Contenu | Menu | Recherche

Non, pas l'auteur de Bitume...

Ecran du Meneur de Jeu

.

Références

  • Gamme : Empire des Cerisiers (L')
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Arkhane Asylum Publishing
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 2020
  • EAN/ISBN : 978-2-37255-072-7
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Pack contenant :

  • un écran 3 volets cartonné rigide format paysage ;
  • une fiche A4 ;
  • 12 cartes A3 ;
  • 2 cartes A2.

Description

Le côté joueur de l'écran présente l'illustration d'un paysage onirique. Du côté meneur de jeu, il compile des tables présentes dans le livre de base.

  • Volet de gauche : Aspects et pouvoirs, niveaux de blessures des seconds rôles, table de création des techniques, enseignements secrets et de la magie ;
  • Volet central : Magie, difficulté des actions, soins et tests de peur et d'intimidation ;
  • Volet de droite : Artisanat et création, niveaux de blessures des héros, armes et armures.

Les cartes format A3 représentent plusieurs lieux importants de l'univers,  tandis que les cartes format A2 cartographient l'Empire des Cerisiers et Sakura Kyo, sa capitale.

La fiche A4 liste le contenu de ce pack.

Cette fiche a été rédigée le 19 septembre 2020.  Dernière mise à jour le 5 octobre 2020.

Critiques

MedMao  

Me revoilà mes petites cailles...

Alors un bon écran, c'est quoi ? Bah c'est un artifice pour attirer le regard des joueurs sur une belle illustration bien kiffante pendant que toi tu triches peinard avec les dés et autres PNJ derrière !! Ben ouais. C'est exactement comme la diversion pour la prestidigitation... 

Alors là, pour le coup, le gars Akae nous a gaté car non seulement l'illustration de l'écran déchire grave (je bave encore devant à chaque fois que je l'ouvre) mais en plus, il a glissé avec 12 magnifiques cartographies de lieux pour encore mieux détourner le regard de mes braves PJs pendant que je gruge comme un porc sur les jets de dés de mes PNJs... Ah joie, ah allégresse de l'impunité... Je ne reconnais plus personne derrière mon paravent-dson (!?!).

Bref. Le revers de la médaille ? euh de l'écran... bah des rappels de règles par çi, des stats d'armes par là, l'essentiel y est ! Combat, soin, magie, équipement, etc... On a ce qu'il faut sous les yeux et pour le coup, esthétiquement bah, y a pas de quoi se crever un oeil ! C'est sobre donc je risque pas de baver quand je suis de ce côté là de l'écran et je peux donc bien surveiller les dés de mes joueurs. Nickel donc.

Franchement les cartographies sont vraiment exceptionnelles et inspirantes pour situer les joueurs dans les lieux de l'Empire qu'on les emmène visiter. C'est en noir et blanc mais très lisible quand même. Je dis pas qu'un brin de couleur en plus n'aurait pas été apprécié. Un bleu discret pour les cours d'eau ou étendues d'eau, un brun-vert pour les forêts alentour... Bah c'est du détail et croyez moi, des détails il y en a déjà beaucoup sur ces cartes. 

Le plus : Chaque carte dispose de légendes qui positionnent des habitations ou sites remarquables au nom évocateur, parfois mystérieux. C'est (quasi) du prêt à jouer. Bravo.

Du coup, je mets encore du 5/5 pour ce matos excellent en qualité.

Voilà, c'est mon analyse !

Critique écrite en juin 2021.

Raphaël Duthil  

Bon, bah encore un sans faute pour ce magnifique écran.

Le style onirique du jeu transparaît parfaitement dans la magnifique illustration qui recouvre l'intégralité des trois volets de l'écran (face joueurs).

Il faut être aveugle (ou particulièrement détester le style japonisant du jeu) pour ne pas apprécier la scène à laquelle Olivier "Akae" Sanfilippo a donné vie. L'immersion est immédiate et il est difficile de ne pas se projeter dans les trois personnages, presque dessinés en ombres chinoises, situés au premier plan.

J'ai particulièrement apprécié que le nom du jeu ne figure pas sur l'écran, pour ne pas dénaturer la beauté du dessin.

Cotê MJ, c'est simple, sobre et efficace. Tout y est. Les règles étant ce qu'elles sont (simples), on a même le luxe de profiter d'une table "Aspects et Pouvoirs" qui donne le nombre de points de technique que le PJ acquiert lorsqu'il augmente un aspect. Cette table ne va évidemment pas servir tout le temps, mais elle est là : on la prend.

Le format paysage permet au meneur de voir ses joueurs, et réciproquement, ce qui est assez appréciable dans notre loisir.

Niveau solidité, c'est du costaud, le carton est solide et tiendra le coup même en cas d'invocation d'esprit mineur de l'air (comprendre : en cas de courant d'air intempestif).

Les cartes qui accompagnent l'écran seront de surcroît très utiles pendant les parties ! A elles seules, elles représentent une aide de jeu inestimable pour le meneur.

Vous aurez compris : j'ai aimé !

Critique écrite en juin 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques