Contenu | Menu | Recherche

Only after disaster can we be resurrected. (Tyler Durden)

Eole

.

Références

  • Gamme : Ecryme
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Délires
  • Langue : français
  • Date de publication : avril 1995
  • EAN/ISBN : 2-911072-00-6
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret à couverture souple de 74 pages.

Description

Eole est une ville importante de l'univers d'Ecryme. Comme son nom le laisse penser, elle s'est fait une spécialité de la fabrication des dirigeables et montgolfières. Mais Eole est aussi réputée pour ses ateliers de verrerie, ainsi que pour ses avocats-duellistes : des hommes de loi qui, s'ils n'ont pas réussi à plaider la cause de leur client devant les tribunaux, résolvent l'affaire en provoquant en duel la partie adverse.

Une première partie, assez courte, sert de prologue à l'ouvrage. Ecrite comme une série de cours donnés par un professeur d'histoire de l'université de la ville, elle présente l'histoire (mouvementée) et les structures politiques d'Eole. Ce chapitre prend fin avec l'arrestation du professeur pour propos séditieux !

Le deuxième chapitre, de loin le plus volumineux, présente Eole quartier par quartier. Chacune de ses quatre parties comporte un plan du quartier, un aperçu général et quelques habitants, puis les bâtiments particuliers. L'ensemble est enrichi d'informations sur la vie de la ville, les lois, les secrets et autres sources de scénarios.

Le quartier des Commissions est le siège du pouvoir, et par conséquent le théâtre des luttes politiques. On y trouve aussi les académies des avocats-duellistes.

Le quartier des Dirigeables est en même temps un lieu de recherche sur les aérostats et le siège des manufactures qui fabriquent les célèbres dirigeables.

C'est dans le quartier du Verre que résident de nombreux artisans. En plus des ateliers, on y trouvera quelques lieux étranges qui exploitent les curieuses propriétés du verre d'Eole.

Le quartier des Serres est le poumon d'Eole (n'oublions pas que, dans l'univers d'Écryme, la présence de ce liquide corrosif empêche la croissance des végétaux en dehors des villes). Dirigée par les puissantes Loges, cette partie de la ville recèle des bois aux propriétés étranges.

Le dernier chapitre du livre, très court, donne quelques conseils pour créer un personnage éolien, ainsi que quelques idées de scénarios. Il se termine par un lexique des termes les plus en vogue dans la ville.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Thomas B.  

Mon Dieu que c'est beau! Toujours aussi bien écrit, mieux illustré, et toujours aussi original. La description de la ville et de ses habitants est tellement vraie -et en même temps tellement délirante- que les images défilaient devant moi comme dans un film. Gaborit devrait sérieusement penser à écrire un scénario format cinéma, car avec un tel supplément, le gros du travail du réalisateur est déjà effectué. Rendre la magie des quartiers et de certains véhicules risque de coûter cher en effets spéciaux, mais quand on aime, on ne compte pas.

Dans un rayon bassement matérialiste, le supplément est cher pour la quantité de texte contenue, et les scénarios d'Itinérance auraient du être inclus dans Eole: les idées proposées en synopsis, bien que séduisantes, ne sont pas vraiment prêtes à jouer.

Mario Heimburger  

Ce premier "vrai" supplément pour Ecryme est à mon sens une vraie réussite et le meilleur de la (courte) gamme : il décrit une ville complète, depuis son histoire jusqu'à sa géographie en passant par la politique et ses lois.

Si l'exercice est courant, il est ici d'autant plus salutaire que jusqu'à présent, il n'était pas forcément simple d'imaginer comment vivaient les gens dans l'univers d'Ecryme. Venice, dans le livre de base, était ébauchée et pas forcément aussi crédible, laissant beaucoup de points importants dans l'ombre. Eole comble nombre de ces lacunes et exagère parfois même les informations fournies...

Ainsi, les digressions sur l'aéronautique sont par exemple longuettes, même si elles annoncent évidemment le supplément "Itinérance".

Ce supplément décrit donc les 4 quarties d'Eole et explique de manière assez convaincante pourquoi leurs différences subsistent et pourquoi chacun de ces quartiers peut être vu comme une ville séparée : - le quartier des commissions abrite la fonction publique et certains pouvoirs, universités comprises.
- le quartier des dirigeables est le poumon technologique de la ville (et sa base aéronavale)
- le quartier du verre joue le rôle de l'artisanat et d'une certaine excellence méprisante des travailleurs envers les savants
- quand au quartier des serres, il abrite l'aspect écologique de la ville et la nature donnant à Eole un certain confort.

Chacun de ses quartiers est décrit selon le mode de vie qui lui est propre, ses bâtiments particuliers, les enjeux du pouvoir et de nombreux petits mystères qui sont autant d'amorces de scénarios.

En réalité, Eole achève de rapprocher Ecryme d'un autre jeu steampunk/scientiste/apocalyptique plus récent : Exil, où l'on trouve le même mélange de mystères, d'urbanisme et de tentatives d'organisations sociales dans un monde déstructuré.

Les illustrations de ce supplément sont de qualité fortement inégales mais toujours bien à propos. Les textes, quand à eux, s'ils sont parfois trop encyclopédiques (et donc un peu "froids" et austères) sont bien ciselés et précis.

Un supplément qui complète très bien le livre de base et permet enfin à un meneur moins imaginatif de conduire de vraies campagnes dans le monde d'Ecryme.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques