiennent le secret du Maître-Acier.

Quelques règles optionnelles viennent clore cet ouvrage : les règles de beuverie, de nouvelles armes (de la rapière lourde d'Otriche au sabre à deux mains) et l'ordre de la Chauve-souris, un nouvel ordre Granbreton spécialisé dans les opérations de commando nocturne.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 1 janvier 2012.

Critiques

Petrus D'Averc  

Un très très bon Atlas. Ecrit tout petit pour en mettre plus et il y a visiblement de la matière.

La Germanie est décrite avec de nombreux détails et les intrigues qui sont tissées sont autant d'oportunités de scenarios pour le MJ. Juste 2-3 petits bugs sur les cartes mais au final un des meilleurs Atlas pour Hawkmoon. Il soutient aisément la comparaison avec le mythique "La France". Rien que la description des Universités, si elle est lapidaire, donne aux MJ un cadre precis pour ses joueurs Savants, un "must". Plein de petites règles additionelles sur le duel ou le Maître-Acier sont un plaisir à la lecture et les quelques obets technologiques sont excellents.

Cet ouvrage donne un peu plus de substance à Hawkmoon et donc je le recommande vivement. Ne serait-ce que pour les chevaliers génétiques qui font des adversaires un peu moins inhumains que les GranBretons.

Fab  

En voilà un supplément qui vaut le détour! L'avantage avec les atlas Hawkmoon, c'est qu'on n'est jamais très loin de l'Europe "historique" mais jamais tout à fait dedans non plus... Ca fournit des ambiances décalées mais néanmoins familières aux joueurs.

Cet Atlas ne déroge pas à la règle, et enrichit le background du jeu de façon assez importante. L'esprit des terres germaniques est... spécial : tout à la fois oppressant et ouvert, il offre des visions assez apocalyptiques par moment (la description de Berlin est éloquente. On s'y croirait).

De plus, c'est presque un sans-faute côté réalisation (un ou deux bugs sur les cartes, notamment celle de Berlin qui est inexistante), avec une quantité d'information nettement supérieure à la moyenne : du texte écrit petit, sans AUCUN verbiage inutile, donc exploitable à 100%. Du très bon boulot.

Dreamerz  

La parution de la nouvelle édition par Mongoose me donne l'occasion de faire une critique et de revenir sur certains "vieux" suppléments.

Cet Atlas Germanique est un modèle du genre. Un mot me vient à l'esprit: dense. Dense tant au niveau de la quantité (et de la qualité) d'information que de la mise en page ! Dense car chaque page regorge d'une dizaine d'idées de scénarios ! Dense car en un volume trois pays très différents sont présentés de manière détaillée.
br> On sent que l'auteur a potassé ses classiques car tout se tient, tant par rapport aux livres de Moorcock que par rapport aux précédants suppléments.

En bref, un excellent ouvrage dans la lignée de La France. Peut-être le meilleur supplément de la gamme après cette référence incontournable.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques